Ecouter l'article :

La schizophrénie est un facteur aggravant les risques de décès du coronavirus. C'est ce qu'il ressort d'une étude de l'Université de New York publiée le 27 janvier dernier dans la revue scientifique Jama psychiatry. En effet, comme le rapporte Top Santé, qui relaie l'étude, les personnes souffrant de schizophrénie ont près de trois fois plus de risques de décéder du coronavirus que les personnes qui ne souffrent pas de troubles mentaux. Cela fait ainsi de la schizophrénie le deuxième facteur de risque de décès face au coronavirus, après l'âge.

L'étude a porté sur 7 348 personnes adultes souffrant du coronavirus. Parmi eux, les chercheurs américains ont divisés en trois groupes les patients diagnostiqués avec un trouble psychiatrique : spectre de la schizophrénie, trouble de l'humeur ou trouble anxieux. Les scientifiques de l'Université de New York ont ainsi constaté que les patients atteints de schizophrénie étaient environ 2,7 fois plus susceptibles de décéder du coronavirus. À l'inverse, ils ont découvert que les troubles de l'humeur et d'anxiété n'étaient pas associés à un risque accru de mortalité de la Covid-19.

"Une espérance de vie raccourcie jusqu'à 20 ans"

Un risque de décès du coronavirus 2,7 fois plus important que les autres malades quand on est schizophrène, c'est un chiffre extrêmement alarmant quand on sait que les personnes infectées souffrant d'insuffisance cardiaque ou de diabète ont un risque de mourir de la Covid-19 "seulement" 1,65 fois et 1,28 fois plus élevé que les patients n'en souffrant pas.

"C'est à la fois attendu mais aussi surprenant" estime l'auteur principal de l'étude, le Dr Donald Goff. Le professeur de psychiatrie à l'École de médecine de New-York assure que "les personnes atteintes de schizophrénie ont une espérance de vie raccourcie jusqu'à 20 ans en moyenne et beaucoup meurent plus tôt de pneumonie et de maladies virales".

Les traitements médicamenteux en cause ?

Les chercheurs tentent de déterminer les raisons à cette hausse de la mortalité face au coronavirus afin de savoir s'il y a une explication biologique pour laquelle les patients atteints de schizophrénie ont un risque plus élevé. Ils pensent que la maladie ou les médicaments pour la traiter perturbent le système immunitaire, provoquant le fameux "orage de cytokines" qui cause la mort des patients.

Information patient : votre expérience intéresse Medisite !

Répondez à notre questionnaire en 2 minutes :

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.