Bipolaire ou borderline : la différence

Le patient bipolaire et le patient borderline souffrent tous deux de troubles du comportement. Alors que l’individu bipolaire peut être diagnostiqué grâce à un test sanguin, le borderline ignore bien souvent sa maladie. Mais d’ailleurs, quelle est la différence entre les deux pathologies ? 

Publicité

© Istock©iStock

Quels sont les symptômes d’une personne bipolaire ?

La bipolarité est une pathologie psychique qui se caractérise par une alternance d’épisodes maniaques et dépressifs, entrecoupés de phases calmes où le patient ne présente aucun trouble. Les périodes maniaques se traduisent par un état particulièrement euphorique et exalté. L’individu dort très peu et semble souvent irrité. Durant les phases dépressives, il est au contraire extrêmement triste et mélancolique. Il semble totalement abattu, il ne ressent plus aucun désir et peine à assumer les tâches habituelles du quotidien. Il dort beaucoup, n’a plus d’appétit et éprouve fréquemment des envies suicidaires.

Publicité
Publicité

Bipolaire et borderline : quelles sont les différences notables ?

La personne borderline souffre de troubles chroniques de la personnalité. Ces derniers se traduisentpar des comportements instables et particulièrement dangereux (désinhibition, addictions aux substances toxiques et aux conduites à risques, troubles alimentaires...). Le patient présente, en outre, un état émotionnel très fragile et imprévisible. Il paraît souvent impulsif et incontrôlable. C’est pourquoi ses prochesse sentent bien souvent impuissants face à la maladie. Contrairement au patient bipolaire, le borderline ne connaît pas (ou très peu) de phases de répit.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X