Douleur testiculaire : 3 solutions

Le gonflement des testicules comme la douleur testiculaire ne doivent pas être négligés. Il peut s’agir des symptômes du cancer des testicules, mais cette maladie reste rare. Plus fréquemment, gonflement et douleur d’un testicule sont le signe d’une infection du testicule, d’une torsion du testicule ou d’une inflammation. Messieurs, pratiquez régulièrement un auto-examen pour préserver la santé de vos testicules et réagissez à temps.

Publicité

© IstockDouleur testiculaire : les causes

Parfois accompagnée d’un gonflement des testicules, la douleur testiculaire aiguë justifie une consultation en urgence. Une prise en charge rapide est indispensable pour sauver le testicule atteint. Cette douleur peut être due à : - une épididymite ou infection du testicule, - un traumatisme, - une torsion du testicule qui génère une douleur très importante, - une inflammation, comme c’est par exemple le cas chez certains hommes touchés par les oreillons. Quant à la douleur chronique, avec ou sans gonflement des testicules, elle peut avoir pour origine : - un kyste, - une hernie discale responsable de ce type de douleur, - une hernie au niveau de la zone abdominale, - une varicocèle, c’est-à-dire une varice située dans la zone testiculaire. Même si la douleur chronique ne justifie pas une consultation en urgence, elle ne doit pas être négligée. Prenez rendez-vous chez votre médecin afin que son origine puisse être identifiée, et que le problème soit traité.

Publicité
Publicité

Douleur testiculaire ou non : l’autopalpation régulière est importante

Même en absence de douleur, tout homme devrait prendre la précaution de procéder régulièrement à un examen de ses testicules afin de repérer le plus tôt possible toute modification. Cet auto-examen s’effectue environ toutes les quatre semaines, sous la douche. Dans cet environnement humide et chaud, le scrotum est assoupli, ce qui facilite la perception d’une irrégularité, d’une induration ou d’une bosse. Par ailleurs, la palpation des bourses permet de détecter précocement un cancer des testicules, ce qui multiplie les chances de guérison.

Gonflement et douleur dans les testicules : la consultation en urgence s’impose

Dans tous les cas, il ne faut jamais négliger – chez l’homme comme chez le petit garçon – la présence d’un gonflement d’un testicule ou des deux, qu’il s’accompagne de douleurs subites et fortes ou de douleurs chroniques. A ces manifestations s’ajoute parfois une sensation de lourdeur au niveau des bourses. De plus, une induration ou une bosse peuvent être repérables à la palpation. Consulter en urgence est indispensable pour que la fertilité du patient soit préservée. Selon le type de douleur, aiguë ou chronique, des examens complémentaires sont nécessaires pour identifier avec certitude la cause de ces symptômes. Il peut s’agir d’une échographie, d’un Doppler, d’un examen neurologique, d’un examen orthopédique.

Douleur chronique du testicule : les bons gestes qui soulagent

Si vous ressentez une douleur chronique dans l’un de vos testicules, et uniquement dans ce cas bien précis, vous pouvez la soulager en adoptant des solutions simples, comme : - porter un suspensoir athlétique dont le pouvoir de maintien est plus important que celui d’un caleçon ou d’un slip banal, - stimuler la circulation sanguine en prenant des bains chauds.Soyez toutefois réactif si une violente douleur apparaît soudainement, même si vous souffrez déjà de douleurs chroniques des testicules. Pour sauvegarder votre fonction testiculaire, consultez sans attendre.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X