Sommaire

Un Français consomme environ plus de 21 kilos de yaourts et laits fermentés par an. Et il n’a pas tort quand on sait que ce dessert est doté de nombreux bienfaits pour la santé.

"Les yaourts sont source de vitamine D et de calcium. Le lait qu’ils contiennent apporte des protéines complètes composées de tous les acides aminés essentiels, nous explique Alexandra Retion, diététicienne nutritionniste et auteure de SOS Nutrition (éd. First). Pour cette raison, le yaourt est idéal après une séance de sport : il permet une bonne récupération musculaire".

En clair, le yaourt s’inscrit parfaitement dans le cadre d’une alimentation équilibrée… s’il est bien choisi. Vous êtes nombreux à miser sur cet encas après un repas en espérant améliorer votre digestion. Or, attention. Si certains vont effectivement s’avérer bénéfiques et vous permettre de digérer plus vite, d’autres vont sont de véritables faux amis.

Yaourt nature : l’allié de vos intestins

En fin de repas, si vous voulez accélérer la digestion, il est préconisé de jeter votre dévolu sur un yaourt nature, pauvre en lipides et en calories (60-80 calories au maximum).

Les bactéries lactiques présentes dans ces yaourts seraient bénéfiques pour les intestins car favorisent la digestion du lactose. Un yaourt nature en fin de repas peut ainsi faciliter la digestion. C’est l’avis de notre nutritionniste mais aussi de chercheurs américains, auteurs d’une étude scientifique parue en 2015.

Ces derniers avaient également mis en avant les bénéfices minceur de ce dessert : leurs protéines favorisent la sensation de satiété plus facilement et incitent à moins grignoter.

Pourvus de calcium, ils interviennent aussi dans la contraction musculaire, la coagulation sanguine ainsi que dans l’entretien du tissu osseux.

Attention, ne tombez pas dans le piège du sucre. Le yaourt nature devient votre ennemi si vous y en ajoutez trop. Certaines personnes ont la main lourde : elles en mettent encore plus que les industriels dans les yaourts aromatisés ou fruités. Le yaourt, qui était nature et bon à la base, perd alors toutes ses vertus. Le mieux est évidemment de consommer votre yaourt nature sans y ajouter de sucre.

Le yaourt pour lutter contre la constipation

De son côté, le Dr Laurence Plumey, médecin et nutritionniste, indique au sein de son livre (Le Grand Livre de l’Alimentation, éd. Eyrolles) que les yaourts aident à combattre la constipation.

"Il apporte à la personne âgée des protéines dont elle a particulièrement besoin pour lutter contre la perte musculaire, des ferments qui l’aideront à combattre la constipation et également des vitamines", partage le Dr Plumey. C’est un excellent moyen de lutter contre la dénutrition et l’ostéoporose.

"Chez l’adulte, manger un à deux yaourts par jour, c’est bon et c’est utile. Il faut miser sur les yaourts et fromages blancs, sachant que les yaourts ont un avantage sur les fromages blancs : leur richesse en ferment", ajoute-t-elle.

Avant de vous jeter sur les derniers yaourts qui traînent dans votre réfrigérateur, sachez que tous ne se valent pas. Si le yaourt nature (sans sucre) est réputé pour faciliter la digestion, ce n’est pas le cas des autres. On passe en revue ceux qu’il vaut mieux éviter après un repas copieux !

Les yaourts au lait entier, riches en crème

Les yaourts au lait entier, riches en crème© Istock

Si les yaourts natures sont à privilégier, certains peuvent causer du tort aux patients qui ont du cholestérol. "Dans ce cas, il faut éviter les yaourts à base de lait entier avec ajout de crème", préconise Alexandra Retion.

En effet, certains yaourts au lait entier contiennent énormément de crème. "Je pense notamment aux Perles de Lait de Yoplait, les Yaourts Grecs ou les Fjords qui sont des yaourts très gras", prévient la spécialiste.

Votre organisme mettra du temps à l'éliminer !

Si on souffre de problèmes digestifs, il vaut mieux éviter les aliments à base de crème fraîche, lait entier et demi-écrémé ou concentré.

"La crème est difficile à digérer parce que c’est gras tout simplement. Cela prend plus de temps à éliminer et fatigue l’organisme", explique Alexandra Retion.

Plus le yaourt sera gras et calorique, plus votre organisme mettra du temps à l'éliminer. L'énergie qu'il va dépenser à la digérer, c'est de l'énergie qu'il ne pourra pas vous donner. Résultat : vous risquez de vous sentir lourd, gonflé et au ralenti.

Les yaourts aromatisés, pourvus d’additifs, un frein à la digestion

Les yaourts aromatisés, pourvus d’additifs, un frein à la digestion© Istock

Il faut toujours garder en tête que plus yaourt contient d’ingrédients, plus il sera néfaste. C’est notamment pour cette raison que les yaourts aromatisés ne sont pas recommandés. Mamie Nova, Danone, Yoplait… On y trouve des additifs et du sucre. "On trouve l’équivalent d’une cuillère à soupe de sucre dans les yaourts aromatisés, précise la diététicienne. À éviter particulièrement si on veut perdre du poids !". Mais pas seulement.

Les additifs affectent le système digestif

Si vous rencontrez des problèmes de digestion, les yaourts aromatisés sont à éviter. Les additifs qu’ils contiennent auront tendance à affecter le système digestion. Yaourt vanille, caramels ou encore chocolat… on les consomme de manière occasionnelle et on les contourne après un repas riche.

Surpoids : attention aux yaourts aromatisés bio

Les yaourts aromatisés sont à éviter si vous souffrez de problèmes cardiovasculaires liés à un surpoids. Selon une étude parue en 2018 au sein du BMJ, les yaourts bio aromatisés sont les néfastes. Ils possèdent en moyenne une teneur en sucre de 13 grammes pour 100 grammes de yaourt. Évidemment, dans ce type de produit, on ne trouvera pas de pesticides mais les industriels vont ajouter un maximum de sucre pour modifier le goût.

Les yaourts à la grecque : jusqu’à 10 % de lipides

Les yaourts à la grecque : jusqu’à 10 % de lipides© Istock

Les yaourts à la grecque sont populaires. Or, vos intestins risquent de ne pas les apprécier autant que vous. En cause ? Le gras qu’ils contiennent.

Yaourts à la grecque : à consommer après un repas léger

Les yaourts à la grecque sont souvent plus gras qu’un yaourt classique, à moins qu’ils ne soient préparés avec du lait écrémé. Sachez que les yaourts à la grecque peuvent contenir jusqu’à 10 % de lipides ou acides gras saturés (contre 1,1 % pour un yaourt classique). Il ne vaut donc mieux pas en consommer tous les jours. Au mieux, dégustez ce yaourt après un repas léger.

Préférez les yaourts à la grecque sans sucres ajoutés, soit des versions contenant de 2 à 6 g de glucides pour 100 g.

Les lipides, très difficiles à digérer

Il faut savoir que l’absorption des lipides est l’un des mécanismes digestifs les plus complexes auquel notre appareil digestif est confronté quotidiennement. Il n’est donc pas rare que des troubles digestifs soient occasionnés par une digestion des lipides difficile.

Principalement composés d’hydrogène, d’oxygène et de carbone, les lipides constituent des molécules organiques complexes que notre système digestif va mettre du temps à décomposer, d’autant plus que les graisses alimentaires sont insolubles. De fait, la digestion lipidique est plus longue que celle des glucides.

Les lipides peuvent, de ce fait, entraîner des troubles gastro-intestinaux plus ou moins importants : diarrhée, anémie, selles huileuses, selles décolorées, nausées, inconfort abdominal.

Les yaourts destinés aux enfants : des lipides, du sucre et de la crème

Les yaourts destinés aux enfants : des lipides, du sucre et de la crème© Istock

Ce n’est pas parce qu’ils sont destinés aux touts petits qu’ils sont bénéfiques pour les plus grands. Et pour cause les yaourts destinés aux enfants peuvent réellement compliquer votre digestion et s’avérer nocifs pour votre ligne.

"Deux cuillères à soupe de sucre pour 100 grammes de yaourt et du lait entier"

"Ils contiennent l’équivalent de deux cuillères à soupe de sucre pour 100 grammes de yaourt et du lait entier, ce qui implique beaucoup de lipides, explique Alexandra Retion. Pour cette raison, ces yaourts vont être particulièrement longs à digérer. Comme détaillé précédemment, les lipides constituent des molécules organiques complexes que notre système digestif va mettre du temps à décomposer.

Et surtout, c'est leur teneur en sucre qui les rend si durs à digérer. "Il vaut mieux mélanger un yaourt nature avec un fruit coupé en morceau ou le mélanger à une compote que de prendre un yaourt déjà sucré. C’est trop pour nos enfants !", met en garde la nutritionniste.

Yaourts pour enfants : riches en crème et très caloriques

En outre, certains yaourts pour enfants comme les Nesquik (Nestlé) et les Petits Suisses, contiennent encore plus de crème. Le but ? Donner un meilleur goût. Or, en plus d’être durs à digérer, ces desserts sont particulièrement caloriques.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci à Alexandra Retion, diététicienne nutritionniste et auteure de SOS Nutrition (éd. First).

Le Grand Livre de l'Alimentation, Dr Laurence Plumey, éd. Eyrolles.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.