Sommaire

Évitez certains aliments

"Les aliments à éviter si l’on est sujet au ventre gonflé sont ceux « à goût fort » ou « donnant des gaz », tous les aliments riches en lipides, en fibres irritantes, les sucres et particulièrement le fructose", énumère la nutritionniste. Ils peuvent irriter la muqueuse intestinale, en favorisant les flatulences, les brûlures d’estomac ou en retardant la vidange gastrique.

Evitez : le lait entier, les fromages forts (bleu, roquefort, chèvre affiné, munster, livarot…), viandes et poissons fumés, faisandés, marinés, la charcuterie grasse, les œufs durs ou cuits avec de la matière grasse, les viennoiseries, les pâtisseries au beurre, les pains aux céréales complètes, au seigle, les légumes secs (flageolets…), poivrons, choux, épinards en branche, les légumes crudités, ail et oignon, les épices fortes, les fruits crus ou acides, les fruits secs et oléagineux, les sauces grasses ou les fritures.

Privilégiez : les produits laitiers demi-écrémés ou écrémés, les viandes maigres (poulet, dinde), les poissons blancs, les œufs mollets, les céréales type boulghour, quinoa, épeautre…, les légumes pauvres en fibres irritantes (carotte, courgette épépinée, betterave, haricot vert, asperge,…), les fruits cuits ou très mûrs sans peau, ni pépins, les épices telles que le cumin, la coriandre, la cannelle ou le romarin.

Veillez également à ne pas trop consommer de sorbitol, présent dans les pruneaux et utilisé comme édulcorant dans les chewing-gum par exemple. "A fortes doses, c’est un puissant laxatif responsable de ballonnements", précise la nutritionniste.

Prenez le temps de manger à heures régulières

Plus envie d’avoir cette sensation de gonflement après le repas ? Rien de plus simple ! Commencez par adopter quelques bonnes habitudes à table :

- Prenez vos repas aux mêmes heures jour après jour.

- Faites bien attention à mastiquer soigneusement. "Le fait de prendre le temps de mâcher (au moins 20 minutes) favorise une bonne digestion", précise Alexandra Retion, nutritionniste.

- Pour ne pas comprimer votre estomac et apprécier au mieux votre repas, veillez également à vous installer confortablement et à vous tenir droit.

Buvez plutôt en dehors des repas

Buvez plutôt en dehors des repas
On ne le répètera jamais assez, il est important de boire régulièrement dans la journée, entre 1,5 et 2 litres d’eau chaque jour. "Il faut privilégier de boire plutôt entre les repas que pendant", ajoute Alexandra Retion.

Faites une petite marche après le repas

Si pour vous, le sport se résume à un bon match affalé sur le canapé, il y a des chances que vous ressentiez fréquemment des ballonnements. Peu musclée, votre paroi abdominale ne peut soutenir correctement le travail des intestins. "Pratiquer une activité régulière permet de diminuer les troubles de la digestion", explique la nutritionniste. En favorisant la station debout, l’activité physique améliore le transit intestinal des gaz.

Alors bougez-vous. Courez, allez à la piscine, faites du vélo… Et n’hésitez pas à faire une petite marche digestive après un repas copieux !

Faites vérifier vos intolérances alimentaires

Faites vérifier vos intolérances alimentaires
Vous surveillez votre alimentation, vous buvez suffisamment, votre hygiène de vie est irréprochable, pourtant, pas moyen de se débarrasser de cette sensation de ventre gonflé après les repas. Avez-vous pensé à faire des tests afin de déterminer si vous n’êtes pas intolérant à certaines catégories d’aliments ? En effet, une intolérance au lactose ou au gluten par exemple peut provoquer des lourdeurs digestives. "Dans ce cas, il faut consulter un médecin" conseille Alexandra Retion.

De la même façon, ces symptômes peuvent être le signe du syndrome de l’intestin irritable. "Si les troubles persistent, il vaut mieux en parler à son médecin (généraliste, nutritionniste, gastro-entérologue) qui prescrira un régime d’épargne intestinale pendant quelques jours, afin de mettre les intestins au repos" explique la nutritionniste.

Yoga, méditation... Evacuez le stress

Yoga, méditation... Evacuez le stress
"L’anxiété ou une sensibilité plus marquée au stress peut être une cause de ballonnements", confie la nutritionniste. En effet, des millions de neurones se trouvent dans notre ventre. Nos émotions agissent sur notre système digestif.
Afin de ne pas reporter votre stress sur vos intestins, extériorisez-le le plus souvent possible. La pratique de yoga, la méditation ou encore des massages peuvent aussi vous aider. Enfin, prenez vos repas au calme et profitez de ce moment pour vous relaxer.

Et si votre côlon était plus long que la moyenne ?

Et si votre côlon était plus long que la moyenne ?© Fotolia

©Fotolia.com


Nous ne présentons pas tous un côlon de la même longueur. Pour certains, il est un peu plus long que la normale. Dans ce cas, la sensation de ventre gonflé peut être plus fréquente que chez les autres. "Une personne présentant un côlon plus long aura une accumulation de matières fécales plus longtemps dans l’intestin et sera plus susceptible d’avoir des ballonnements", explique Alexandra Retion. Evitez alors au maximum les aliments augmentant le transit intestinal et buvez régulièrement afin d’éliminer au mieux.

Remerciements à Alexandra Retion, diététicienne nutritionniste et auteur du blog diet-paris.fr.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.