La prostate, un organe nécessaire au fonctionnement de l’appareil génital masculin

La prostate est une petite glande qui sécrète du liquide séminal, une des substances qui entrent dans la composition du sperme. Lorsqu’une tumeur bénigne (adénome) ou maligne (cancer) se développe à ses dépens, elle affecte le bon fonctionnement de l’appareil génital masculin.

En quoi la prostate est-elle impliquée dans les troubles de l'érection ?

Implantée juste derrière la vessie et entourant l'urètre, la prostate sécrète le liquide séminal qui est l'un des constituants du sperme. Son rôle ainsi que son emplacement constituent deux facteurs majeurs qui expliquent son incidence sur les mécanismes érectiles et éjaculatoires.

Cependant, ce sont davantage les conséquences des traitements, chirurgicaux notamment, qui ont un impact sur l'érection que la prostate en elle-même. En effet, les cancers de la prostate font bien souvent l'objet d'une intervention chirurgicale nécessitant l'ablation des nerfs impliqués dans le processus érectile.

Les pathologies prostatiques non cancéreuses peuvent également induire des troubles de l'érection. C'est le cas de la prostatite ou de l'adénome de la prostate qui peuvent avoir un impact psychologique et favoriser une baisse du désir sexuel.

Les problèmes d’érection, plus fréquents après une prostatectomie

Lorsqu’un cancer de la prostate est diagnostiqué, l’ablation chirurgicale s’impose. Durant l’opération appelée prostatectomie, le chirurgien peut être amené à retirer, en plus de la tumeur, les bandelettes neuro-vasculaires qui facilitent l’érection. Le retrait de ces bandelettes entraînera des troubles de l’érection.

La dysfonction érectile s’accompagne souvent de troubles de l’éjaculation et d’infertilité, en particulier lorsque les vésicules séminales ont été également retirées.

Troubles de l'érection : quelles solutions ?

S'ils sont souvent tabous et sources de gêne pour les hommes, les troubles de l'érection font, cependant, partie des troubles de la sexualité les plus efficacement pris en charge. La plupart du temps, ils font l'objet d'un traitement médicamenteux à base d'inhibiteurs de la phosphodiestérase. Lorsque l'option médicamenteuse ne montre pas de résultats probants ou est contre-indiquée, des traitements locaux sont envisagés.

Ceux-ci consistent généralement en des injections de médicaments directement dans la verge pour favoriser l'érection. Mais il existe également d'autres alternatives dites "mécaniques" que sont la pompe à vide ou la pose d'une prothèse pénienne.

Traitement des troubles de l’érection après une opération de la prostate

Il existe plusieurs solutions pour prendre en charge les problèmes d’érection. Le traitement de première intention repose sur les médicaments. En cas d’échec, l’utilisation d’une pompe à vide ou la pose d’une prothèse pénienne peuvent être envisagées.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.