La toilette intime est indispensable, surtout pendant la période des règles. Au quotidien, elle permet de minimiser la prolifération de bactéries potentiellement dangereuses pour la santé. Réalisée une à deux fois par jour selon les préférences et les besoins, elle nécessite des produits doux spécialement dédiés à cet usage. Ils doivent avant tout respecter l’équilibre du pH des muqueuses. On évite donc absolument les gels douches classiques et les savons (trop agressifs) qui contiennent des additifs comme des parfums de synthèse ou des colorants.

Règles : le sang est un milieu de culture pour les bactéries

Durant cette période de menstruations, la toilette intime est particulièrement importante. D’une part, elle apporte une agréable sensation de fraîcheur et de confort, et d’autre part, elle permet de limiter l’apparition de bactéries pathogènes responsables de certaines infections gynécologiques. En effet, le s ang est un milieu de culture idéal pour les bactéries et son passage fragilise le milieu vaginal. "Certaines femmes sujettes aux mycoses devraient utiliser préférentiellement les produits de pharmacie en période de règles justement en prévention d'une éventuelle mycose", précise le Dr Jessica Dahan Saal, gynécologue obstétricien, au Journal des Femmes.

Quand on se lave l'intimité, il faut se contenter de nettoyer la vulve, et ne pas aller nettoyer l'intérieur de ses lèvres ou le vagin. La toilette interne, également appelée douche vaginale, est cen effet fortement déconseillée. En plus d’être totalement inutile, elle perturbe l’équilibre naturel de la flore vaginale. En effet, le vagin se nettoie par lui-même. "Le vagin c’est comme un four à pyrolyse, il est autonettoyant, il est donc inutile de nettoyer ou savonner l’intérieur", insiste auprès de Medisite Odile Bago, gynécologue-obstétricienne. Idéalement, on réalise la toilette à la main avec un soin intime doux et sans savon.

Le séchage se fait délicatement avec une serviette éponge propre. Il ne faut pas laver son sexe plusieurs fois par jour. Si jamais on prend une deuxième douche dans la journée, mieux vaut privilégier un simple rinçage à l'eau claire. Au cours de la journée, les lingettes intimes, même sans alcool, sont déconseillées en complément des douches. Souvent agressives, elles risquent elles aussi de perturber votre flore vaginale.

Les gestes à éviter pour un microbiote vaginal équilibré

Chaque femme héberge plusieurs types de lactobacilles dont le nombre va évoluer au cours de son cycle, de sa vie, des variations hormonales, de son environnement, de son hygiène intime, de sa vie sexuelle, etc. Pour en prendre soin, voici quelques “règles d’or” à respecter por protéger son microbiote vaginal selon Odile Bagot :

  • Éviter les toilettes vaginales
  • Éviter les tampons à la fin des règles: “Si vous avez peu de pertes, mieux vaut éviter les tampons qui assèchent la muqueuse vaginale et les protèges slips qui sont des nids à bactéries” conseille la gynécologue. Bonne nouvelle, les culottes de règles sont une bonne alternative pour les petites pertes de sang.
  • Fumer
  • Attention à la prise de certains médicaments: Les antibiotiques dits "à large spectre" vont détruire toutes les bactéries, même les bonnes de la flore vaginale.
  • Une hygiène de vie déséquilibrée: "Concrètement, tout ce qui peut altérer les défenses immunitaires peut avoir un impact sur la flore vaginale. Je conseille donc d’avoir une hygiène de vie et une alimentation équilibrée” note Odile Bagot.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Microbiote vaginal : les gestes à éviter pour le préserver, Medisite, 26 mai 2021. 

https://www.medisite.fr/le-vagin-en-questions-microbiote-vaginal-les-gestes-a-eviter-pour-le-preserver.5617735.732371.html

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sexo-gyneco/2583252-toilette-intime-femme-hygiene-comment-faire-produits-savon-frequence/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.