La mauvaise haleine, effet secondaire de l'arrêt du tabac

Publié le 19 Août 2018 à 18h30 par La Rédaction Médisite
La consommation de tabac engendre une mauvaise haleine chez les fumeurs, particulièrement perceptible au réveil. En cause, les goudrons présents dans la nicotine, le tartre. Arrêter de fumer fait ressortir la mauvaise haleine, car le tabac ne couvre plus le mauvais goût dans la bouche.

6751759-inline-500x281.jpg© Istock

Tabac et mauvaise haleine, quel lien?

Le tabac est responsable de la mauvaise haleine du fumeur pour plusieurs raisons. D’une part, la nicotine contient des goudrons, à l’odeur nauséabonde, qui se répandent sur les dents, les gencives, les lèvres, la langue. D’autre part, fumer assèche la bouche et favorise la formation de tartre, lequel est un véritable nid à bactéries. Des caries se forment alors, voire des gingivites, ce qui dégage une mauvaise haleine.

La mauvaise haleine: un effet secondaire de l’arrêt du tabac

Toutefois, arrêter de fumer ne va pas restaurer immédiatement une bonne haleine. Et cette fois, cette mauvaise haleine sera aussi perçue par le fumeur, car elle ne sera plus masquée par le goût et l’odeur du tabac. En effet, le tabac perturbe le taux d’acidité de la bouche (son pH) et accroît la formation de tartre. Il faudra donc un peu de temps pour que le taux d’acidité de la bouche diminue, et il faudra aussi consulter son dentiste pour effectuer un détartrage, soigner les éventuelles caries et gingivites favorisées par le tabac, avant de retrouver une bonne haleine. Dans l’attente, il est possible d’utiliser des sprays buccaux contre la mauvaise haleine, de mâcher des chewing-gums mentholés, de veiller à bien se brosser les dents et la langue, ou encore de consommer deux yaourts nature quotidiennement pour entretenir l’haleine fraîche.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X