Crise de goutte : les traitements

Maladie inflammatoire chronique des articulations, la goutte fait souffrir quand une crise se manifeste. Comment soulager rapidement les douleurs ? Prévenir les récidives ? Medisite a interrogé le Dr Joëlle Fach, rhumatologue au centre hospitalier de Bergerac, en Dordogne.

Publicité

En premier : du repos et des anti-inflammatoires

La goutte est une maladie chronique que l'on soigne quand une crise aigue se manifeste. Voici les premières choses à faire :

Publicité
Publicité

- "Tout d'abord, il faut mettre l’articulation au repos" explique le Dr Joëlle Fach, rhumatologue au centre hospitalier de Bergerac (Dordgone). L’articulation est gonflée, rouge, chaude et inflammée. "Vouloir la bouger ne fait que raviver la douleur."

- Le patient peut également mettre de la glace sur la zone douloureuse.

- "Comme il s’agit d’une crise inflammatoire, un anti-inflammatoire est nécessaire", poursuit le médecin. Parmi les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) prescrits en priorité, on trouve le Voltaren® et le Profénid®. "Mais ils présentent d’importantes contre-indications, notamment pour les gens ayant des antécédents d’ulcère ou en cas d’association avec certains traitements, précise la rhumatologue. Dans ce cas, on prescrit de façon exceptionnelle des anti-inflammatoires stéroïdiens." Il s’agit de médicament à base de cortisone, à prendre sur une courte durée.

- Des topiques ou pommades anti-inflammatoires, peuvent être appliquées sur l’articulation douloureuse, comme le Voltaren Emulgel® ou le Nifluril®.

La rédaction vous conseille :

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X