5 erreurs du soir qui vous empêchent de dormir

Un Français sur trois est concerné par un trouble du sommeil. Heureusement, il suffit parfois de quelques gestes simples pour s’endormir plus facilement et bien récupérer pendant la nuit. Cela commence par éviter certaines erreurs du quotidien, propices aux insomnies.

woman eating a hamburger in modern fastfood cafe, lunch concept© Istock

Vous êtes fatigué.e mais, rien à faire, impossible de trouver le sommeil quand vient la nuit. Avant de vous jeter sur la boîte de somnifères, et si vous examiniez vos petites habitudes du soir ? Certaines erreurs, que nous commettons tous un jour ou l’autre, peuvent nuire à la qualité de notre sommeil. Modifier légèrement sa routine - du soir notamment - suffit bien souvent, à régler les problèmes d’insomnie.

Dîner trop lourd, ou trop tardivement : mauvais pour le sommeil

L’alimentation joue un rôle majeur dans la qualité du sommeil. À notre époque, l’heure du dîner se fait de plus en plus tardive. Or, il faut laisser le temps au corps de débuter la digestion avant de se glisser dans son lit, car la position allongée favorise les reflux gastro-œsophagiens, eux-mêmes à l’origine d’insomnies.

De même, il vaut mieux zapper le grignotage intempestif dans la soirée - même si l’on est tenté de manger quelques friandises devant la télé. Les nutritionnistes recommandent généralement de laisser passer trois heures après son dernier repas, avant de se coucher.

Une étude menée sur cinquante-deux volontaires, publiée en décembre 2011 dans le Journal of Clinical Sleep Medicine, confirme le lien entre la consommation tardive de nourriture et une mauvaise qualité du sommeil, chez les personnes en bonne santé.

Les repas trop lourds sont à proscrire le soir

Un autre impair consiste à trop manger au dîner. En effet, le corps doit faire plus d’efforts pour digérer, et l’organisme ne parvient pas à se reposer. On évite également les aliments indigestes le soir, comme les graisses animales, les crudités et les glucides.

Pour plonger facilement dans les bras de Morphée, on opte pour un dîner léger à base de légumes cuits, accompagnés de poisson ou de viande maigre, que l’on assaisonne avec des herbes et un peu d’huile végétale.

Une autre étude, publiée dans la revue Advances in Nutrition en septembre 2016, montre que les régimes riches en glucides sont associés à une diminution du sommeil à ondes lentes profondes (SOL), et du sommeil lent profond (SWS), et à un allongement de la phase paradoxale. Les régimes riches en graisses, quant à eux, rendent le sommeil moins efficient, avec plus de périodes d'éveil.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Relationship between Food Intake and Sleep Pattern in Healthy Individuals, Journal of Clinical Sleep Medicine, 11 décembre 2015. 

Effects of Diet on Sleep Quality, Advances in Nutrition, 7 septembre 2016. 

How Alcohol Affects the Quality—And Quantity—Of Sleep, National Sleep Foundation. 

Sommeil, Inserm, 7 septembre 2017. 

Les écrans nuisent au sommeil des adolescents, Université de Genève, 21 juin 2019. 

Effects of Evening Exercise on Sleep in Healthy Participants: A Systematic Review and Meta-Analysis, Sports Medicine, octobre 2018. 

Voir plus
La rédaction vous recommande sur Amazon :