Kamasutra : 20 positions osées !

Lotus renversé, cravate de notaire, marteau-piqueur, artilleur... Voici les 20 positions coquines les plus osées du Kamasutra. Sensations insolites, inédites et intenses... Des préliminaires à l'acte, surprenez votre partenaire grâce aux conseils de Catherine Solano, notre médecin sexologue.
Sommaire

Le collier de Vénus

Pour qui : Pour ceux qui veulent faire monter rapidement le désir et le plaisir de leur partenaire !

Description : Allongée sur un support élevé (table...), la femme pose ses pieds derrière la nuque de son amant. Celui-ci, debout face à elle, la soulève lentement en la maintenant fermement par les jambes. La femme peut accrocher ses mains au cou de son partenaire ou basculer vers l'arrière en prenant appui sur ses mains.

Ses atouts : Une grande excitation et une pénétration profonde.

Le conseil de Catherine Solano, médecin sexologue : Pour la femme : attention au dos qui est très sollicité.

Est-ce une position difficile ? En tout cas, c'est une posture difficile à tenir longtemps !

Le collier de Vénus

Le loup

Pour qui : Pour les amants "fougueux et sauvages" !

Description : L'homme est debout, placé derrière la femme (penchée vers l'avant) et agrippe sa taille. La femme modifie l'angle de la pénétration en abaissant plus ou moins le buste.

Ses atouts : Une bonne stimulation du point G, des seins et du clitoris, une position excitante pour les deux partenaires.

Le conseil de Catherine Solano, médecin sexologue : Pour que cette posture fonctionne, la femme doit être à la bonne hauteur par rapport au sexe de son partenaire. Elle peut se mettre sur la pointe des pieds et lui peut plier ses jambes pour s'adapter.

Est-ce une position difficile ? Non c'est une posture facile à réaliser !

> Remportez un chèque cadeau de 500€ pour la Saint-Valentin en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):