Sommaire

Il a horreur des préliminaires

Pourquoi ? "La majorité des hommes savent parfaitement que leur compagne à besoin de préliminaires" explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue... "Mais en général, ils ne s'adonnent à ces pratiques que parce que c'est un passage obligé et pour obtenir ce qu'ils veulent", explique le spécialiste.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui, c'est une grosse erreur ! "Y consacrer 15 minutes est un minimum", affirme le Gérard Leleu, médecin sexologue. Pour offrir un orgasme à sa partenaire, l'homme doit la stimuler par des baisers, des mots tendres et des caresses. "Il s'agit d'élever le niveau d'excitation, et d'éveiller les zones sexuelles", précise le spécialiste.

Les solutions : Les préludes ne doivent pas être une corvée pour l'homme ! Il est nécessaire d'échanger les caresses, et de redoubler d'originalité afin qu'il apprécie ce moment autant que vous. Entraînez-vous ensemble : commencez par quelques baisers lents, agrémentés de succions de la langue. "N'oubliez pas le visage, les cheveux, les pieds...", précise Gérard Leleu.

Il est trop vigoureux

Pourquoi ? Ce serait une question d'hormones. "Les hommes sous l'influence de la testostérone, peuvent être un peu trop vigoureux...", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui et non... Cet engouement se traduit par une excitation intense, un désir difficile à gérer, et même si ce n'est pas très raffiné, c'est plutôt flatteur ! Malgré tout, nous sommes des êtres sensibles tant physiquement que sentimentalement, et l'homme doit savoir maîtriser ses gestes...

Les solutions : N'ayez pas peur de stopper votre homme dans son élan s'il devient vraiment trop brusque. Vous pouvez vous amuser à "prendre sa main pour guider ses gestes sur votre corps", explique le sexologue. "même s'il ne le demande pas, c'est très rassurant pour un homme d'être guidé."

10 minutes et c'est réglé !

Pourquoi ? Parce que l'homme, lui, parvient à la jouissance en quelques minutes. Souvent, il n'imagine donc pas consacrer plus de temps au coït... Et ce phénomène peut encore s'accentuer vers 50 ans quand les besoins masculins chutent parallèlement à la baisse de testostérone.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui ! Cette erreur est fondamentale, car elle va totalement à l'encontre de nos besoins physiologiques à nous, les femmes ! Pour éveiller le corps de sa partenaire, l'homme doit multiplier caresses, sentiments et compliments. Il lui faut faire preuve de patience pour stimuler les muqueuses sexuelles de sa compagne. Celles-ci ne s'humidifient en moyenne qu'après 10 minutes d'attentions.

Les solutions : N'ayez pas peur "d'éduquer" votre partenaire. Renseignez-le sur le fonctionnement de votre corps. Il ne peut s'améliorer que s'il comprend votre physiologie. Pourquoi ne pas offrir à votre homme un manuel érotique ? "On peut aussi se procurer un anneau vibrant, qui permet de faire durer l'érection. Les vibrations de cet accessoire sont très stimulantes pour vous comme pour lui !", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Il manque d'originalité

Pourquoi ? Parce que pour l'homme, c'est simple. S'il y a orgasme... le coït est forcément satisfaisant. Il ne voit donc pas l'intérêt de se compliquer la tâche en se montrant particulièrement inventif et surprenant !

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Bien sûr que oui, ne vous laissez pas faire ! "Le plaisir ne peut rimer avec habitude. La routine est un fléau qui enlève à l'acte sexuel toutes ses subtilités", explique Gérard Leleu, médecin sexologue.

Les solutions : Pour pimenter un peu vos rapports, offrez-lui de découvrir de nouvelles sensations. Pourquoi ne pas lui proposer la technique de "la caresse intérieure" durant vos rapports ? Il s'agit "d'alterner mouvements profonds et mouvements superficiels, vers le haut puis vers le bas du vagin en alternant les rythmes...", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Il ne connaît que l'orgasme vaginal

Pourquoi ? "Tous les hommes sont plus ou moins obsédés par l'orgasme vaginal", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. "La raison en est simple, c'est l'orgasme le plus difficile à donner, le plus convoité, celui que son pénis déclenche... Il voit en lui une sorte de conquête héroïque !"

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui et non. Si un homme met une formidable bonne volonté à donner un orgasme vaginal à sa partenaire, il ne faut pas le lui reprocher ! En revanche, il ne faut pas que cette quête acharnée lui fasse oublier le reste...

Les Solutions : Donnez-lui les bonnes astuces ! Expliquez-lui, par exemple, de quelle manière il peut vous faire parvenir à l'orgasme clitoridien (montrez-lui si nécessaire pour qu'il en mesure les bienfaits), et bien sûr, prônez les atouts des préliminaires.

Il privilégie d'abord son plaisir

Pourquoi ? Parce que "l'union amoureuse, c'est de l'égoïsme et de l'altruisme à la fois... On se fait plaisir en donnant du plaisir à l'autre...", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. Or pour les hommes, c'est bien plus simple d'être égoïstes car, contrairement aux femmes, ils trouvent leur plaisir en quelques minutes.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui ! Parce qu'un homme pressé éjacule rapidement, mais laisse sa partenaire sur sa faim... Or ce comportement risque de provoquer chez nous une absence de désir et un refus, bien justifié, de faire l'amour. "Il n'y a pas de raison de réclamer quelque chose qui ne procure aucun plaisir", précise Gérard Leleu.

Les solutions : "Il ne faut pas hésiter à mettre son homme au pied du mur et à lui rappeler que l'acte amoureux est un échange !", explique le sexologue. S'il ne pense qu'à lui, il doit s'attendre à une baisse de désir de votre part... Alors qu'en adoptant une attitude plus généreuse, il pourrait recevoir bien davantage de vous...

Il ne connaît que les seins et le sexe

Pourquoi ? Le sexe et les seins (principalement les mamelons) sont bien entendu des zones très sensibles, et les hommes le savent ! Ils pensent donc qu'en les stimulant, votre excitation va monter à tous les coups. Pour eux, "c'est comme appuyer sur un bouton pour obtenir ce qu'ils veulent", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? C'est une erreur si votre homme pense qu'en ne stimulant que ces deux zones, il passera aux choses sérieuses plus rapidement...

Les solutions : Enseignez-lui de nouvelles zones érogènes ! "Guidez votre homme jusqu'à la face interne des bras, les plis des coudes et des poignets, les fossettes sous la nuque, le sillon des fesses, les flancs, l'intérieur de vos cuisses, l'arrière des genoux...", précise le Dr Gérard Leleu.

Il est trop directif

Pourquoi ? "Depuis toujours, l'homme a peur de la femme, et bien davantage au lit !", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. "La crainte suprême de l'homme, c'est de s'humilier devant vous, alors pour éviter cela, il veut tout diriger."

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Bien sûr ! Ce comportement s'avère problématique pour le couple car "sous le poids des directives, la femme n'ose plus exprimer ses désirs", précise le spécialiste.

Les solutions : Si votre homme use et abuse de sa virilité, c'est qu'il n'est en réalité pas très sûr de lui... N'hésitez pas à lui parler, à le rassurer sur ses qualités d'homme, d'époux et d'amant. "Un homme qui assume sa part de féminité n'agit pas ainsi", précise Gérard Leleu. Et surtout soyez ferme ! Si vous n'aimez pas ses directives, rien ne vous oblige à accepter qu'il soit le patron.

Il est lourdement insistant

Pourquoi ? "Il existe un décalage entre les besoins de l'homme et ceux de la femme", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. D'où des besoins plus fréquents et une libido plus pressante... Médicalement, ce décalage serait lié à la production en plus grande quantité de testostérone chez l'homme, l'hormone de désir. De son côté, "la femme moins fréquemment satisfaite éprouverait aussi moins de désir", précise le spécialiste.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Quoi que votre homme en pense, vous n'êtes pas une domestique sexuelle. "C'est à lui d'être plus satisfaisant, non à la femme de forcer son désir", explique le sexologue.

Les solutions : Apprenez à votre partenaire à éveiller le désir en vous... Par exemple grâce à l'érotisation du clitoris. "Il s'agit d'obtenir un orgasme clitoridien tout en stimulant le vagin pour éveiller ce dernier au plaisir", précise Gérard Leleu.

Il réclame certaines pratiques

Pourquoi ? "Quand un homme souhaite quelque chose, il essaye systématiquement de l'obtenir", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. Mais si certaines pratiques vous rebutent catégoriquement, il faut tenir bon !

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui et non. Votre homme a le droit d'exprimer ses envies, et même d'essayer de vous rallier à sa cause, non de vous culpabiliser ! "Selon la pratique en question, la femme peut prendre le temps de réfléchir, mais elle doit refuser le chantage affectif", affirme le spécialiste.

Les solutions : Soyez sincère avec votre homme, si vous n'aimez pas certaines pratiques, exprimez en détails les raisons de votre refus. Il sera ainsi plus facile pour lui de s'entendre dire "non". "La femme peut tenter l'expérience pour dépasser ses a priori", précise cependant le Dr Leleu. Rien ne vous empêche d'envisager quelques concessions, ne serait-ce qu'une fois, et qui sait, de vous laisser séduire par ses propositions !

Il est parfois vulgaire

Pourquoi ? C'est le tabou de l'inceste qui en jeu. "Sa femme, la mère de ses enfants, il la respecte", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. "Alors pour pouvoir avoir un rapport sexuel avec cette femme douce et maternelle, à l'image de sa mère, il doit la diminuer, l'humilier."

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui ! "Une femme qui n'aime pas ça, même lors d'un jeu sexuel, ne doit pas l'accepter", explique le spécialiste. "Lorsqu'une femme veut de l'amour, c'est très traumatisant de recevoir de la vulgarité".

Les solutions : Apprenez-lui un autre langage, d'autres mots qui éveilleront votre libido. "Dans l'érotisme indien, le Kamasutra notamment enseigne à l'homme la spiritualité de l'amour", explique le sexologue. "Les vulgarités sont remplacées par des mots doux : déesse, princesse, divine, muse..."

Il s'endort systématiquement après

Pourquoi ? "Physiologiquement, l'orgasme masculin déclenche la libération d'endorphines, hormones du plaisir et de la satisfaction, et entraîne le sommeil", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui, car même si cette réaction est scientifiquement normale, ce n'est pas agréable pour vous ! "La femme n'est pas un objet qu'on laisse de côté dès lors qu'on a atteint sa jouissance", confirme le Dr Leleu.

Les solutions : "S'il est tenu éveillé par une activité plaisante pendant un moment, l'envie de dormir s'estompe avec l'effet des endorphines", explique le sexologue. Vous pouvez prolonger le plaisir en lui proposant un massage, tout en discutant par exemple.

Il vous propose des positions ridicules

Pourquoi ? "De nombreuses positions sont matière à éveiller chez l'homme ses fantasmes de domination, son besoin de maîtriser...", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. Mais à ses yeux, elles ne sont en rien attachées à un désir d'humiliation et ne prêtent en rien à la moquerie... C'est au contraire pour lui très sérieux.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Pas vraiment. "Les positions traditionnelles de l'art érotique sont très sensuelles et n'ont rien de vulgaire", explique le spécialiste. Bien souvent, l'homme pose un regard sur celles-ci plein de désir, sans volonté de gêner sa compagne.

Les solutions : Quand une position vous semble farfelue ou dégradante, n'hésitez pas à demander à votre compagnon ce qu'il lui trouve d'excitant. Vous pourrez constater combien lui n'y voit ni mal, ni ridicule.

Il confond caresses et palpation...

Pourquoi ? Souvent, l'homme manque de tendresse dans ses caresses... Sous l'effet de l'excitation, il peut devenir plus brusque. Les seins notamment peuvent alors être un peu malmenés.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Pas toujours. "Cette caresse peut être érotique... Mais attention, dans un certain contexte, quand l'excitation et l'engouement sont un peu sauvages...", explique le Dr Gérard Leleu, sexologue.

Les solutions : Difficile de demander à un homme de se contenir lorsqu'il est en proie à l'excitation... Si cela vous dérange et vous fait mal, manifestez votre refus clairement ! Sinon, on peut profiter des pulsions bestiales de son homme pour explorer des caresses plus appuyées, sous forme de massages ou de petites griffures...

Il ne connaît qu'un type de va-et-vient

Pourquoi ? Parce que les mouvements rapides de sa verge à l'intérieur de votre vagin lui assurent un maximum de plaisir en un minimum d'efforts et de temps... mais pas seulement. L'homme est toujours obsédé par la maîtrise de son érection... "Il a peur de la perdre, alors il se précipite", explique le sexologue.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui et non. Certes, le rapport est plus plaisant lorsque l'homme alterne le rythme des va-et-vient, mais en cas de troubles érectiles, la crainte de perdre l'érection justifie un excès de vélocité.

Les solutions : Apprenez-lui à faire durer son érection en maîtrisant son éjaculation. Il est alors plus libre de varier ses mouvements. Sachez que lorsqu'il ressent un plaisir intense à la base de la verge, son orgasme est imminent. Il doit dans ce cas :

  • Suspendre tout mouvement
  • Retirer sa verge de moitié
  • Contracter les muscles de son périnée
  • Se concentrer sur sa respiration en inspirant profondément
  • Détourner sa pensée d'images excitantes durant quelques secondes.

Il n'a qu'une zone érogène : son sexe

Pourquoi ? Parce qu'au moment du coït, "l'homme ressent une telle tension, une telle excitation au niveau de son sexe, qu'il veut à tout prix être soulagé", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui, car "la plupart des hommes sont tellement pressés de soulager cette tension qu'ils veulent aller trop vite", précise le sexologue. Pourtant, le corps tout entier de l'homme regorge de zones érogènes : torse, tétons, cuisses, dos, fesses...

Les solutions : Le détendre, même quand son pénis trépigne... N'hésitez pas par exemple, à prendre le sexe de votre homme entre vos mains et, sans mouvements brusques, lui porter quelques baisers ou quelques caresses... tandis que vous parcourez son corps entier. "Ainsi, l'homme atteindra un niveau d'orgasme bien supérieur", précise le spécialiste.

Il ne vous parle pas pendant...

Pourquoi ? Pendant l'amour, l'homme est généralement plus silencieux que sa compagne... Pour le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue : "Les manifestations vocales servent principalement à guider son partenaire sur le chemin de la réussite. Mais la pénétration produit un plaisir automatique chez la gent masculine. Les hommes n'ont donc pas besoin de beaucoup s'exprimer. Au contraire, les femmes usent de méthode pour diriger leur homme jusqu'à l'orgasme."

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui et non. "L'orgasme est plus fort lorsqu'on l'extériorise", explique Gerard Leleu. Votre homme passe donc à côté de sensations nouvelles, mais c'est à lui de décider s'il veut ou non être plus bavard pendant vos rapports.

Les solutions : N'ayez pas peur de lui parler de vous. Dites-lui tout le bien que cela vous procure d'exprimer le plaisir qu'il vous donne. "L'homme doit comprendre qu'il est important pour sa partenaire d'être guidée", ajoute le sexologue.

Il vous réveille pendant la nuit !

Pourquoi ? Dans son sommeil, votre homme peut avoir des érections nocturnes provoquées par des rêves érotiques par exemple... "L'homme est sujet à des érections spontanées qui peuvent le réveiller en pleine nuit", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. Il éprouve alors le besoin d'y mettre fin au plus vite, quitte à vous réveiller !

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? "Etre réveillée par son amant en pleine nuit peut être très excitant pour une femme", explique le spécialiste. A vous de voir selon votre envie du moment... Tant qu'il ne se persuade pas que vous êtes à sa disposition !

Les Solutions : "L'homme ne peut pas contrôler ses érections nocturnes", explique Gérard Leleu. En revanche, vous n'êtes pas dans l'obligation de céder à sa demande. N'hésitez pas à opposer un refus ferme et définitif car "ces érections nocturnes sont mécaniques et n'ont pas de lien avec le désir."

Il n'écoute pas vos désirs

Pourquoi agit-il de cette manière ? L'homme se donne beaucoup de mal pour paraître sûr de lui... Mais au fond, il sait que sa virilité est toujours discutable. "La virilité reste un rôle qu'il a appris et que sa partenaire peut à tout moment remettre en question", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui ! Vous avez votre mot à dire sur les bons et les mauvais côtés de vos rapports. "Les femmes ne doivent pas laisser croire à tort qu'elles apprécient certaines pratiques, car pour un homme ce silence est interprété comme un droit de ne pas s'améliorer", précise le spécialiste.

Les solutions : Lui dire les mots magiques. "Un homme peut très bien prendre une critique si sa femme n'ébranle pas sa certitude d'être viril", explique le sexologue. Tournez systématiquement les choses de façon positive, par exemple : "C'est normal de ne pas toujours bien faire" est mieux que : "Tu ne prends jamais mes remarques en compte quand je dis que ce n'est pas bien !"... Ou encore "Un homme qui sait se remettre en question, c'est très séduisant !", plutôt que : "Tu ne fais jamais l'effort de te remettre en question !".

Il oublie parfois de prendre une douche avant

Pourquoi ? Non seulement "son sexe est à portée de main, mais il n'a pas de sécrétion au quotidien, donc aux yeux de l'homme, son pénis a une apparence saine", explique le sexologue.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Le pénis, notamment quand il n'est pas circoncis, est porteur de microbes. "L'homme doit donc comme la femme, faire attention à son hygiène", précise le Dr Gérard Leleu, médecin, sexologue. Il ajoute : "Mais il ne faut pas non plus se "briquer", car les odeurs corporelles, jusqu'à 4h après une douche, sont très aphrodisiaques !"

Les solutions : N'hésitez pas à lui dire avec délicatesse que vous aimez qu'il sente le propre, que son parfum vous excite... "Un homme trouvera immédiatement la motivation pour se laver si sa femme l'accompagne !", explique Gérard Leleu.

Il se prend pour un acteur porno

Pourquoi ? "Les hommes font leur éducation sexuelle avec les images pornographiques depuis l'adolescence", explique le Dr Gérard Leleu, médecin, sexologue. C'est malheureusement la référence pour beaucoup d'entre eux.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui car la pornographie est le pire exemple à suivre... "On y montre des femmes qui jouissent vite et qui n'attendent aucun sentiment", explique le sexologue. "Ces images ne permettent pas de développer l'imagination érotique, et compliquent la notion de performance."

Les solutions : Rappelez-lui la réalité, vous n'avez pas d'orgasme en 10 minutes, vous avez besoin de préliminaires, et vous n'aimez pas la violence car vous êtes une femme, pas une actrice ! "Les femmes doivent insister sur leur besoin de qualité et non pas de quantité de plaisir", explique le sexologue.

Il vous compare à ses conquêtes passées

Pourquoi ? "Les hommes aiment se vanter et cherchent l'admiration de leur compagne", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. De plus, exposer leurs prouesses passées "permet de se prémunir en cas d'un éventuel échec de performance..."

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Oui ! C'est particulièrement goujat ! Cela peut avoir de graves conséquences sur une femme... Perte de confiance, dévalorisation. "C'est ainsi que certaines commencent à simuler ou à refuser les rapports", précise Gérard Leleu.

Les solutions : Le faire taire ! "Les femmes doivent absolument répliquer, dire qu'elles sont blessées", explique le sexologue. N'ayez pas peur de lui dire que vous aussi avez connu d'autres hommes, d'autres expériences, mais que vous, vous avez la décence de ne pas le lui rappeler !

Il n'embrasse pas pendant

Pourquoi ? Quand un homme n'embrasse plus sa partenaire, la routine est souvent en cause... "Avec le temps, les hommes n'embrassent plus, quand la place est gagnée, ils ne cherchent plus la sensualité", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Pas uniquement. "Quand la lassitude s'installe, les torts sont souvent partagés", précise le spécialiste.

Les solutions : Oubliez la pénétration sexuelle le temps d'une soirée, uniquement consacrée à la recherche du désir. Une soirée dédiée aux baisers et aux caresses mutuelles qui ne doit pas aboutir à l'acte. "De cette manière, il n'y a pas de challenge pour l'homme qui sait par avance qu'il ne fera pas l'amour", précise le spécialiste. Vous pourrez alors vous laisser aller à votre imagination...

Il n'aime pas que vous preniez des initiatives

Pourquoi ? "Une femme qui prend des initiatives, c'est une femme qui a des désirs, et cela, ça fait peur à l'homme", explique le Dr Gérard Leleu, médecin, sexologue. Car avec une grosse libido, vous pourriez le tromper ou pire, avoir des exigences de performances !".

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Bien évidemment, vous devez pouvoir vous laisser aller librement à vos fantasmes. Mais encore une fois et pour leur défense : "Les hommes sont victimes de siècles de bourrage de crâne sur leur virilité", précise Gérard Leleu. Allez-y en douceur.

Les solutions : Parlez-lui de ce qu'il fait bien. Votre homme rejette votre libido car il a peur de ne pas en être digne. Rassurez-le sur le fait qu'il est un bon amant. "L'homme se sentira en confiance s'il est convaincu d'être l'élément déclencheur des désirs de sa femme", précise le sexologue.

Il ne se rase pas avant...

Pourquoi ? "Pour les hommes, le rasage n'est pas toujours très agréable", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. Beaucoup d'hommes préfèrent limiter ce geste pour le confort de leur peau tout simplement.

Est-ce vraiment une erreur de sa part ? Il est bon pour un homme de laisser reposer sa peau de temps en temps, cependant "même si la barbe de la journée peut être agréable pour une femme, le risque d'irritation persiste", indique le sexologue. Attention notamment aux baisers piquants et aux cunnilingus !

Les solutions : Donnez-lui quelques astuces pour que son rasage soit moins pénible :

  • Se raser plutôt le matin
  • Proscrire les rasoirs jetables !
  • Appliquer de l'eau très chaude sur les joues avant de se raser
  • Bien hydrater l'épiderme après
  • Prévoir des sticks cautérisants en cas de coupure

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

Remerciements à Gérard Leleu, médecin sexologue, auteur des livres "Le traité des orgasmes", "L'homme (nouveau) expliqué aux femmes", et "La caresse de Vénus", aux éditions Leduc.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.