Sommaire

Des orgasmes démultipliés !

Des orgasmes démultipliés !Plus on a de l’expérience et plus on a d’orgasmes vaginaux. Pourquoi ? D’abord, "parce qu’à l’inverse du clitoris, exploré depuis l’enfance, le vagin, lui, s’éveille au fur et à mesure des relations", explique le Dr Leleu. Ce n’est pas un hasard si les femmes ont plus d’orgasmes après 35 ans. Ensuite, "parce qu’avec le temps, l’homme situe mieux le point G de sa partenaire et sait le rendre plus érogène", précise le médecin sexologue.

On devient plus sensuel

On devient plus sensuelIl n’y a pas de façon universelle de donner du plaisir à l’autre. Il n’existe aucune bible. En revanche il faut souvent du temps pour apprendre à satisfaire l’autre ! "Avec la maturité, on apprend à découvrir la sensualité, les zones érogènes, la pression nécessaire, la vitesse ou la lenteur…", explique le Dr Gérard Leleu. Bref, on apprend à prendre son temps et on est plus à l’écoute !

Des érections plus durables

Des érections plus durablesContrairement à ce que l’on pense généralement, ce n’est pas parce que l’homme gagne en maturité que ses érections deviennent moins durables. En fait, c’est l’inverse ! D’après le Dr Jacques Waynberg et son Guide pratique de la vie du couple : "L’homme conserve plus longtemps son érection sans succomber au besoin d’éjaculer." Le rêve ! Résultat : l’acte sexuel dure plus longtemps et le plaisir est encore plus intense !

Encore plus de fantasmes !

Encore plus de fantasmes !Après des années de vie commune, on s’ouvre plus facilement à l’autre… On avoue ses fantasmes (même les plus secrets) ! Et c’est un plus pour la vie sexuelle ! Car les fantasmes entretiennent le désir et luttent contre la monotonie ! Au cas où vous hésiteriez encore à en parler avec votre partenaire, sachez que 60 % d’hommes estiment qu’il faut les réaliser ! Quant à savoir ce qu’ils préfèrent, 53 % d’entre eux aimeraient faire l’amour dans la nature !

Des préliminaires plus intenses !

Des préliminaires plus intenses !La survenue moins rapide de l’érection chez l’homme (plusieurs minutes au lieu de quelques secondes) présente un énorme avantage : on prolonge les préliminaires… donc le plaisir ! Certaines pratiques semblent plus efficaces que d’autres pour parvenir à la jouissance. Pour le Dr Jacques Waynberg : "Une stimulation directe de la verge par des caresses et des baisers est nécessaire" (Guide pratique de la vie du couple).

Du sexe quand on veut, où on veut !

Du sexe quand on veut, où on veut !Les enfants partis de la maison, on se retrouve enfin seuls et entre adultes consentants ! Pour beaucoup de femmes, c’est souvent la libération ! Soudain, elles peuvent faire l’amour à n’importe quel moment de la journée et dans n’importe quelle pièce de la maison ! En clair, le couple retrouve l’intensité de ses premiers ébats amoureux ! Ce n’est pas un hasard si, selon l’Inserm, 90 % des femmes et 95 % des hommes de plus de 50 ans ont eu au moins un rapport sexuel au cours des 12 derniers mois !

L’éjaculation est enfin maîtrisée !

"Avec l’expérience, l’homme maîtrise mieux son éjaculation", explique le Dr Leleu, médecin sexologue. En fait, il ressent mieux "le point de non-retour", c’est-à-dire le moment où l’éjaculation est inévitable. A cet instant précis, la partenaire peut aussi l’aider. Comment ? Par exemple, en arrêtant de bouger ou en contractant son périnée ! Enfin, cette meilleure maîtrise s’accompagne souvent d’un moindre besoin d’éjaculer… ce qui, rassurez-vous, n’altère en aucun cas le plaisir de l’homme. "Une fois sur deux en moyenne, un rapport peut-être conclu sans qu’il y ait eu éjaculation, tout en étant parfaitement satisfaisant pour l’homme !", explique le Dr Waynberg dans le Guide pratique de la vie de couple.

Les femmes se masturbent plus !

Les femmes se masturbent plus !A partir de la ménopause, fini le risque de grossesse ! Résultat : plus de deux tiers des femmes connaissent un regain d’activité et de désir sexuel ! Elles ont en moyenne 7,3 rapports sexuels par mois (contre 5,3 en 1992), et rattrapent les hommes et leurs 7,2 rapports mensuels depuis 1992. Les femmes se consacrent également davantage à elles-mêmes avec la maturité ! Si la moitié d’entre elles ne se sont jamais masturbées entre 18 et 24 ans, un tiers des 25-49 ans pratiquent régulièrement l’onanisme.

Plus d’éjaculation féminine !

Plus d’éjaculation féminine !Beaucoup de femmes découvrent l’éjaculation féminine tardivement. Pourquoi ? "Parce qu’elle nécessite une totale confiance en l’autre et un abandon complet de soi-même", explique le Dr Gérard Leleu. En fait, l’éjaculation féminine accompagne des orgasmes intenses, le plus souvent vaginaux mais aussi parfois clitoridiens. Concrètement, lors de l’orgasme, le vagin se contracte et expulse dans l’urètre un liquide. Conseil : si tel est votre cas, l’éjaculation féminine ne doit ni vous inquiéter ni vous gêner. Elle prouve que vous êtes épanouie sexuellement !

Le même rythme sexuel !

Le même rythme sexuel !Avec le temps, on sait quand son (sa) partenaire a envie de faire l’amour. Comment ? "Parce qu’on est plus attentif, on connaît son rythme sexuel", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. Résultat : on ne se culpabilise plus parce qu’il (elle) n’a pas envie, et on sait où, quand et comment se retrouver ! Les femmes savent par exemple qu’un état de stress ou une déprime passagère nuisent souvent au désir de leur partenaire...

On communique mieux…

On communique mieux…"Quand on se connaît mieux, on dit plus facilement à l’autre ce que l’on aime ou pas, ce qui nous ennuie, nous gêne…", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. Résultat : on a une sexualité beaucoup plus épanouie ! Or, avec la maturité beaucoup de femmes osent enfin décrire à leur partenaire les positions qu’elles préfèrent, les caresses qui les font succomber ou au contraire, celles qui ne leur font aucun effet !

Des questions sur ce sujet ? Envie de donner votre avis ? Discutez-en sur le forum !

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.