L'été est la saison de la baignade. À la mer, mais aussi en rivière, dans les lacs et les étangs. Toutefois des micro-organismes peuvent venir gâcher notre plaisir en eau douce, ce sont les cyanobactéries. Elles aiment la chaleur et prolifèrent tout particulièrement cette saison 2022, qui voit se succéder les épisodes de canicule. On les reconnaît notamment à leur couleur verte, à la surface de l'eau et à leur mauvaise odeur.

Du fait des toxines qu'elles libèrent, une intoxication aux cyanobactéries est possible chez l'Homme, avec les symptômes suivants : "démangeaisons, irritations de la peau, du nez, de la gorge ou des yeux, boutons, tremblements, fièvre, douleurs abdominales, douleurs musculaires, nausées, vomissements, étourdissements", liste la préfecture du Haut-Rhin dans un communiqué du 5 août 2022. Il faut alors consulter rapidement un médecin.

" L’ingestion ou l’inhalation de cyanobactéries peut également provoquer des toxicités hépatiques (problèmes au niveau du foie) et des neurotoxicités (tremblement, fourmillement, paralysie, etc.)", ajoute l'Anses dans un article publié en septembre 2020 et mis à jour dans son dossier "étésanssouci".

Comment éviter l'intoxication aux cyanobactéries ?

En France, l'une des principales causes de contamination, est "l’inhalation, l’ingestion accidentelle d’eau ou le contact cutané avec des cyanobactéries et des cyanotoxines lors d'activités récréatives (aviron, ski nautique, canoë...) ", explique l'Anses. La consommation de poissons d'eau douce contaminée peut également être à l'origine d'une intoxication.

Il est donc recommandé de :

  • ne pas pratiquer d'activités nautiques dans les zones d'accumulation de cyanobactéries visibles (amas d'algues)
  • bien surveiller les enfants
  • tenir les chiens éloignés de la zone
  • ne pas se baigner en dehors des sites autorisés et surveillés
  • se laver après la baignade
  • nettoyer les équipements de loisirs nautiques
  • éviter le contact avec l'écume

Concernant la consommation des poissons, il est nécessaire "d'étêter et éviscérer les poissons avant de les consommer, de ne pas consommer entiers les petits poissons", précise encore l'Anses.

Sources

https://www.anses.fr/fr/content/tous-nos-conseils-pour-passer-un-%C3%A9t%C3%A9-sans-souci

https://www.haut-rhin.gouv.fr/Actualites/Espace-presse/Communique-de-presse-2022/Baignades-activites-de-loisirs-aquatiques-peche-Vigilance-en-presence-de-cyanobacteries

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.