Vitamine D : 15 signes que vous souffrez d’une carence

La vitamine D joue un rôle primordial dans l’absorption du calcium et du phosphore par les intestins. Elle participe à la minéralisation des os, au bon fonctionnement des os ou encore au processus de coagulation. Elle est aussi impliquée dans la régulation hormonale et la stimulation du système immunitaire. Manquer de vitamine D peut alors exposer l’organisme à plusieurs troubles et maladies. 

Une exposition aux UVB de 15 à 20 minutes en fin de matinée ou dans l’après-midi, suffit à répondre aux besoins journaliers du corps. Toutefois, en hiver, ou dans certaines régions peu ensoleillées, il est possible d’avoir un taux insuffisant dans le sang de celle qu'on surnomme la "vitamine du soleil". On vous liste les signes d’alerte d’une éventuelle carence dans notre diaporama. 

Vitamine du soleil : quels sont les besoins quotidiens ?

Selon les références nutritionnelles en vitamines et minéraux publiés par l’ANSES et mis à jour en avril 2021, les adultes ont besoin de 15 microgrammes de vitamine D par jour. Le soleil n’est pas le seul moyen de faire le plein, il est  aussi possible d’assurer un apport grâce à l’alimentation

L’ANSES explique sur son site internet : "En France, les principaux aliments contributeurs aux apports en vitamine D dans la population sont les poissons et les produits laitiers (yaourts, fromage blanc, fromage, lait) qui contribuent respectivement à 19 % et 25 % des apports chez les adultes et à 12 et 40 % des apports en vitamine D chez les enfants de 11 à 17 ans. Pour les enfants de moins de 10 ans, les produits laitiers sont les principaux contributeurs puisqu’ils couvrent 63 % de leur besoin en vitamine D".

À noter que la référence nutritionnelle pour la population en vitamine D a été définie en ne considérant que l’apport de vitamine D par l’alimentation et non la contribution de l’exposition au soleil.  

Selon les données de l’étude Inca 3, les apports moyens en vitamine D dans la population française par l’alimentation sont de :

  • 5,2 microgrammes/jour pour les enfants de 1 à 3 ans ;
  • 2,6 microgrammes/jour pour les enfants de 4 à 10 ans ;
  • 2,9 microgrammes/jour chez les enfants de 11 à 17 ans ;
  • 3,1 microgrammes/jour chez les adultes de 18-79 ans.

Selon l'Anses, ces apports sont plus élevés chez les hommes que chez les femmes.

L’organisation déplore par ailleurs que  la “majorité des Français n’en consomme pas suffisamment”. En effet, l’étude baptisée Inca 3 indiquait que les apports moyens en vitamine D chez les 18-79 ans était seulement de 3,1 microgrammes/jour.

La vitamine D pour renforcer le système immunitaire

Selon un communiqué de l’Académie nationale de médecine, publié le 22 mai 2020, la vitamine D peut être considérée comme un adjuvant à toute forme de thérapie anti-infectieuse et particulièrement le coronavirus. Il y aurait en effet un lien positif entre carence en vitamine D et mortalité due au coronavirus. Elle stimule les défenses immunitaires (les lymphocytes T) pour qu'ils puissent agir sur les bactéries, virus et autres infections. Elle régule aussi la réponse inflammatoire (Cytokines pro-inflammatoires) responsable du syndrome de détresse respiratoire aigu, retrouvé dans les cas graves de coronvirus.

Sources

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-de-la-nutrition/vitamines/carence-en-vitamine-d#v45106551_fr

https://www.anses.fr/fr/content/vitamine-d-pourquoi-et-comment-assurer-un-apport-suffisant

https://www.anses.fr/fr/content/les-r%C3%A9f%C3%A9rences-nutritionnelles-en-vitamines-et-min%C3%A9raux

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.