Mourir pendant son sommeil : les causes les plus frequentes

Qui n'a jamais pensé à ses derniers instants ? Vous êtes nombreux à espérer finir vos jours sans souffrance et rendre votre dernier souffle du fond de votre lit. Mourir pendant le sommeil ressemble, si l'on puit dire, à la "mort idéale". Néanmoins, il vaut mieux faire en sorte que ce moment arrive le plus tard possible. Quelles sont les causes les plus fréquentes des décès qui surviennent durant la nuit ? On les passe en revue dans notre diaporama.

Pourquoi meurt-on plus souvent la nuit ?

Un condensé d'étude publiées en 2014 dans le British Medical Journal révèle des pics de décès liés à la crise cardiaque, la nuit et le weekend.

Aussi effrayant que cela puisse paraître, les résultats illustrent une prise en charge en urgence qui prend plus de temps si vous arrivez à l'hôpital au cours de la nuit ou le week-end, plutôt qu’aux heures "ouvrables". 

En outre, il faut savoir que d'une manière générale, les symptômes ont tendance à dégénérer la nuit si vous souffrez de maladies hivernales. Et pour cause, les horloges circadiennes du corps aident à réguler le sommeil et gèrent le système immunitaire, ce qui peut générer une aggravation des symptômes. Cette activité de lutte des cellules contre les infections aide à éliminer les microorganismes responsables des maladies, mais peuvent aussi provoquer une inflammation des tissus infectés.

C’est cette inflammation qui va déclencher de la fièvre, le nez bouché, ou un mal de gorge. Plus le système immunitaire passe à la vitesse supérieure pendant le sommeil, plus les symptômes deviennent graves.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.