Dans la nuit du 20 au 21 décembre 1981, Jean Hilliard reprend sa voiture pour rentrer chez elle après avoir passé la soirée avec des amis. Cet hiver dans le Minnesota est particulièrement rigoureux et le thermomètre affiche une température extérieure de -30°C. La voiture de Jean fait une embardée, ce qui l’oblige à en sortir pour terminer son trajet à pied. Elle trébuche et tombe inconsciente dans la neige. C’est un ami qui la retrouve le lendemain matin après 6 heures passées dehors, elle est “congelée”...

Hypothermie sévère : le corps de Jean était “congelé”

Prise en charge aux urgences de Fosston, les médecins découvrent le corps de Jean Hilliard : un visage très pâle, la peau et les yeux durs, un corps froid et complètement solidifié et un cœur qui ne bat plus que 12 fois par minute et une température corporelle à 27°C. Si les médecins la prennent en charge immédiatement, ils sont dans l'impossibilité de la perfuser tant son corps est dur. Ils décident alors de réchauffer son corps graduellement grâce à des coussins chauffants. Jean émet alors quelques gémissements qui prouvent qu’elle n’était pas décédée. Un pouls faible a été enregistré ainsi qu’une respiration lente et profonde. Trois jours après, la jeune femme pouvait bouger ses jambes et ses pieds et n’a pas été amputée, un véritable miracle selon les médecins. Après plusieurs jours d’observation, elle a pu rentrer chez elle sans aucune séquelle.

Comment survivre à une hypothermie ?

Selon les médecins, plusieurs hypothèses permettent de comprendre comment Jean Hilliard a pu survivre à son hypothermie extrême. La jeune femme ayant consommé de l’alcool, ce dernier aurait “protégé” ses organes du gel ce qui a permis d’éviter de nombreux dommages. D’autre part, lors d’une hypothermie, le flux sanguin ralentit à mesure que le corps se refroidit. L’organisme peut donc survivre en ralentissant son fonctionnement. Vraisemblablement, le corps de Jean s'est figé avant que son cœur ne s'arrête. Son cerveau était si froid qu'il n'avait besoin que de très peu d'oxygène pour survivre. Le froid extrême a également gelé ses organes, évitant tout dommage durable. Le flux sanguin de Jean aurait augmenté au même rythme que son corps se réchauffait lors de la prise en charge aux urgences. Cette donnée expliquerait que l’adolescente n'ait pas de séquelles malgré le fait d’être restée 6 heures dehors à une température de -30°C. La jeune femme aurait “tout simplement” hiberné comme un animal pendant quelques heures.

Les symptômes de l’hypothermie

L’hypothermie se présente sous trois stades : légère, modérée ou grave. Les symptômes sont différents en fonction de la température du corps.

Les symptômes de l’hypothermie légère :

  • Température buccale entre 32,2 et 35 °C
  • Frissons
  • Extrémités froides (oreilles, nez, joues, doigts et orteils)
  • Engourdissement des extrémités (doigts, orteils), au point de provoquer des
  • Maladresses

Les symptômes de l’hypothermie modérée :

  • Température buccale entre 28 et 32,2 °C
  • Manque de coordination
  • Difficulté à parler
  • Confusion
  • Comportement inhabituel ou anormal
  • Jugement affaibli
  • Respiration et pouls rapides

Les symptômes de l’hypothermie sévère :

  • Température buccale plus basse que 28 °C
  • Arrêt des frissons
  • Regard vide
  • Perte de conscience
  • Respiration ralentie
  • Arrêt respiratoire
  • Arrêt cardiaque
  • Décès

Jean Hilliard présentait donc des symptômes d’hypothermie sévère et a malgré tout survécu. Une véritable miraculée !

Sources

https://dailygeekshow.com/jean-hilliard/

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/corps-humain-patient-bizarre-femme-survit-apres-avoir-ete-congelee-100114

https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/hypothermie

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.