Sommaire

Brûlures

Les brûlures sont fréquentes surtout aux beaux jours avec les barbecues. On ressent une douleur vive, des rougeurs ou des cloques apparaissent. Les brûlures les plus graves sont souvent dues à des retours de flamme ou à l’utilisation de produits inflammables liquides.

Quand faut-il faire le 15 ? Si le visage ou les deux mains au moins sont atteintes ou si la douleur est insupportable.

Que faire en attendant les secours ? N’appliquez rien sur la peau. Ne cherchez pas non plus à enlever des vêtements collés sur l’épiderme. Lavez immédiatement la zone à l’eau froide en laissant couler sous le robinet au moins 30 minutes pour éviter la progression des lésions en profondeur.

Saignements

Les saignements spontanés sont fréquents notamment au niveau du nez.

Quand faut-il faire le 15 ?

  • Si les saignements du nez durent plus de 30 min ou résistent plus de 15 min à la pression des ailes nasales, tête penchée en avant.
  • En cas de chute, entrainement un saignement des oreilles (traumatisme crânien).
  • En cas de saignements importants, continus, et abondant ou pulsatile, dus à une coupure, surtout si c’est sur la main ou sur le trajet d’un tendon.

Que faire en attendant les secours ? Pour le nez, pressez les ailes nasales. En cas de saignement important (lors d’un accident de la route, par exemple) faites un point de compression immédiat sur la blessure à l’aide de votre poing.

Douleurs dans la poitrine

On peut avoir mal dans le thorax suite à un mouvement, à une chute ou spontanément.

Quand faut-il faire le 15 ? - Si la gêne persiste plus de quelques minutes ou malgré la prise d’antalgiques (paracétamo l, par exemple). - Si la douleur dans le thorax ressemble à un étau. - Si elle survient au repos et s’accompagne de sueurs, nausées et engourdissement de la main gauche.

A noter : chez le diabétique, l’infarctus est souvent peu ou pas douloureux. Les seuls signes accompagnateurs doivent motiver votre appel.

Que faire en attendant les secours ? S’allonger et ne pas faire d’effort, même pour se lever !

Troubles de la parole

Troubles de la parole ou difficultés à articuler peuvent se manifester notamment après avoir forcé sur la boisson...

Quand faut-il faire le 15 ? Si les troubles apparaissent de manière brutale, persistante et s’accompagnent de maux de têtes, surtout si vous êtes sobre.

Que faire en attendant les secours ? S’allonger et ne se lever sous aucun prétexte. Pas de médicament sans avis médical et, en particulier, jamais d’aspirine, ni de traitement antihypertenseur. Notez l’heure du début des troubles.

Attention : ne décommandez pas les secours, même si les symptômes disparaissent. Ils peuvent réapparaître avec des conséquences plus graves (paralysie, coma).

Choc à la tête

La plupart des chocs à la tête sont bénins mêmes ceux qui nécessitent des points de suture aux urgences. Toutefois...

Quand faut-il faire le 15 ?

  • Si le choc a été très violent (accident de voiture, de vélo...).
  • Si la personne a des convulsions.
  • Si le choc s’accompagne d’une perte de connaissance.
  • Si la personne a du mal à se relever après quelques minutes.

Que faire en attendant les secours ? Jamais d’aspirine sous quelque forme que ce soit.

A noter : la radio du crâne n’a aucun intérêt et le scanner n’est pas systématique. Ce ne sont pas des examens anodins. Ils exposent à des radiations. Une surveillance est nécessaire durant 12 heures à domicile.

Faiblesse au niveau des jambes ou des mains

Lâcher un verre spontanément ou avoir une faiblesse au niveau des jambes peut arriver après avoir bu un verre de trop ou dans un moment d’inattention.

Quand faut-il faire le 15 ?

  • Si vos jambes ne vous portent plus au point de ne plus pouvoir marcher ou de tomber.
  • Si vous lâchez un verre deux fois de suite.
  • En présence de maux de tête.
  • En cas d’apparition brutale des symptômes.

Que faire en attendant les secours ? Notez l’heure de début des troubles (important pour le choix du traitement), préparez vos documents médicaux (les secours peuvent vous orienter vers un hôpital n’ayant pas votre dossier).

Noyade

Les noyades sont fréquentes dès le printemps...

Quand faut-il faire le 15 ? Si la personne ne respire plus.

Que faire en attendant les secours ? Enlevez tout ce qui obstrue la bouche, par exemple des aliments. C’est très important. Si vous savez le faire, commencez le bouche-à-bouche en alternance avec un massage cardiaque (15 massages pour 2 insufflations).

Attention, faites toujours le 15 ! Même si la noyade est ancienne, on peut réanimer des patients longtemps après. L’hypothermie induite par l’eau préserve le cerveau.

Ivresse

Soirées entre amis, en familles ou fêtes… les occasions de se trouver ivre ne manquent pas. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir tant qu’on est dans la phase euphorique et de désinhibition…

Quand faut-il faire le 15 ? Si la personne tombe brutalement dans un sommeil très profond et s’il est difficile de la réveiller, cela peut être le début d’un coma éthylique, surtout si elle a un traitement médical.

Que faire en attendant les secours ? Placer la personne en position latérale de sécurité, c’est-à-dire allongé sur le côté pour éviter toute inhalation lors de vomissements pendant qu’elle est inconsciente.

Déshydratation

Les cas de déshydratation ne sont pas rares en été. Il suffit souvent de s’abriter et de boire pour se sentir mieux.

Quand faut-il faire le 15 ?

  • Si la personne présente des épisodes de confusion (désorientation, difficulté à marcher ou à parler).
  • En cas de nausées et vomissements.
  • En cas de comportement inhabituel avec un ralentissement psychomoteur, surtout chez les personnes âgées.

Que faire en attendant les secours ? Prenez la température. Si elle est supérieure à 39 °C, déshabillez la personne, brumisez-la si possible et appliquez des serviettes imbibées d'eau fraîche à l'aine et aux aisselles (points de passage des gros vaisseaux sanguins).

Sommeil inhabituel

Grosse fatigue ou journée difficile, il arrive qu’on se lève plus tard certains matins. Cela peut sembler commun, et pourtant, mieux vaut être vigilant…

Quand faut-il faire le 15 ? Si la personne ne se réveille pas à son heure habituelle sans raison valable, notamment si c’est une lève-tôt depuis toujours. Appeler les urgences si elle ne vous répond pas ou ne sort pas de son sommeil.

Que faire en attendant les secours ? Positionnez la personne sur le côté et vérifiez qu’elle respire. Si vous les connaissez, vous pouvez pratiquer des manœuvres de réanimation.

Difficultés respiratoires

Les troubles respiratoires peuvent être liés à de nombreuses maladies. Ils sont fréquents après un effort.

Quand faut-il faire le 15 ? Si la personne siffle en respirant (c’est facile à entendre). Qu’importe qu’il ou elle soit asthmatique, ait déjà pris au moins 2 ou 3 bouffées de ventoline et se sente mieux. N’hésitez pas, contre l’avis de tous, appelez le 15, vous lui sauverez peut-être la vie !

Que faire en attendant les secours ? La personne doit être rassurée. Il faut qu’elle s’assoie (pour faciliter la respiration) et ne fasse plus le moindre effort, même pour faire quelques pas.

Intoxication et empoisonnement

Absorption de produits ménagers, surdose médicamenteuse...

Quand faut-il faire le 15 ?

  • En cas de mélange de traitements, de prise avec alcool ou d’absorption en quantités inappropriées des médicaments tels que bêtabloquants (antihypertenseurs), carbamates, neuroleptiques, benzodiazépines, hypnotiques, antipaludéens, mais aussi aspirine, paracétamol...
  • En cas d’absorption de produits dangereux (acide, eau de Javel...).

Que faire en attendant les secours ? Il ne faut rien avaler (lait, mie de pain…) et ne pas se faire vomir. Notez l’heure de l’absorption, la quantité avalée et prenez l’étiquette pour présenter la composition au médecin.

Hypoglycémie

Les diabétiques, les femmes enceintes et les sportifs peu entraînés peuvent faire des hypoglycémies. Elle sont souvent sans danger si vous réagissez dès les premiers signes : sueurs, troubles de la vision, forte fatigue. Toutefois…

Quand faut-il faire le 15 ?

  • Si les traitements administrés restent inefficaces après quelques minutes.
  • Si la personne ne répond plus ou de façon incohérente.
  • Si la personne est diabétique.

Que faire en attendant les secours ? Donner du sucre dans un peu d’eau ou avec un jus d’orange sans attendre !

Traumatisme oculaire

Les traumatismes oculaires surviennent souvent en bricolant. On a brutalement la sensation d’avoir une poussière dans l’œil. Un examen ophtalmologique s’impose dans les heures qui suivent.

Quand faut-il faire le 15 ?

  • Si vous recevez un bouchon de champagne ou une balle de petite taille, type squash, dans l’œil.
  • Si vous voyez flou (vous pouvez perdre une partie de votre vision).

Que faire en attendant les secours ? Ne touchez à rien. Attention, si le 15 est là pour vous conseiller, ses équipes ne se déplacent pas toujours pour les traumatismes oculaires. Si vous êtes seul, un transport peut vous être proposé. Sinon, trouvez un rendez-vous en urgence.

Convulsions

Les crises convulsives ne surviennent pas qu’en cas de fièvre mal tolérée chez l’enfant. Contrairement aux idées reçues, elles peuvent être bénignes, même si la personne est épileptique.

Quand faut-il faire le 15 ?

  • Si la personne concernée n’est pas épileptique.
  • Si la personne est épileptique et ne prend pas correctement son traitement.
  • Si la crise dure plus de 10 min (les mouvements saccadés appelés clonies sont normaux, le patient ne souffre pas).
  • En cas de choc à la tête associé.

Que faire en attendant les secours ? La personne doit être placée en position latérale de sécurité (allongée sur le côté). Écartez tous les objets situés autour d’elle.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Vidéo : Brûlure la vraie bonne astuce

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.