Sommaire

10 millions de Français sont touchés par l’arthrose. Cette pathologie qui touche majoritairement les plus de 65 ans, correspond à une usure puis une destruction du cartilage articulaire. Si le mal est surtout observé au niveau de la colonne cervicale et lombaire ou encore les mains (respectivement 75%, 70% et 60% des cas), il concerne les genoux dans près d’un tiers des cas.

“Si elle est plus fréquente chez la personne âgée, l'arthrose du genou peut également apparaître chez des personnes plus jeunes. Elle est alors favorisée par des traumatismes (minimes ou visibles) dus à la pratique de certains sports ou travaux qui sollicitent beaucoup les genoux”, rappelle l’assurance maladie sur son site internet.

Gonarthrose : quels sont les différents types ?

L'arthrose du genou est l’une des plus invalidantes, car elle peut apparaître sur deux grosses articulations qui soutiennent en grande partie le poids du corps :

  • l’articulation fémorotibiale : elle est située entre le fémur et le tibia. 45 à 50 % des patients souffrant d’arthrose du genou présentent une destruction du cartilage dans cette zone. Le mal est le plus souvent provoqué par une déviation de l'axe mécanique de la jambe.
  • l’articulation fémoropatellaire : l’arthrose se développe sur cette articulation entre le fémur et la rotule dans 35% des cas. Cette forme touche surtout les personnes jeunes qui ont subi un traumatisme ayant endommagé le cartilage ou provoqué une instabilité de la rotule.

15 à 20% présentent de l’arthrose sur ces deux articulations du genou.

Par ailleurs, plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition d’une gonarthrose :

  • l'âge : dans la majorité des cas, l’arthrose est liée au vieillissement du patient. Seulement 3% des moins de 45 ans souffre de cette pathologie ;
  • les facteurs génétiques : avoir des cas antécédents familiaux d’arthrose semble augmenter les risques d’en souffrir ;
  • le sexe : elle est plus souvent observée chez les femmes. Les experts remarquent par ailleurs une augmentation des cas après la ménopause ;
  • être en surpoids ou en obésité : avoir des kilos en trop provoque une pression importante sur l'articulation favorisant son usure ;
  • avoir un métier entraînant le port fréquent de charges lourdes comme les déménageurs ou manutentionnaires
  • les activités professionnelles ou sportives conduisant à un surmenage et des blessures au niveau des ligaments et des articulations (pose de carrelage, football ou rugby....) ;
  • Certaines maladies métaboliques (goutte, chondrocalcinose…), inflammatoires (spondylarthrite ankylosante ou polyarthrite rhumatoïde) ou encore une arthrite infectieuse du genou.

Les signes d’arthrose à repérer

L’arthrose se distingue par :

  • des douleurs dans l’articulation touchées lorsqu’elle est mobilisée ;
  • une raideur et des blocages de l’articulation, surtout au réveil ;
  • des "craquements" du genou ;
  • une déformation du genou : des petites excroissances osseuses (ostéophytes) peuvent se former sur l’articulation ;
  • une sensation de gêne dans les mouvements ;
  • plus rarement, une inflammation (rougeur, douleur et gonflement de l’articulation).

Plusieurs recettes de cataplasme peuvent soulager les douleurs et les symptômes de l’arthrose aux genoux. Nous vous les présentons dans les pages suivantes.

Arthrose au genou : recette de cataplasme au gingembre

Depuis des décennies, de nombreux remèdes de grand-mère contre les douleurs d’arthrose s'appuient sur le gingembre. Une petite étude menée en 2010 semble confirmer l’efficacité du rhizome face à ce mal. Les chercheurs avaient demandé à 10 patients souffrant d’arthrose d’appliquer des compresses chaudes de gingembre sur les zones douloureuses tous les jours pendant 30 minutes. Les participants ont rapporté une baisse des douleurs et une diminution des raideurs après une semaine.

Le gingembre est connu pour avoir des vertus anti-arthritiques, anti-rhumatismales et anti-inflammatoires. Selon les scientifiques, il favorise la relaxation du système musculo-squelettique

Voici comment préparer un cataplasme à base de cette plante :

  • râpez du gingembre pour obtenir environ de cuillère à café de poudre ;
  • mélangez la plante avec environ 250ml d’eau bouillante ;
  • une fois le liquide tiède, imbibez un tissu avec ;
  • placez le tissu sur la zone douloureuse fixez-le avec des bandes adhésives si nécessaire ;
  • laissez le cataplasme en place pendant environ 30 min.

Un cataplasme à base de pâquerettes

Dans son livre "La Santé par les Plantes" aux éditions Alpen, le docteur Daniel Scimeca conseille aux personnes souffrant d’arthrose d’appliquer un cataplasme de fleurs de pâquerettes fraîchement cueillies

Il explique que cette plante “apaise l’articulation douloureuse, car cette modeste fleurette est un efficace vulnéraire, chère au Dr Margaret Tyler, éminente homéopathe anglaise”.

La petite fleur blanche très présente dans nos jardins aide à lutter contre l’arthrose, car elle est entre autre : anti-inflammatoires et tonifiante.

Pour profiter de ces bienfaits, il faut écraser les fleurs et les feuilles

  • imbibez les compresses avec les sucs ;
  • appliquez-les sur les zones douloureuses, plusieurs fois par jour si nécessaire ;
  • pour plus d’efficacité, il est possible de faire tiédir les compresses du cataplasme.

L’argile verte pour lutter contre les douleurs articulaires

Le cataplasme d’argile verte est particulièrement efficace face aux douleurs articulaires du genou comme la gonarthrose. Il permet de diminuer l’inflammation et active le processus de récupération. Voici comment le préparer :

  • placez l’argile verte dans un récipient ;
  • versez de l’eau afin d’obtenir une pâte ni trop épaisse ni trop liquide ;
  • étalez la mixture sur le support de votre choix comme un tissu, une bande de gaze ou même une feuille de chou. L’épaisseur doit atteindre environ 2 cm ;
  • placez le cataplasme sur la zone douloureuse, l’argile au contact de la peau ;
  • laissez poser 30 minutes ;
  • faites en bandage si vous souhaitez pouvoir vous déplacer pendant cette période ou éviter les taches.

Il faut renouveler l’opération 2 fois par jour pendant les crises douloureuses.

Au-delà de l'application de cataplasmes, il existe de nombreux remèdes naturels pour prévenir l'arthrose. C'est notamment le cas de la spiruline. En effet, alors que l'usure des cartilages du genou provoque des douleurs vives au niveau des articulations, la spiruline est un anti-inflammatoire naturel qui soulage la douleur pendant et après le sport. Cette algue miraculeuse possède également un effet antioxydant qui lutte contre les inflammations articulatoires. Elle est également très concentrée en protéines et accélère le processus de cicatrisation des cartilages. Si on se respecte la dose standard de 1 à 3 grammes par jour, ce complément alimentaire est un traitement naturel contre l'arthrose du genou.

Sources

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/arthrose-genou/definition-facteurs-favorisants

La santé par les plantes du Dr Daniel Scimeca aux éditions Alpen

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.