C’est une procédure innovante et peu invasive efficace pour soulager l’arthrose des doigts. Pour les patients souffrant d'arthrose douloureuse aux doigts, une procédure non chirurgicale appelée lipofilling, qui consiste à transférer de la graisse provenant d'une autre partie du corps dans les articulations arthritiques, entraîne des améliorations durables de la fonction de la main et permet surtout de réduire la douleur.

C’est que révèle une étude publiée dans le numéro de mai de Plastic and Reconstructive Surgery, le journal médical officiel de l'American Society of Plastic Surgeons.

Arthrose : une procédure qui préserve les articulations

“Même sur un suivi à long terme, le transfert de tissu graisseux dans les articulations des doigts arthritiques semble constituer une alternative sûre et peu invasive à la chirurgie conventionnelle pour les patients souffrant d'arthrose”, assure le Dr Max Meyer-Marcotty, auteur principal de cette étude. Pour rappel, l'arthrose est une affection très courante et potentiellement invalidante et les patients privilégient parfois les traitements naturels.

Dans les cas graves, la chirurgie est efficace pour soulager la douleur arthritique, mais elle est associée à des complications potentielles et à une longue période de récupération. Les procédures peu invasives, telles que le lipofilling, suscitent donc un grand intérêt en tant qu'alternatives à la chirurgie qui ne détruisent pas l'articulation concernée.

Lipofilling : une réduction de la douleur

D’après la recherche des médecins menée sur 18 patients ayant subi une procédure de transfert de graisse pour une arthrose du doigt, la procédure a permis une "nette amélioration hautement significative" du score de douleur. En effet, les chercheurs ont constaté une baisse du niveau de douleur assez nette sur les patients. Elle est passée d’une médiane de 6 points (sur une échelle de 10 points) avant le traitement à seulement 0,5 point lors du suivi réalisé en moyenne 44 mois (maximum 50 mois) après le traitement.

"Nous pensons que pour nos patients, la réduction de la douleur représente le résultat le plus frappant et le plus important, qui a également l'effet le plus prononcé et le plus hautement significatif", écrivent le Dr Meyer-Marcotty et ses collègues.

Des procédures de transfert de graisse ont débuté dans le cadre de chirurgies plastiques et reconstructives. C’est par la suite des études animales qui ont suggéré que les cellules stromales mésenchymateuses (un type de cellule souche) présentes dans les tissus adipeux étaient capables de régénérer les tissus des articulations arthritiques.

La nouvelle étude publiée sur l’arthrose des doigts s'appuie sur les résultats précédents du même groupe de recherche, qui ont montré des améliorations prometteuses de la douleur et d'autres résultats jusqu'à un an après le transfert de graisse.

Arthrose : une procédure pour les phases précoces

“La possibilité de préserver l'articulation par une procédure peu invasive est particulièrement intéressante dans les phases précoces, bien que douloureuses, de l'arthrose des doigts”, ajoute le Dr Meyer-Marcotty.

“Comme la procédure de lipofilling n'est pas destructive, une chirurgie articulaire conventionnelle peut toujours être effectuée ultérieurement, si nécessaire”. Les chercheurs soulignent la nécessité de mener des études de suivi à long terme sur un plus grand nombre de patients afin de corroborer davantage ces premiers résultats positifs.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Lipofilling in Osteoarthritis of the Finger Joints: Initial Prospective Long-Term Results, Plastic and Reconstructive Surgery, mai 2022.

doi.org/10.1097/PRS.0000000000008989 

Lipofilling produces lasting improvements for patients with painful finger osteoarthritis, news-medical.net, 28 avril 2022. 

https://www.news-medical.net/news/20220428/Lipofilling-produces-lasting-improvements-for-patients-with-painful-finger-osteoarthritis.aspx

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.