L'épidémie de grippe continue à s'étendre, la "gastro" stabilisée

Publié le 19 Février 2014 par
L'épidémie de grippe a continué à s'étendre la semaine dernière, touchant désormais la quasi totalité de la France métropolitaine, tandis que la "gastro" restait stable.
Publicité
Un docteur consulte une patiente qui présente les symptômes de la gastro-entérite, à Bordeaux le 4 janvier 2006

L'épidémie de grippe a continué à s'étendre la semaine dernière, touchant désormais la quasi totalité de la France métropolitaine, tandis que la "gastro" restait stable.

Dans son bulletin hebdomadaire, l'Institut de veille sanitaire (InVS) souligne que le nombre des consultations pour syndromes grippaux, d’hospitalisations et d’admissions en réanimation pour grippe a continué à augmenter la semaine dernière.

Publicité

Selon des données conjointes des Grog (Groupes régionaux d'observation de la Grippe) et du réseau Sentinelles, l'Institut de veille sanitaire (InVS), les consultations pour syndromes grippaux ont atteint 441 pour 100.000 personnes la semaine dernière, contre 375 la semaine précédente.

Les régions les plus touchées sont la région Midi-Pyrénées, le Languedoc-Roussillon, Rhône-Alpes, la région PACA, le Limousin, la Bourgogne et la région Champagne-Ardennes.

Le réseau Grog relève pour sa part que l'impact de l'épidémie "reste modeste" à ce jour, mais précise que le seuil épidémique a été franchi dans 19 des 21 régions métropolitaines.

Publicité
Publicité

105 nouveaux cas graves de grippe ont été admis en réanimation la semaine dernière, selon l'InVS, portant à 270 le nombre des cas graves - dont 18 décès - enregistrés depuis le 1er novembre 2013.

La grande majorité des cas concerne des adultes avec facteur de risque, infectés très majoritairement par des virus de type A. Seuls 40 d'entre eux avaient été vaccinés contre la grippe.

Selon les modèles de prévision reposant sur des données historiques et sur les ventes de médicaments (partenariat IMS-Health), la grippe devrait continuer à se développer cette semaine, précise Sentinelles.

Publicité

La gastroentérite confirme en revanche sa décrue même si elle reste virulente dans certaines régions, avec 131.000 nouveaux cas observés la semaine dernière, soit à peu le même nombre que la semaine précédente.

"La décroissance épidémique se confirme sans que le seuil épidémique ait été franchi cette année", souligne Sentinelles.

Les régions les plus touchées par la "gastro" la semaine dernière étaient le Nord-Pas-de-Calais (343 cas pour 100.000 habitants), la Haute-Normandie (323) et le Languedoc-Roussillon (318).

avec
Publié le Mercredi 19 Février 2014 : 14h06
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X