Boutons chez l’enfant : varicelle, acné du nourrisson… Quelles en sont les causes ?

Acné du nourrisson, érythème toxique du nouveau-né, varicelle, syndrome pieds-mains-bouche, croûtes de lait… Les boutons et problèmes de peau du nourrisson et de l’enfant sont fréquents et il est parfois difficile de savoir quelle en est la cause exacte. Afin d’aider les nouveaux parents à savoir quand il est nécessaire ou non de s’inquiéter, Medisite vous détaille tous les symptômes, causes et traitements des boutons et autres problèmes cutanés chez le bébé et l’enfant. Ces petites lésions cutanées plus ou moins graves peuvent en effet être symptomatiques de nombreuses pathologies dermatologiques. On pense le plus souvent à la varicelle, qui est une maladie virale infantile très contagieuse, que nous avons presque tous eue pendant l’enfance. La varicelle se manifeste par une éruption cutanée avec des boutons pouvant s’accompagner de fièvre et de démangeaisons et guérit naturellement en quelques jours. 90% des cas surviennent chez des enfants de moins de 10 ans, la majorité de la population adulte est donc immunisée.

À ne pas confondre avec la varicelle, le syndrome du pieds-mains-bouche est également une infection virale très courante chez les enfants de 6 mois à 4 ans. Extrêmement contagieuse, cette maladie touche particulièrement les plus petits car  les crèches ou les écoles sont propices à la diffusion du virus. Boutons, fièvre et langue blanche… Si la maladie est bien moins fréquente de nos jours, votre enfant est peut être infecté par la scarlatine. Symptômes, contagion, traitement des boutons, vous trouverez dans ce dossier l’ensemble des réponses pour reconnaître et soigner les différentes maladies de peau de votre enfant. 

Croûtes de lait chez le bébé : comment les enlever ?

La dermatite séborrhéique, plus communément appelée “croûtes de lait”, ressemble aux pellicules que l’on retrouve sur le cuir chevelu des adultes. En pratique, il s’agit de squames localisées au niveau du cuir chevelu de bébé, mais aussi au niveau de ses sourcils, des fontanelles, et parfois aussi au niveau des replis cutanés (fesses, aisselles, cou, plis des oreilles). Contrairement à l’eczéma, il s’agit d’une maladie de peau bénigne et les croûtes de lait ne provoquent pas de démangeaisons ou d’inconfort pour le bébé.

L’information majeure à retenir est qu’il ne faut surtout pas retirer ces petits squames à sec en grattant les croûtes de lait, au risque d’aggraver la dermatite séborrhéique. “Pour retirer les petites plaques, je conseille d’imbiber les croûtes de lait avec du liniment et d’utiliser un savon gras pour nettoyer et rincer le cuir chevelu du bébé”, explique auprès de Medisite le Docteur Paul Dupont. “De manière générale, et notamment si le nourrisson présente des croûtes de lait, je recommande de ne pas utiliser de produits allergisants et/ou irritants. Attention également aux conservateurs comme le méthylisothiazolinone qui peuvent être sensibilisants pour la peau fragile des bébés”, note le dermatologue. Il existe également des crèmes ou des huiles spécialement formulées pour enlever en douceur les croûtes de lait.

Croûtes de lait, eczéma, psoriasis… chez le bébé, il est parfois difficile de faire la différence entre les croûtes de lait, l’eczéma et le psoriasis. Selon le dermatologue Paul Dupont, “en présence de dermatite séborrhéique, les croûtes se décollent assez facilement et ne laissent pas la peau rouge après les avoir retirées”. En cas de doute, mieux vaut consulter un pédiatre ou un dermatologue car le traitement de l’eczéma du nourrisson ou du psoriasis est évidemment différent, rappelle le dermatologue. 

Eczéma : comment le reconnaître sur votre bébé ?

Pour savoir si les éruptions cutanées de votre enfant sont bien de l’eczéma, vous pouvez vous fier à la localisation des rougeurs qui se situent le plus souvent “au niveau des plis, du coude, du genou”. Le Dr Dupont, auteur du livre Soigner sa peau naturel, nous précise que “la peau a tendance à être irritée et à démanger”. Selon l’ancien chef de clinique en dermatologie, il faut donc se fier “à la topographie, à la rougeur et à la peau très, très sèche” pour identifier de l'eczéma chez votre nourrisson. La maladie dermatologique peut “commencer par une poussée, mais petit à petit ça se pérennise et le nourrisson se gratte de plus en plus et ça a tendance à se généraliser et peut toucher tout un bras ou toute une jambe”, selon le dermatologue.

"Dossiers Dossiers Bébé-Enfant" : pour aller plus loin