Sommaire

L’eczéma atopique (ou dermatite atopique) est une maladie de la peau courante. Il s’agit d’une pathologie dermatologique à caractère inflammatoire qui a pour origine une sécheresse de la peau qui est chronique et qui évolue par poussée. L’eczéma du nourrisson est une maladie le plus souvent bénigne, mais peut être extrêmement douloureuse et handicapante. Pour la reconnaître, selon le dermatologue Paul Dupont, il faut se fier à la “topographie des plaques”.

L’eczéma “commence par apparaître par des rougeurs et un assèchement de la peau”, détaille le spécialiste à Medisite. En effet, cette pathologie survient sur “un terrain atopique”, c’est-à-dire sur une peau très sèche.

Eczéma : comment le reconnaître sur votre bébé ?

Pour savoir si ces éruptions sont bien de l’eczéma, vous pouvez vous fier à la localisation des rougeurs qui se situent le plus souvent “au niveau des plis, du coude, du genou”. Le Dr Dupont, auteur du livre Soigner sa peau naturel, nous précise que “la peau a tendance à être irritée et à démanger”. Selon l’ancien chef de clinique en dermatologie, il faut donc se fier “à la topographie, à la rougeur et à la peau très, très sèche” pour identifier de l'eczéma chez votre nourrisson.

La maladie dermatologique peut “commencer par une poussée, mais petit à petit ça se pérennise et le nourrisson se gratte de plus en plus et ça a tendance à se généraliser et peut toucher tout un bras ou toute une jambe” selon le dermatologue.

Eczéma chez le bébé : comment le laver ?

En cas d’eczéma, le Dr Dupont assure que “la première des choses est d’éviter tous les irritants”. Il recommande, en effet, de ne “porter que du linge en fil de coton blanc”. “Pas de colorant, pas de lessive, et il faut tout laver au savon paillettes et éviter les assouplissants, car ce sont des facteurs aggravants”, martèle le dermatologue. Prudence également à tous les détergents qui peuvent être un facteur déclencheur. Concernant la toilette, le Dr Dupont recommande “d’éviter de donner des bains trop prolongés à votre bébé, qui pourraient finir par délipider encore plus la peau et éviter tous les produits de toilettes qui soient trop irritants et asséchants”. Il recommande donc “une douche rapide avec un savon surgras, à base de karité par exemple”.

Le dermatologue estime qu’il est même intéressant de procéder à une toilette sèche avec le liniment ECZEBIO quand l’enfant est trop irrité. Il contient des plantes riches en saponines pour nettoyer, calmer et hydrater les peaux sèches, réactives et fragiles. “Il contient des plantes contre l’eczéma qui vont être à la fois nettoyantes, calmantes et hydratantes. Cela permet d’éviter le contact avec l’eau car bien souvent le bébé ne supporte plus le contact de l’eau à cause du chlore ou du calcaire qui sont asséchants”, détaille le dermatologue.

Le Dr Dupont conseille donc d’appliquer le liniment sur le plaques et de l’essuyer délicatement en guise de toilette.

Eczéma du bébé : quels soins appliquer ?

Après la toilette, on peut se demander quelle crème appliquer sur la peau ? Le Dr Dupont recommande une nouvelle fois la marque ECZEBIO avec cette fois un cérat, c’est-à-dire une crème à base de cire, d’huile et d’ingrédients actifs. Il contient notamment du muguet du Japon (Ophiopogon), très efficace contre l’eczéma pour calmer et hydrater la peau. Quand les démangeaisons de votre nourrisson sont trop importantes, le dermatologue conseille d’utiliser ECZEBIO CERAT CADE, qui est un cérat très doux nutritif à base d'huiles de genévrier, de cade et de carotte biologiques. “C’est le traitement local qui va permettre à la fois d’hydrater et de calmer la démangeaison”.

Concernant les crèmes à base de cortisone, on parle de dermocorticoïdes, “ça peut être utile d’y avoir recours de manière limitée comme un traitement symptomatique ponctuel quand il y a une poussée qu’on ne peut pas juguler et qui met en jeu la psychologie de l’enfant car il ne peut plus dormir”, explique le Dr Dupont. En cas de plaie purulente, de croutes ou de suintements, il faut toujours consulter un dermatologue et faire un prélèvement bactérien pour vérifier qu’il n’y ait pas d’infection à staphylocoques. Selon le dermatologue, dans des cas infectieux, il ne faut pas hésiter à prescrire des antibiotiques.

Eczéma : de l’huile d’onagre et des probiotiques

Au-delà des traitements cutanés, pour le Dr Dupont, il faut un traitement de fond oral. Il rappelle que “l’eczéma est dû à la perte des barrières cutanées suffisantes pour se protéger des allergènes”. Afin de reformer ses barrières, il recommande deux produits particuliers à administrer par voie interne : l’huile d’onagre (Bionagre) et les probiotiques. Les capsules d’onagre que l’on perce dans la bouche du nourrisson permettent de restaurer le film lipidique de la peau. Selon le dermatologue, il faut en prendre deux par jour pendant six mois.

Des chercheurs australiens ont en outre découvert en 2018 que le rhamnosus, une source probiotique, permettait de prévenir et de soigner l’eczéma. “À l'âge de 2 ans, les enfants recevant le probiotique Lactobacillus rhamnosus (HN001) présentaient une réduction de 50% de l'eczéma par rapport à ceux recevant le placebo. L'autre probiotique, Bifidobacterium lactis (HN019), n'avait aucun effet par rapport au placebo ”, avait à l’époque déclaré le Pr Julian Crane, principal auteur de l'étude.

Le Dr Dupont recommande le complément alimentaire ECZEBIOPHILUS deux par jour matin et soir. Selon lui, “il faut traiter la cause qui est la tendance atopique qui est une perte des barrières intestinales et cutanées qui font que les allergènes traversent et qu’on devient allergique et développe de l'eczéma". “On peut se débarrasser du terrain atopique eczémateux par un soin adapté”, résume-t-il.

Concernant les traitements naturels, comme l’huile de coco, la sauge ou l’aloe vera, le Dr Paul Dupont précise qu’il faut être prudent, car toute plante a des propriétés allergisantes. “Il vaut mieux privilégier des choses très simples avec des formules contenant peu d’ingrédients et tous naturels”, conclut le dermatologue. Il alerte en outre sur la dangerosité des complexes gras dérivés du pétrole raffiné tels que le DEXERYL.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci au Dr Paul Dupont, dermatologue et ancien chef de clinique de nutrition et dermatologie et auteur du livre Soigner sa peau naturel, aux éditions Eyrolles. 

https://www.eyrolles.com/Loisirs/Livre/soigner-sa-peau-au-naturel-9782212564624/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.