500 personnalités appellent au “lundi vert” !

Un collectif comptant quelque 500 personnalités a lancé le 2 janvier 2019 le challenge du "lundi vert". Le but ? Ne plus consommer de poisson ni de viande ce jour de la semaine, pour des raisons environnementales et sanitaires.

Publicité

© IstockTout comme Isabelle Adjani, Ingrid Chauvin ou encore Yann Arthus-Bertrand, seriez-vous prêts à bannir le poisson et la viande de vos assiettes tous les lundis de cette nouvelle année ? Dans une tribune publiée sur le site du Monde le 2 janvier 2019, quelque 500 personnalités ont manifesté leur intérêt pour le challenge du "lundi vert", qui vise à encourager les Français à changer leurs habitudes alimentaires pour des raisons tant environnementales que sanitaires.

Publicité
Publicité

Le "lundi vert" contre la déforestation et le cancer

"Il existe aujourd’hui des raisons impératives de diminuer collectivement notre consommation de chair animale en France, affirme le collectif. Nous pensons que chaque personne peut faire un pas significatif dans ce sens pour l’un ou l’autre des motifs suivants : la sauvegarde de la planète, la santé des personnes, le respect de la vie animale." Déforestation, pollution, cause de cancers... les arguments ne manquent pas pour convaincre la population de baisser sa consommation de produits d'origine animale, invitant ainsi à une véritable prise de conscience à l'échelle nationale.

La campagne, soutenue par plusieurs organisations non gouvernementales (ONG) telles que Greenpeace, L214 et WWF, espère rassembler entre 50 000 et 500 000 signataires. Les personnes souhaitant y participer peuvent s'inscrire directement sur le site, où il leur sera demandé de répondre à un questionnaire prenant notamment en compte leurs habitudes alimentaires et leur sensibilité aux questions relatives à l'environnement et aux animaux. Le "lundi vert" débutera officiellement le 7 janvier 2019.

Viande rouge : un facteur de risque de cancer colorectal sur lequel on peut agir

Si les viandes contiennent des nutriments bénéfiques pour la santé comme des protéines et des vitamines, on sait désormais que consommer en grandes quantités de la viande rouge et de la charcuterie en particulier favorise l'apparition de certains cancers et notamment le cancer colorectal. Des risques dûs au fait que ces viandes "contiennent davantage de substances cancérigènes, comme le sel et les nitrites, ajoutés lors de leur préparation", explique la Fondation contre le Cancer.

Bonne nouvelle : contrairement à l'âge et à l'hérédité, il s'agit d'un facteur de risque sur lequel on peut agir. Pour réduire ces risques, il conviendrait donc de "limiter sa consommation de viande rouge (bœuf, porc, mouton), viandes préparées et charcuteries (salami, saucisse, pâté…) à maximum 500g par semaine, d'ajouter des herbes et épices aux cuissons et d'accompagner les viandes de beaucoup de légumes".

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X