Ecouter l'article :

Quand la masturbation provoque une hémorragie cérébrale. C'est la mésaventure d'un quinquagnaire japonais admis aux urgences pour un sévère mal de tête. Le cas de cet homme de 51 ans a été décrit dans une étude publiée le Journal of stroke and cerebrovascular diseases, et repérée par Marc Gozlan dans son blog hébergé par Le Monde Réalités Biomédicales. En plein orgasme, l'homme a soudainement ressti une violente douleur dans la partie gauche de la tête. Après une céphalée intense pendant près d'une minute, il vomit à plusieurs reprises avant de se rendre aux urgences. L'angiographie cérébrale montrera que la dilatation de sa carotide s'est transformée en anévrisme, associé à une sténose c'est-à-dire à une obstruction de l'artère.

Le sexe intense accroît le risque de rupture d'anévrisme de 4,3%

"Il s'agit du premier cas de dissection artérielle lié la masturbation", selon les auteurs de l'article. Comme le précise Futura Santé, qui relaie l'étude, il semble dans ce cas que ce soit la soudaine et brutale augmentation de la tension artérielle durant l’orgasme qui a provoqué la dissection de la paroi artérielle. Se masturber serait donc dangereux pour les personnes ayant un anévrisme. Selon une étude parue en 2011, l 'activité sexuelle intense accroît le risque de rupture d'anévrisme de 4,3%, contre 3,6 % pour la défécation ou 3,5 % pour la consommation de soda.

En l'espèce, le patient a finalement pu ressortir de l'hôpital avec "un excellent pronostic" selon l'étude, après avoir subi plusieurs procédures. Il a en effet été traité à l'aide d'une spirale, qui consiste à fermer l'anévrisme de l'intérieur à l'aide de fines spirales via un accès endovasculaire. Le patient s'est également vu poser un stent, afin de dévier le sang pour ne pas qu'il s'accumule à nouveau dans le sac, selon Futura Santé.

Décès d'une femme de 24 ans en 2016 alors qu'elle se masturbait

Ce quinquagénaire japonais n'est pas le premier à qui arrive une telle mésaventure pendant la masturbation puisque, comme le rapporte Futura Santé, en 2016, une jeune femme de 24 ans était décédée britalement alors qu'elle se masturbait dans sa salle de bains. En 2012, c'était une femme de 39 ans qu'on avait retrouvée morte avec le manche d'un batteur à œufs enfoncé dans l'anus. Elle était décédée d'une hémorragie crânienne provoquée par une rupture d'anévrisme au niveau de la carotide interne gauche.

Information patient : votre expérience intéresse Medisite !

Répondez à notre questionnaire en 2 minutes :

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.