Ne culpabilisez plus, jurez dans les embouteillages est bon pour votre santé. C’est la science qui le dit puisque des chercheurs britanniques ont révélé les vertus des jurons et autres grossièretés dans une étude publiée dans la revue Lingua en octobre. En effet, selon leur étude, "les jurons produisent des effets qui ne sont pas observés avec d'autres formes d'utilisation du langage".

Jurer : effets physiologiques, analgésiques et interactionnels

Les chercheurs des universités de Keele, Ulster et Westminster, en Angleterre, en collaboration avec des chercheurs suédois, assurent que "le fait de jurer est puissant" car il "génère toute une série d’effets physiologiques, cognitifs, émotionnels, analgésiques et interactionnels". "Cependant, nous savons que le pouvoir des jurons n'est pas intrinsèque aux mots eux-mêmes. Notre question de départ est donc la suivante : comment le pouvoir des jurons s'acquiert-il ?", s’interrogent les scientifiques. Ils ont démontré que l'utilisation de mots grossiers pouvait affecter profondément notre façon de penser, d'agir et d'entrer en relation les uns avec les autres.

Selon la nouvelle étude des chercheurs britanniques et suédois, lorsque les jurons sont utilisés par solidarité ou pour exprimer la joie, ils peuvent être un outil puissant pour atténuer la douleur, faire rire les gens et même gérer la colèreau volant. Les scientifiques estiment que "le fait de jurer a longtemps été écarté comme un sujet de recherche sérieux, car on pensait qu'il s'agissait simplement d'un signe d'agressivité, d'une faible maîtrise de la langue ou même d'une faible intelligence". "Nous disposons aujourd'hui d'un grand nombre de preuves qui remettent en cause ce point de vue, ce qui nous incite à reconsidérer la nature et le pouvoir des jurons". Les universitaires ont étudié plus de 100 articles scientifiques sur les jurons, estimant que l'utilisation des jurons pourrait même provenir d'une partie du cerveau différente de celle du langage normal.

Gros mots : des niveaux de douleurs plus faibles

Parmi les conclusions les plus incroyables de cette étude, on apprend que dire des gros mots pourrait diminuer la perception de la douleur. Une étude a en effet exploré ce phénomène en demandant aux participants de plonger leurs mains dans de l'eau glacée. Ceux qui ont pu hurler un juron grossier ont pu garder leurs mains dans l'eau plus longtemps que ceux qui ont gardé le silence. Ils ont également signalé des niveaux de douleur plus faibles. Finalement, il a été constaté que les "vraies insultes" avaient servi à augmenter de 33 % le seuil de tolérance à la douleur. N’hésitez donc pas à user des pu*** et des mer** si vous vous cognez le gros orteil dans une table, cela vous aidera à gérer la douleur.

Dire des injures pouvait renforcer votre force de persuasion. En effet, un article s'est penché sur des messages textuels et a conclu que ceux contenant des jurons "étaient jugés plus crédibles et/ou persuasifs que ceux qui n'en contenaient pas". Les chercheurs ont ajouté que le langage explicite a la capacité de "posséder une force émotionnelle" qui n'est pas partagée par les autres mots utilisés. En pratique, les jurons provoquent une "excitation émotionnelle" tant chez l'auditeur que chez le locuteur. Les prononcer peut donc accroître la crédibilité et la force de persuasion. Les chercheurs ont découvert que les mots grossiers étaient "indéniablement différents des autres formes de langage et plus puissants que celles-ci".

Gros mots : une hausse de l'attention et de la mémoire

Les chercheurs ont aussi noté que dire des mots grossiers permettait "une augmentation de l'attention et de la mémoire". Un autre article scientifique analysé par les chercheurs a conclu que les jurons pouvaient favoriser "le lien social et la solidarité", car nous pouvons partager une histoire avec des jurons entre amis, mais devons rester plus "polis" dans un cadre professionnel ou entre connaissances. C’est donc un lien de partage et d’intimité. Jurer est également un bon moyen d’évacuer sa colère ou sa frustration. Une étude a en effet révélé que le fait de jurer permet aux conducteurs de "faire face à leurs sentiments de colère dans des situations routières stressantes".

Bien entendu, vous devez également être conscient du cadre dans lequel vous jurez et de l'impact que ce gros mots pourrait avoir sur les personnes qui vous entourent. Au final, n’hurlez pas au travail des put*** de mer** à tout bout de champs, mais n’hésitez pas à le faire entre amis pour favoriser la solidarité et le lien social, quand vous vous cognez pour soulager la douleur ou en voiture fenêtre fermée pour gérer votre colère et votre frustration.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

The power of swearing: What we know and what we don’t, Lingua, octobre 2022.

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S002438412200170X

Holy Sh*t! Swearing Is Actually Good For You, Huffington Post, 2 novembre 2022. 

https://www.huffingtonpost.co.uk/entry/swearing-is-actually-good-for-you-study_uk_63623cc8e4b0ff210e68f0b4

mots-clés : Jurons, gros mots, vertus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.