Sommaire

L’importance de réussir à déconnecter

La crise sanitaire nous a appris à travailler un peu n’importe où : à la maison, dans un café, dans un lieu de coworking … Pas toujours facile après de couper nettement la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle. Il est aujourd’hui bien facile de répondre à un mail professionnel, et ce, même pendant une période de congés.

On pourrait penser que répondre à un petit mail, ce n’est pas très grave : c’est rapide, ça ne demande pas beaucoup de temps de travail, et ça aide bien votre collègue qui, lui, est toujours au bureau. Cependant, votre esprit reste toujours sur le qui-vive et ne réussit donc pas à lâcher-prise, ce qui est finalement l’un des buts recherchés lorsque l’on prend des congés.

Réussir à réellement déconnecter du travail pendant vos vacances vous permet de préserver votre santé physique et votre santé mentale : mieux vous réussissez cet exercice, plus vous éloignez le risque de burn-out. Cela vous permet également de préserver vos relations, que ce soit avec votre famille, votre conjoint•e ou vos amis. Avoir une vraie pause, cela permet d’entretenir sa vie sociale et les liens personnels.

Prendre de vraies vacances permet aussi de montrer que l’on peut s’affirmer, aussi bien auprès de ses collègues que de ses chefs. Vous avez toujours le choix, de traiter ce mail ou non, de répondre à cet appel ou pas. En dehors du travail, vous n’avez pas de compte à rendre à votre supérieur hiérarchique. Et cela vaut également lorsque vous êtes votre propre patron. Enfin, avantage non-négligeable, prendre une véritable pause du travail permet d’y être plus performant. Couper pour stimuler sa productivité : et si c’était la clé de la réussite ?

Comment y parvenir alors ?

Commencez par miser sur la déconnexion « matérielle ». Pourquoi ne pas partir en congés, volontairement sans chargeur par exemple ? Votre téléphone ou votre ordinateur va s’éteindre au bout de quelques heures et interdiction d’en demander un à quelqu’un. Vous pouvez également essayer d’éteindre vous même votre téléphone mais la tentation de le rallumer risque d’être très forte. Sans batterie, impossible de vous connecter à vos mails professionnels. Une autre astuce est possible : vous pouvez supprimer la synchronisation de mails sur votre téléphone.

Vous pouvez également choisir le lieu de vos vacances en fonction de sa couverture mobile. Il existe des zones (même en France) où il est très difficile d’avoir internet aussi rapidement qu’en ville : l’idéal pour se désintoxiquer de son hyperconnexion et ne plus être joignable par vos collègues ou par vos supérieurs hiérarchiques. De plus, cela vous permet de garder votre téléphone, notamment s’il vous sert d’appareil photo.

Enfin sur le plan organisationnel, il est très fortement conseillé de s’organiser au maximum avant le départ en vacances pour déléguer ce qu’il reste à faire aux collègues qui ne partent pas en vacances. L’idéal étant que tous les dossiers et projets importants soient bouclés avant que vous ne partiez. Cela évite en effet de vous générer du stress une fois que vous serez en congés.

Aude Madec, Conseillère en évolution professionnelle, psychologue du travail et coach certifiée, ajoute : « avant de partir en congés : créez vos messages d'absences (téléphoniques et mails) informant de l'indisponibilité. Précisez "qu'en cas de besoin ne pouvant attendre mon retour, vous pouvez prendre contact avec mes collègues". Si cela est possible, mentionnez les coordonnées de vos collègues pouvant prendre le relais (selon les sujets de sollicitations). Cet acte peut permettre de partir l'esprit tranquille et aussi, symboliquement, cela vient marquer à l'aube du départ en congés, l'indisponibilité correspondante, par l'acte de ces messages d'absences. »

Quelques erreurs à éviter

Bien préparer son retour de vacances, cela s’anticipe aussi. Pas question de se stresser à quelques jours de la fin de vos congés sur votre prochain retour au bureau, cela risquerait de gâcher l’effet bénéfique d’une vraie coupure.

Pendant vos vacances, rien ne vous empêche de noter sur un post-it ou un bloc note vos idées ou les solutions à un problème qui vous obnubile depuis des semaines. Il s’agit d’un geste rapide et cela vous permet également d’être sûr de ne pas oublier.

Prévoyez-vous également une première journée de retour au bureau sans rendez-vous. Cela va vous permettre de revenir dans le calme, de prendre connaissance de vos mails et des actions qui ont eu lieu durant vos congés. La psychologue du travail conseille d’ailleurs de « commencer à traiter ses mails par les plus récents, car souvent les sujets ou problèmes auront pu trouver solutions ou ne plus correspondre à un besoin au retour. »

Voilà quelques conseils pour revenir l’esprit tranquille et conserver le plus longtemps l’apaisement que vous a procuré cette pause de travail.

Sources

Merci à Aude Madec, conseillère en évolution professionnelle, psychologue du travail, coach certifié.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.