Sommaire

« J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé », Voltaire ne croyait pas si bien dire. De nombreuses études ont permis de démontrer que le bonheur était bel et bien bénéfique pour la santé : en diminuant la pression artérielle, il protège le coeur ; en réduisant le stress, il protège la santé mentale ; en libérant certaines hormones, il renforce et stimule le système immunitaire. En clair, cultiver son propre bonheur pourrait être la clé d’une santé de fer.

Hawaï, état le plus heureux du pays

Si la Finlande et ses habitants l’ont bien compris, au travers des philosophies et habitudes de vie concoctées à domicile et bien connues du reste du monde, le pays le plus heureux du monde ne serait pas le seul à détenir le secret du bonheur. En effet, si le World Happiness Report a, pour la cinquième année consécutive, placé la Finlande à la première place du classement des populations les plus heureuses, un autre classement à plus petite échelle n’a pas manqué de couronner d’autres grands adeptes de l’épanouissement personnel.

Un institut américain, le site WalletHub, a révélé dans sa dernière étude le nom des habitants les plus heureux des Etats-Unis. Parmi les citoyens des 50 états qui forment l’immense pays, c’est l’archipel d’Hawaï qui s’est offert la première place du classement. Véritable paradis, Hawaï propose à ses habitants un quotidien agréable, non seulement grâce à ses paysages verdoyants et idylliques, mais également en raison de sa philosophie de vie unique, qui place les interactions sociales, l’amour, la nature et la gratitude au centre des intérêts communs.

A l’image du sisu finlandais, qui prône l’intégrité et l’espoir, de l’hygge danois qui mise sur le moment présent et de l’ikigai japonais qui propose de vieillir en restant jeune, les Hawaïens possèdent eux aussi leurs préceptes et philosophies de vie. De la connexion avec la nature à la gratitude pour les connaissances acquises, en passant par le pardon libérateur, sans oublier l’équilibre temporel et méditatif, l’art de vivre hawaïen promet sérénité et épanouissement à ses joyeux adeptes.

L’Ho’oponopono ou l’art des excuses

En récitant les 4 mots reflétant les règles que l’Ho’oponopono se fixe - « Désolé », « Pardon », « Merci », « Je t’aime » - pour tenter d’atteindre l’épanouissement tant espéré, cette méthode enseigne l’art de s’excuser et d’exprimer sa gratitude envers soi et les autres.

« Lorsque j’ai commencé à étudier Ho’oponopono j’ai immédiatement compris que cette conception de la vie était juste (…) montrant que nous ne sommes pas simplement reliés mais qu’en réalité, nous ne formons qu’un avec notre environnement et avec l’Univers. Présenté ainsi, il devient facile de comprendre que nous sommes les créateurs de notre vie et de tous les événements, grands ou petits, qui la composent », explique Luc Bodin, ancien médecin diplômé en cancérologie clinique, spécialisé en médecines naturelles et soins énergétiques et auteur du livre « Ho’oponopono » publié aux éditions Jouvence.

Aloha’Aina ou l’art de se reconnecter avec la nature

Aloha’Aina, qui signifie littéralement « amour de la terre » en langage hawaïen, prône la reconnexion à la nature de par ses orientations aussi culturelles qu’écologiques. Basée sur un sentiment de lien et de profonde connexion avec la nature et tous les êtres vivants qui s’y trouvent, le précepte d’Aloha’Aina est ancestral et s’illustre dans la culture hawaïenne comme un mouvement, un terme traditionnel.

« Aloha 'āina est une relation non seulement avec la terre mais vraiment avec la nature elle-même et en particulier cette partie de la terre et de la mer et des ruisseaux et de l'eau qui soutient réellement la vie. 'Āi est le mot qui signifie manger et quand nous disons 'āina, nous parlons essentiellement de ce qui nourrit non seulement les humains mais fondamentalement tout, et tout est directement dépendant et interdépendant du ‘āina », s’est expliqué Jon Osorio, professeur au Kamakakūokalani Center for Hawaiian Studies.

Haipule Nalu ou l’art de prendre son temps

Dans la société actuelle, l’heure est souvent à la rapidité, au rythme de vie stressant et peut-être trop dynamique parfois. Et s’il était temps de… prendre son temps ? Aussi appelée Huna, Haipule Nalu est une méthode traditionnelle hawaïenne qui vise à intégrer l’âme, le corps et l’esprit sur une même longueur d’onde. L’idée, c’est d’équilibrer son être profond et tout ce qu’il comporte, afin de s’accomplir mais également la véritable plénitude.

Grâce à la méditation et à des exercices de contemplation spirituelle, la philosophieHaipule Nalu amène au ralentissement, à l’idée qu’il faut profiter, prendre une pause pour soi. « À Hawaii, la nature met a disposition un diaporama qui incite à la contemplation », explique Marion McGuinness, auteure du livre « Le tour du monde du bonheur », au média Madame Le Figaro.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.