Prostatite aiguë, chronique : symptômes, causes, traitements

Certifié par nos experts médicaux MedisiteDouloureuses et facteur de stress, les prostatites sont des inflammations de la prostate d’origines diverses qui n’ont pas lieu d’inquiéter, mais qui doivent être identifiées et traitées par un médecin. Le traitement le plus souvent recommandé est la prise d’antibiotiques. Mais quels sont ses symptômes ?

Définition

La prostatite aiguë est une maladie masculine. C'est une inflammation de la prostate. Elle peut être aiguë, et survenir même chez les hommes jeunes, ou chronique.

  • La prostatite aiguë est liée le plus souvent à une infection urinaire bactérienne de la prostate associée à une infection de la vessie. 
  • La prostatite chronique, plus fréquente, est généralement liée à une longue histoire d’infections urinaires récidivantes… L’origine n’est pas toujours retrouvée.

Prostatite aiguë : peut-elle toucher les femmes ?

Réponse du Dr Fourmarier, urologue :

« La prostatite chez l’homme, correspond à la cystite chez la femme, avec ses apparitions aigües ou ses épisodes chroniques. »

Qu'est-ce que la prostate ?

La prostate est une glande de l'appareil génital masculin, de la grosseur d'une châtaigne à l’état normal. Elle est située sous la vessie, en avant du rectum. Elle entoure l'urètre, canal qui sort de la vessie et qui permet d'évacuer l'urine.

La prostate sécrète une partie du liquide séminal qui, avec les spermatozoïdes produits par les testicules, composent le sperme.

La prostate contribue également à la continence (la capacité à se retenir d'uriner) chez l’homme.

Photo : schéma de l'appareil reproducteur masculin montrant la prostate

Photo : schéma de l'appareil reproducteur masculin montrant la prostate© Creative Commons

Chiffres

Les prostatites ont une prévalence de 9% dans l’ensemble de la population adulte masculine et augmentent avec l’âge. Elles représentent ¼ des motifs de consultations pour troubles génito-urinaires. À l’âge de 80 ans, 1 homme sur 11 aura déjà développé une prostatite au cours de sa vie.

Une étude de l’Association française d’Urologie réalisées sur 100 patients ayant consulté pour prostatite aigüe, révèle qu’ils étaient âgés de 19 à 86 ans pour un âge médian de 56 ans et 6 mois

Symptômes

Les symptômes de la prostatite aiguë sont ceux d’un état grippal qui révèle une infection :

  • Température élevée.
  • Frissons.
  • Malaises.
  • Douleurs pelviennes.
  • Douleurs musculaires

Ces symptômes sont assortis de troubles urinaires en cas de prostatite aiguë :

  • Brûlures en urinant.
  • Mictions fréquentes.
  • Urines troubles.
  • Dysurie (effort pour uriner).

À noter : la prostatite chronique, d'origine bactérienne ou non, provoque des douleurs pelviennes, plus diffuses vers l’anus, marquées par des troubles urinaires et parfois érectiles.

Examens et analyses

Le diagnostic est clinique. Le médecin cherchera à déterminer la maladie par :

  • En premier lieu, un toucher rectal, afin d’évaluer si la prostate est douloureuse, signe de la maladie.
  • Un examen d’urine (ECBU), pour déterminer l'origine bactériologique ou non de la prostatite.
  • Éventuellement une échographie de la prostate peut être nécessaire, à la recherche d'une augmentation de volume ou d'un abcès.
  • Une mesure de l’antigène spécifique prostatique (PSA), fréquemment augmenté en cas d'inflammation de la prostate, et qui ne signale pas nécessairement dans ce contexte, un cancer de la prostate.

Photo : un ECBU peut permettre de déterminer l'origine d'une prostate aiguë

Photo : un ECBU peut permettre de déterminer l'origine d'une prostate aiguë© Fotolia

Causes

Quelles sont les causes de la prostatite aigüe ?

Les bactéries en cause sont en général E. coli (80% des cas). Elles migrent à travers les canaux prostatiques soit à l’occasion d’une urétrite soit à l’occasion d’un reflux d’urine infectée provenant de la vessie. Dans 10 à 15% des cas, les germes en cause sont sexuellement transmissibles (IST).

Il faut noter qu’une prostatite peut également se développer à la suite de certains examens : biopsies de prostate, sondage urétral

Quelles sont les causes de la prostatite chronique ?

Elle s’installe après plusieurs épisodes inflammatoires.

Facteurs de risque

  • Les rapports sexuels non protégés.
  • La pratique intensive du vélo.
  • L'âge (plus de 65 ans).

Personnes à risque

La prostatite aigüe peut se manifester chez un homme jeune sans antécédents de maladies urinaires ou chez un homme plus âgé souffrant de symptômes urinaires d’origine prostatique (adénome de la prostate aussi appelé hypertrophie bénigne prostatique).

Photo : schéma l'anatomie normale de l'appareil urinaire masculin (à gauche) et à droite, hypertrophie bénigne de la prostate

Photo : schéma l'anatomie normale de l'appareil urinaire masculin (à gauche) et à droite, hypertrophie bénigne de la prostate© Creative Commons

Crédit : BPH.png: *Benign_Prostatic_Hyperplasia_nci-vol-7137-300 : Unknown — File:BPH blank © CC - Licence :https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

Durée

Les prostatites aigües sont traités en environ 3 semaines, une fois isolé le germe en cause.

Les prostatites chroniques durent moins longtemps, mais sont souvent récidivantes.

Contagion

Dans 1 cas sur 5 environ de prostatite aigüe, le germe en cause est sexuellement transmissible.

Traitements

La prostatite aiguë traitée précocement par une antibiothérapie adaptée a une évolution rapidement favorable, à condition que le traitement soit suivi suffisamment longtemps (au moins trois semaines à un mois).

Voici les piliers du traitement de la prostatite aiguë : 

  •  Le choix de l’antibiotique doit s’adapter à la bactérie isolée. Dans certains cas sévères, une hospitalisation doit être conseillée, pour commencer le traitement par voie intraveineuse, avec souvent la combinaison de 2 antibiotiques.
  •  Des alphabloquants sont prescrit pour relâcher la tension musculaire dans la prostate.
  • Le patient doit boire beaucoup pour éliminer le germe.
  • Le repos est prescrit.
  • Plus tard, le médecin associera des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour soulager les douleurs. Une analyse d’urine (ECBU) sera prescrite 48h après l’arrêt du traitement antibiotique.

Une fois la guérison obtenue, il reste nécessaire de trouver la cause de cette prostatite, par une exploration complète des voies urinaires inférieures, qui met souvent en évidence une mauvaise vidange de la vessie (adénome prostatique, sténose de l'urètre) afin d’éviter que la maladie ne devienne chronique.

Le traitement de la prostatite chronique est long et difficile. 50 % des patients rechutent.

Il repose sur :

  • Des antibiotiques.
  • Des antalgiques (anti douleur).
  • Des anxiolytiques.
  • Des antidépresseurs.
  • La phytothérapie.
  • L’application de chaleur sur le périnée au moyen d’une petite bouillotte.

Massage prostatique : quand est-il utilisé ?

Réponse du Dr Fourmarier :

« Le massage prostatique autrefois, utilisé par le médecin pour décongestionner, n’est aujourd’hui utilisé que rarement pour obtenir et analyser du liquide séminal quand l’analyse d’urine ne permet pas d’isoler le germe responsable de l’infection ».

Qui, quand consulter ?

La prostatite aigüe fait partie des urgences médicales pour une rapide mise sous antibiotiques, afin d’éviter un risque de septicémie (généralisation de l’infection) ou plus grave, un choc septique nécessitant une réanimation.

Complications

La rétention d'urine, est une complication classique de la prostatite, qui contraint à la pose d'un cathéter sus pubien (dans le ventre) sous anesthésie locale, afin de permettre une vidange de la vessie sans passer par l’urètre.

La prostatite chronique, est un facteur de risque du cancer de la prostate.

Prévention

Il semble que lutter contre le stress, par la relaxation, la méditation ou tout autres thérapies et pratiques améliore les prostatites chroniques inflammatoires. Il est également conseillé de limiter les aliments irritants pour la prostate comme la caféine, l'alcool ou les épices. La pratique intensive du vélo n’est pas recommandée non plus.

Peut-on faire l’amour si on a une prostatite ?

Réponse du Dr Fourmarier, urologue :

« En dehors de la douleur qui peut être gênante et de l’érection qui est parfois momentanément défaillante, la prostatite n’empêche pas les rapports sexuels. Dans certains cas l’érection est douloureuse, mais l’éjaculation peut soulager. Lorsque les germes en cause sont sexuellement transmissibles, les rapports doivent être protégés ».

Sites d’informations et associations

esculape.com/uronephro/prostatite.html

urofrance.org/base-bibliographique/prostatite-chronique-et-syndrome-douloureux-pelvien-chronique-de-lhomme-enquete

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.