Notre téléphone portable, responsable de nos rides ?

Publié le 29 Avril 2019 par Emmanuelle Jung, journaliste santé
Et si nous devions nos premières rides à notre cher smartphone ? C’est la théorie de plusieurs études destinées à comprendre l’évolution de notre pigmentation.
Publicité

S’il a été prouvé que les rayons UV générés par le soleil avaient leur part de responsabilité dans le vieillissement de notre peau, des chercheurs viennent de mettre en cause un objet dont on ne se sépare (presque) jamais : notre téléphone portable. En effet, la lumière bleue causée par ce dernier n’impacterait pas uniquement nos yeux, mais pourrait engendrer des dommages graduels sur notre peau. Être exposé aux écrans en permanence pourrait ainsi contribuer à l’accélération des changements de pigmentation et causer les rides. Appelée lumière à haute énergie visible (HEV) par les scientifiques, la lumière bleue provient, certes, de nos smartphones, mais aussi des écrans d’ordinateurs portables et tablettes. Un dermatologue s’est confié au Daily Mail et explique comment notre peau en est affectée.

Publicité
Publicité

La lumière bleue, encore plus puissante que les rayons UV

C’est un fait : nous passons de plus en plus de temps devant les écrans, ce qui n’est pas pour plaire à notre santé. Dépendance, baisse de la concentration, troubles du sommeil, surpoids, dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)… Les dangers sont nombreux. Des études récentes suggèrent également que la lumière bleue serait en partie responsable de l’apparition de nos rides. « La lumière bleue peut induire un stress oxydatif sur la peau, partage le Dr Stefanie Williams, dermatologue. L’oxydation est le dommage graduel à la peau qui produit des radicaux libres. Ces électrons instables accélèrent le processus de vieillissement de la peau ». Et pour cause, la lumière bleue aurait une longueur d’onde encore plus puissante que les rayons émis par le soleil. Elle peut donc pénétrer la peau plus profondément et endommager l’ADN des cellules, mais aussi le collagène et l’élastine, ces couches qui maintiennent la peau ferme et souple. Si les dommages persistent, les rides apparaissent.

Comment limiter les dégâts ?

En moyenne, la durée d’exposition des humains à la lumière bleue est estimée à 6 heures quotidiennes. « Nos recherches démontrent clairement que la plupart des consommateurs ne sont pas conscients des dommages que la lumière HEV peut causer à notre peau », ajoute Roshida Khanom, directrice chez Mintel, un organisme délivrant des analyses, notamment aux industries de la beauté et des soins. Vous pouvez néanmoins limiter les dégâts : vérifiez si les paramètres de votre téléphone autorisent l’option « lumière jaune ». Cette fonctionnalité permet de filtrer la lumière bleue nocive provenant des appareils. Attention cependant, elle ne protège pas totalement. Si vous tenez à votre santé, limitez l’utilisation des écrans au maximum, et ce, dès le plus jeune âge.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X