Pour réduire les risques cardiovasculaires, mangez des myrtilles !

Publié le 31 Mai 2019 à 11h10 par Emmanuelle Jung, journaliste santé
Selon une nouvelle étude, manger une poignée de myrtilles quotidiennement réduirait de 15 % les risques de maladies cardiovasculaires, et ce, même pour les personnes les plus exposées.
Istock

Les études sur les bienfaits de la myrtille ne datent pas d’hier. En effet, les vertus des fruits rouges sur notre santé sont bien connues. Antioxydants, bons pour le cœur, le cerveau…ils n’ont pas fini de nous surprendre. Une nouvelle enquête publiée au sein du American Journal of clinical nutrition s’intéresse aux effets de la myrtille sur le syndrome métabolique. "Cette pathologie affecte environ un tiers des populations occidentalisées", introduisent les chercheurs. Le syndrome métabolique englobe l’hypertension, le diabète de type 2 et un excès de graisse autour du ventre. Lorsque tous ces facteurs sont réunis, le risque de développer une maladie cardiaque augmente. "La mortalité liée aux maladies cardiovasculaire est en hausse", alertent les chercheurs.

Riches en anthocyanes, les myrtilles sont réputées pour renforcer la résistance des artères et des veines. Ces pigments naturels sont présents sur de nombreux végétaux et sont aussi d’excellents antioxydants. Les chercheurs ont donc voulu évaluer les bienfaits des myrtilles sur la santé, lorsqu’elles sont ingérées quotidiennement.

Un risque cardiovasculaire réduit de 12 à 15 %

"L’ingestion de myrtilles, pourvues en anthocyanes, est associée à une réduction de diabète de type 2 et du risque de maladie cardiovasculaire", estiment les scientifiques. Ces derniers ont donc analysé les effets d’une portion de 150 grammes de myrtilles par jours. Ce test a été mené pendant une période de 6 mois auprès de 140 adultes en surpoids, diagnostiqués du syndrome métabolique. Un autre groupe de personnes a ingéré un placebo, conçu avec les mêmes couleurs et saveurs que la myrtille.

Les résultats parlent d’eux-mêmes : les chercheurs notent "une amélioration durable de la fonction vasculaire et de la raideur artérielle" chez les sujets ayant ingéré le fruit rouge quotidiennement. "Suffisamment pour réduire le risque de maladie cardiovasculaire de 12 à 15 %, estiment les auteurs de la recherche. Les myrtilles devraient être inclues dans les stratégies alimentaires pour réduire les maladies cardiovasculaires des populations".

D’autres aliments reconnus pour leurs bienfaits sur le cœur

Si une nouvelle étude vante les mérites des myrtilles, d’autres aliments sont réputés pour être bons pour votre cœur. La Fédération française de cardiologie évoque le maquereau pour sa forte teneur en oméga-3. Il permet de prévenir les maladies cardiovasculaires en agissant sur l’élasticité des vaisseaux, en luttant contre la formation de caillots sanguins et surtout, en réduisant le taux de triglycérides sanguins.

Autres alliés non négligeables : les pois chiches pour leurs effets antioxydants, les amandes et les noix, qui limitent le mauvais cholestérol et les lipides dans le sang.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Arrêt cardiaque : les femmes ont moins de chance de survie que les hommes

La rédaction vous recommande sur Amazon :