Mauvais cholestérol : comment savoir si on en a ?

Publié le 19 Avril 2019 par Claire Ménage, journaliste santé
Aujourd'hui l'excès de ce cholestérol est responsable... d’un infarctus sur deux. Près de 20% de la population adulte présenteraient un taux trop élevé, parfois sans le savoir. Alors comment détecter un seuil anormal et démasquer cette maladie cardiovasculaire insidieuse qui diminue fortement votre espérance de vie ?
Publicité

Le cholestérol : un mal très incidieux

Mauvais cholestérol : comment savoir si on en a ?© Istock

Le plus compliqué avec l'hypercholestérolémie, c'est qu'elle est asymptomatique.

Il est en effet difficile de détecter un taux anormal en cholestérol sans prise de sang. On le diagnostique donc le plus souvent de façon fortuite, lors d’un examen biologique ou... déjà trop tard lorsque des problèmes cardiovasculaires surviennent (infarctus, crise cardiaque…).

Publicité

Le "mauvais" cholestérol est caractérisé par la présence de protéines appelées lipoprotéines de faible densité (LDL). Elles doivent normalement amener le cholestérol au niveau des cellules des différents organes. Cependant, en cas d’excès, elles favorisent un dépôt sur les parois des artères, ce qui augmente les risques de maladies cardiovasculaires. On parle ainsi de mauvais cholestérol lorsqu'il est distribué en excès aux différents organes, et favorise un dépôt sur les parois des artères.

Publicité

Le "bon" cholestérol (HDL - les lipoprotéines de haute densité) a pour rôle quant à lui d’empêcher la formation de plaques d’athérosclérose (accumulation de corps gras au niveau des artères). Ainsi, les HDL apportent le surplus de cholestérol accumulé dans les organes au foie afin qu’il puisse y être éliminé.

Il existe plusieurs types d’hypercholestérolémie et nul n'est hélas à l'abri. Il y a les types liés à l’hérédité (qui touche les personnes les plus jeunes), mais aussi ceux dus à l’alimentation, à une maladie particulière, ou encore à un traitement médicamenteux… Ce sont chez les personnes de plus de 50 ans et en surpoids, que l'hypercholestérolémie est la plus fréquente.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X