10 aliments qui débouchent les artères !

Tomates, maquereau, noix ou encore pois-chiches…Saviez-vous que certains aliments ont le pouvoir de protéger vos artères ? En les ajoutant à vos assiettes, vous réduisez réellement vos risques de maladie cardiaque. Tours d’horizon dans note diaporama.

Même si vous n’avez pas d’autres facteurs de risque, mal manger va considérablement mettre votre cœur en danger. Chaque année en France, on compte environ 120 000 personnes touchées par l’infarctus du myocarde dont l’une des causes est l’athérosclérose, estime la Fédération Française de Cardiologie.

L’athérosclérose se caractérise par la formation de plaques d’athérome au niveau de la paroi des artères (un dépôt de lipides, de cholestérol, de calcaire, s’entourant d’une chape fibreuse), qui peut entrainer des lésions de la paroi artérielle.

"Malheureusement, c’est un processus qui commence dès le plus jeune âge au même moment où s’installent les mauvaises habitudes alimentaires", soulignent les spécialistes.

En effet, une alimentation riche en graisses saturées provenant des graisses animales, de certaines viandes et des dérivés gras du lait à une influence directe sur le taux de cholestérol. À terme cela constitue un réel risque cardiovasculaire.

Lorsque le patient accumule des mauvaises habitudes alimentaires et présente un taux élevé de cholestérol, ses artères vont s’encrasser et se remplir d’un liquide gras, ce qui va réduire la lumière des artères. Et lorsque le rétrécissement est trop important, le sang tourbillonne et coagule. Un caillot va alors boucher l’artère coronaire (artère recouvrant la surface du cœur, ndlr) qui va se nécroser. Si une trop grande partie se trouve bouchée, le cœur ne pourra plus oxygéner les organes. C’est ce que l’on appelle la crise cardiaque (ou infarctus du myocarde).

Ce n’est donc pas un hasard, si l’hypertension s’avère six fois plus fréquente chez les personnes en surpoids et obèses. "30% des obèses sont hypertendus et 30% des hypertendus deviendront obèses", écris le cardiologue Fabien Guez au sein de son livre Comment ne pas avoir de crise cardiaque (éd. J’ai Lu).

Athérosclérose : misez sur les antioxydants

En s’appuyant sur plusieurs études, la Fédération Française de Cardiologie a déjà démontré que notre régime alimentaire influait nos risques cardiaques, et ce, dès le plus jeune âge. "Un régime alimentaire riche en fruits et légumes à 20 ans protège les artères à 40 ans", explique-t-elle.

Selon une étude américaine menée auprès de 2500 femmes, la consommation d’une grande quantité de fruits et de légumes (8 à 9 portions par jour) à 20 ans permet de réduire jusqu’à 40 % le risque d’athérosclérose ou d’accumulation de plaques dans les artères. "Ce constat doit inciter les jeunes à opter le plus tôt possible, même en bonne santé, à un mode de vie sain : alimentation équilibrée avec une activité physique régulière", commente la Fédération.

En outre, les aliments qui contiennent une quantité importante d’antioxydants, des substances protectrices aident à lutter contre l’apparition d’athérosclérose.

Les polyphénols (des antioxydants) empêchent l’oxydation du mauvais cholestérol contenu dans les lipoprotéines responsables de la formation des plaques d’athérome. Une carence de ces antioxydants additionnée d’un excès de cholestérol est donc néfaste, voire destructeur pour les artères et les vaisseaux sanguins.

Connaissez-vous les aliments qui en sont pourvus ? Découvrez dans notre diaporama, comment composer votre assiette pour réduire vos risques cardiovasculaires. Vos artères vous diront merci !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Fédération Française de Cardiologie

Comment ne pas avoir de crise cardiaque (éd. J’ai Lu), Dr Fabien Guez

Activité Antioxydante Des Phénoliques De Berry Sur Les Lipoprotéines De Faible Densité Humaine Et L'oxydation Des Liposomes, ACS Publications