Masturbation feminine : les nouvelles pratiques des Francaises

Les femmes n’hésitent plus à se faire du bien… toutes seules. Le second volet  de l’Observatoire européen de la sexualité féminine, réalisé par Ifop et The Poken Company publié ce vendredi 17 septembre 2021, met en lumière une généralisation de la masturbation féminine au cours des dernières années. 

En effet, 80% des 5025 femmes vivant en Espagne, Italie, France, Allemagne, ou au Royaume-Uni ont reconnu s’être caressées au moins une fois. Cela représente une hausse de 3 points en 5 ans. Par ailleurs, 6 sur 10 précisent l’avoir fait au cours des 3 derniers mois

Toutefois, malgré l’essor de l’autoérotisme, les Européennes n’ont pas les mêmes habitudes. Découvrez dans notre diaporama les pays où le plus de femmes se masturbent le plus.

Masturbation : une forte asymétrie persiste entre les sexes

La masturbation a gagné plus de terrain au sein de la gent féminine que masculine en France pendant ces dix dernières années (+ 14 points chez les femmes contre + 5 points chez les hommes entre 2012 et 2021), néanmoins une forte asymétrie entre les sexes continue de persister. En effet, si plus de 9 hommes sur 10 reconnaissent s’être déjà "envoyés au 7ᵉ ciel" seuls, la pratique reste moins répandue les Françaises (78%). Elle se révèle aussi plus occasionnelle : seules 20% des femmes se masturbent au moins une fois par semaine, contre 50% des hommes.

Selon François Kraus, directeur des études du département Opinion de l'Ifop, “cette banalisation de la masturbation féminine nous paraît très révélatrice d'une approche plus hédoniste et autonome de la sexualité féminine, en rupture avec la vision traditionnellement « pénétrative » du plaisir féminin. S'inscrivant dans un rapprochement plus large des attitudes sexuelles entre les deux sexes, l'essor de cette pratique nous apparaît donc très significatif de l'évolution du rapport des femmes au sexe, et notamment de l'idée qu'une sexualité motivée uniquement par la recherche du plaisir n'est pas l'apanage des hommes”.

Les films X et sextoys séduisent de plus en plus les femmes

Pour trouver leurs plaisirs sans partenaire, les femmes ne semblent plus hésiter à chercher “l’inspiration” ailleurs. En effet, la proportion d'amatrices de vidéos X a augmenté de manière sensible aussi bien à l'échelle européenne (47%, +5 points depuis 2016) qu'au niveau de l'Hexagone (50%, +7 points depuis 2016). “Contrairement à certains clichés longtemps véhiculés sur le sujet, la consommation de pornographie n'est pas qu'une affaire d'hommes. En France comme dans les autres grands pays européens, le nombre de femmes ayant déjà goûté à ce genre cinématographique est en hausse constante depuis plusieurs années - au moins une quinzaine d'années en France - sous l'effet d'un changement des représentations culturelles sur le sujet, mais aussi d'une dématérialisation de sa consommation”, ajoute François Krauss.

Les sextoys s’invitent aussi plus aisément dans la chambre des Françaises.  Près d'une sur deux (46%) admet aujourd'hui avoir déjà utilisé un vibromasseur au moins une fois, contre un peu plus d'une sur trois en 2012 (37%), 9% en 2007 et à peine 7% en 1992.

Sources

"Étude Ifop pour The Poken Company réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 1 au 5 mars 2021 auprès d’un échantillon de 5 025 femmes, représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus résidant en Italie, en Espagne, en France, en Allemagne et au Royaume-Uni "

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.