Coronavirus : si je n’ai pas de symptômes, puis-je prendre un anti-inflammatoire ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLa prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) est susceptible d'aggraver l'infection due au coronavirus Covid-19. Mais si l'on n'a pas de symptômes, peut-on en prendre quand même ? Les précisions du Dr Chaix, médecin remplaçant chez SOS médecins.
Coronavirus : si je n’ai pas de symptômes, puis-je prendre un anti-inflammatoire ? Istock
Sommaire

Samedi 14 mars, les autorités ont alerté les Français sur les effets potentiellement aggravants des anti-inflammatoires en cas d’infection, notamment au coronavirus. En effet, ces médicaments couramment utilisés pour soulager la fièvre ou les douleurs peuvent masquer une infection et l'aggraver en quelques jours. Mais peut-on en prendre en l'absence de symptômes ? On fait le point avec le Dr Chaix.

Anti-inflammatoires : jouez la carte de la prudence !

"La prise d'un traitement anti-inflammatoire pourrait favoriser le passage d'une forme légère à une forme grave lors d'une infection par le coronavirus", déplore le généraliste. Aussi, même en l'absence de symptômes liés au virus, le Dr Chaix se veut prudent face à la prise de cette classe médicamenteuse.

En théorie, il ne faudrait plus prendre d'anti-
inflammatoires, que vous présentiez des symptômes ou non. En cas de douleurs chroniques traitées habituellement par anti-inflammatoires, vous pouvez, après avis de votre médecin, les remplacer par des antalgiques tels que le paracétamol, la codéine
ou encore du tramadol pour ne citer qu'eux, conseille le Dr Hugo Chaix.

En effet, même si les anti-inflammatoires sont soupçonnés d'aggraver l'état d'une personne en cas d'infection au coronavirus, vous pouvez être asymptomatique (dans cette situation, le Covid-19 ne se manifeste pas ou uniquement de manière très légère : rhume, fatigue passagère, etc).



Coronavirus : quels sont les symptômes à surveiller ?


Coronavirus : quels sont les symptômes à surveiller ?
Le coronavirus SARS-CoV-2 se propage dans le monde et en France, qui a désormais adopté des mesures d'isolement. Tandis que les scientifiques multiplient les recherches pour trouver un vaccin contre le Covid-19 -...



Il est ainsi possible que vous continuez votre traitement - alors que vous êtes déjà atteint par le Covid-19. Ce qui vous met inévitablement en danger.

Vous pouvez également être en période d'incubation et si vous prenez des anti-inflammatoires à ce moment-là, vous risquez aussi de mettre en péril votre santé, souligne le médecin généraliste.

Pour rappel, la durée moyenne d'incubation du virus est de 4 jours avec une durée maximale de 12 à 14 jours.

Enfin, bien que l'on ait encore peu de données sur le sujet, il arrive que les tests de dépistage au coronavirus fonctionnent mal.

Devant la proportion de faux négatifs, surtout en début de symptômes, on ne peut jamais être sûr d'avoir (ou non) le coronavirus, met en garde le médecin.

Par ailleurs, on ne sait pas non plus si le risque d'aggravation de la maladie est majorée sur une prise unique d’anti-inflammatoires ou sur une prise répétée.

Devant cette incertitude, "il ne faut pas en prendre, c'est tout ce que je conseille”, conclut l'expert.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Alerte Anosmie, SNORL, 24 mars 2020.