Parkinson : quels sont les symptomes non moteurs de la maladie ?

Avec 100 000 à 120 000 patients en France, la maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénérative la plus répandue dans l’Hexagone. "Environ 8 000 nouveaux cas se déclarent chaque année. Compte tenu du vieillissement de la population, l’incidence de la maladie progresse", explique l’INSERM sur son site internet.

Maladie de Parkinson : des symptômes moteurs..., mais pas uniquement

S’il existe une forme précoce (avant 45 ans) très rare de la maladie de Parkinson, la pathologie touche surtout les personnes âgées, avec un pic vers 70 ans. 

Elle se caractérise par une dégénérescence progressive des neurones à dopamine dans la substance noire du cerveau. Ces cellules sont impliquées dans le contrôle des mouvements. Ainsi, leur disparition graduelle entraîne l’apparition de symptômes moteurs. Les patients souffrent :

  • de tremblements des membres au repos : s’il s’agit d’un des signes les plus connus de la maladie, il n’est pas systématique. 30% des malades n’en souffrent pas ; 
  • d’une lenteur dans les mouvements, aussi appelée akinésie : elle gêne la réalisation des activités quotidiennes, y compris la marche ;
  • d’une rigidité excessive des muscles, appelée hypertonie. Elle provoque entre autres une posture penchée vers l’avant.

Les malades font part de périodes de bien-être (périodes « on ») et des périodes de blocage ou de mouvements involontaires (périodes « off »).

Toutefois, les signes n’apparaissent qu’à partir du moment où 50 à 70% des neurones à dopamine sont détruits. En effet, à ce moment-là, le cerveau ne parvient plus à compenser la perte. Les premiers symptômes surviennent, ainsi, environ 5 à 10 ans après le début de la maladie.

Par ailleurs, la pathologie ne se caractérise pas uniquement par des troubles musculaires. Plusieurs troubles non-moteurs - beaucoup moins connus et présentés dans notre diaporama - sont présents. Il est important de les connaître car certains d’entre eux apparaissent avant les signes moteurs et sont ainsi annonciateurs de ces derniers.

Sources

Guide des symptômes non-moteurs reliés à la maladie de Parkinson, Centre Universitaire de Santé McGill

Maladie de Parkinson, Inserm, 5 février 2015

https://www.parkinson.ca/fr/research-fr/2014-2016-projets-de-recherche/comment-les-baisses-soudaines-de-la-pression-arterielle-sont-elles-liees-aux-problemes-de-demence-dans-la-maladie-de-parkinson/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Constipation