Otite séreuse ou séromuqueuse chez l'adulte : quels symptômes et traitements ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLes otites séreuses ou séromuqueuses sont plus rares chez l’adulte que chez l’enfant. Le plus souvent ce type d’otite est bénin. Quels sont les symptômes d’une otite séromuqueuse chez l’adulte ? Comment se soigne-t-elle ? Le point avec le Dr Patrick Aïdan, ORL - Chirurgien de la face et du cou - Chirurgien OR.

Définition : qu'est-ce qu'une otite séreuse ou séromuqueuses ?

Une otite séreuse, appelée aussi otite séromuqueuse (OSM), se traduit par une inflammation chronique de la muqueuse de l’oreille moyenne  et se caractérise par une accumulation de liquide séreux bloqué au niveau de la caisse du tympan.

Les otites séreuses touchent essentiellement les enfants, en particulier durant l’hiver, mais elles peuvent également concerner les adultes. Elles résultent d’une infection virale ou bactérienne ou d’un dysfonctionnement de la trompe d’Eustache.

L'otite  séreuse est provoquée par un trouble de ventilation de l’oreille moyenne, dû généralement à un dysfonctionnement de la muqueuse et/ou de la trompe d’Eustache ou à une inflammation qui fait suite à une infection : otite moyenne aiguë (OMA), pharyngite.

Mise en garde du Dr Patrick Aïdan, Chirurgien docteur spécialisé Oto-Rhino-Laryngologie (ORL) à Neuilly-sur-Seine, Professeur au Collège de Médecine de Paris

« une otite séro-muqueuse est une évolution naturelle d’une otite moyenne aiguë en 3 semaines-1mois »

Anatomie de l'oreille

Anatomie de l'oreille© Istock

Chiffres clés sur les otites séreuses 

Les otites séreuses ou séromuqueuses sont courantes chez les enfants. Elles touchent près de 20% des enfants de moins de 2 ans et 16% des enfants de moins de 5 ans.

L’otite séreuse ou séromuqueuse est moins fréquente chez l’adulte. L’otite séromuqueuse chez l’adulte représente moins de 10% des cas d’otites séro-muqueuses. Elle est souvent liée à des infections respiratoires chroniques ou aiguës.

Dans 85% des cas, l’otite séromuqueuse ou séreuse est bilatérale (elle concerne les deux oreilles).

Comment reconnaître les symptômes de l'otite séreuse ou séromuqueuse chez l'adulte ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, cette forme d'otite ne génère pas systématiquement un mal d'oreille intense, comme cela peut être le cas en cas d'otite moyenne. Cette absence de sensation douloureuse peut ainsi rendre difficile sa détection chez les enfants qui ne parlent pas encore. Seuls une baisse d'audition ou un écoulement purulent peuvent mettre les parents sur la piste.

En revanche, chez l'adulte, les signes des otites séreuses ou séromuqueuses sont plus marqués que chez l’enfant et comprennent :

  • Une perte auditive
  • une sensation d’oreille pleine, bouchée, d’une entente de sa voix anormalement forte
  • des bourdonnements, parfois une sensation de vertiges ou des troubles de l’équilibre
  • un claquement ou crépitement dans l’oreille ou les oreilles lors de la déglutition
  • une douleur d’oreille pas très importante, parfois fugace
  • une obstruction nasale, une rhinorrhée

Comment reconnaître les symptômes de l'otite séreuse ou séromuqueuse chez l'adulte ?© Fotolia

Les causes de l'otite séreuse chez l'adulte

  • Les causes des otites moyennes chroniques dont les otites séreuses ou séromuqueuses sont encore mal connues. Une otite moyenne chronique peut faire suite à une otite moyenne aiguë (OMA), surtout si celle-ci est mal soignée ou récidivante.
  • Un dysfonctionnement de la muqueuse et/ou de la Trompe d’Eustache (par obstruction nasale par exemple) est une cause d’otite séromuqueuse. Chez l’adulte les otites séromuqueuses sont souvent la conséquence d’une inflammation chronique de la sphère ORL (sinusite chronique, allergie...).

À retenir : l’otite séromuqueuse est provoquée par un trouble de ventilation de l’oreille moyenne, dû généralement à un dysfonctionnement de la muqueuse et/ou de la Trompe d’Eustache ou à une inflammation qui fait suite à une infection.

À savoir : une tumeur du cavum (rhinopharynx) doit être évoquée en présence d’une otite séromuqueuse unilatérale chez un adulte. Cette otite séromuqueuse peut être un mode de révélation d’une tumeur du cavum. Des examens sont alors effectués pour éliminer cette cause.

Quels sont les facteurs favorisant la survenue d'une otite séreuse ?

Les facteurs de risque de l’otite séreuse ou séromuqueuse sont controversés. Plusieurs facteurs de risque peuvent intervenir et ils sont souvent conjoints :

  • inflammation et/ou obstruction chronique des voies aériennes supérieures (nez, sinus, rhino-pharynx). Chez les adultes et les personnes âgées, les otites séreuses sont le plus souvent la conséquence d’une rhinopharyngite
  • un dysfonctionnement de la trompe d’Eustache (la trompe d’Eustache étant un canal reliant l’oreille moyenne au rhino-pharynx),
  • une dystrophie ou fragilité de la muqueuse par perturbation immunitaire locale, parfois d’origine allergique.

Il y a également des facteurs de risque environnementaux favorisant les otites séreuses ou séro-muqueuses : 

  • Le tabagisme passif
  • La pollution 

Personnes à risque de l'otite séreuse 

Les personnes à risque d’otite séreuse ou séro-muqueuse sont surtout les enfants, bébés/nourrissons.



Otite séreuse chez le bébé et le nourrisson : comment reconnaître ses symptômes et la soigner ?


Otite séreuse chez le bébé et le nourrisson : comment reconnaître ses symptômes et la soigner ?
Vous avez remarqué que bébé réagit moins au son ? Et si c’était une otite séreuse ? Cette affection fréquente chez le nourrisson est indolore et guérit le plus...


Chez l’adulte, les personnes qui ont des risques d’avoir des otites séreuses ou séro-muqueuses sont :

  • celles qui ont eu une infection ORL notamment une otite moyenne aiguë, ou des otites moyennes aiguës à répétition
  • celles qui souffrent d’allergie
  • ou de sinusite chronique

Combien de temps dure une otite séreuse chez l’adulte ?

Il faut compter de 3 à 4 semaines pour que l’otite séreuse chez l’adulte se résorbe spontanément. Néanmoins elles peuvent donner lieu à des complications : otites moyennes aiguës à répétition, perforation tympanique, poche de rétraction pouvant conduire à un choléastome, une   forme d'otite chronique
Une otite séreuse doit absolument faire l’objet d’une prise en charge au risque sinon de conduire à une perte d’audition irréversible. Dans les cas les plus récalcitrants des anti-inflammatoires, voire la pose d’aérateurs tympaniques (drains pour évacuer le pus du tympan) pourront être envisagés. 

L'otite séreuse ou séromuqueuse est-elle contagieuse ?

Les otites séreuses ou séromuqueuses ne sont pas contagieuses car il n’y a pas d’infection et donc pas de bactérie ou de virus. Les otites aiguës ne sont pas contagieuses en elles-mêmes non plus. Le risque de contagion est lié au virus ou à la bactérie en cause.

Qui, quand consulter en cas d'otite séreuse ?

Des signes d’otite séromuqueuse doivent donner lieu à une première consultation chez le médecin traitant.

Seule une otite séreuse ne guérissant pas sous traitement ou accompagnée d’une surdité importante demande une consultation chez un ORL.

Otite séreuse à répétition chez l’adulte

En cas de récidive d’otite séreuse chez l’adulte, le médecin envoie son patient faire un bilan ORL complet chez un médecin oto-rhino-laryngologiste (ORL).

Complications de l'otite séreuse ou séromuqueuse

Les otites séreuses ou séromuqueuses peuvent entraîner des complications :

  • Une des principales complications de l’otite séromuqueuse est la perte auditive qui est d’environ 20 décibels mais qui peut aller jusqu’à 50 décibels.
  • La présence de liquides derrière le tympan peut également entraîner des épisodes de surinfection (otites moyennes aiguës), notamment pendant la saison hivernale
  • Une perforation tympanique
  • Une poche de rétraction tympanique peut se créer lorsque la souffrance tympanique est importante. Cette rétractation peut mener à un choléastome (inclusion de peau en arrière de la membrane tympanique dans les compartiments de l’oreille moyenne normalement dépourvus de peau). Ce choléastome est responsable de surinfection chronique de l’oreille et de complications locales importantes : surdité, vertiges, paralysie faciale...

Mise en garde du Dr Patrick Aïdan, chirurgien docteur spécialisé Oto-Rhino-Laryngologie (ORL) à Neuilly-sur-Seine, Professeur au Collège de Médecine de Paris

"Le choléastome, petite tumeur bénigne qui se développe à l’intérieur de l’oreille moyenne, est exceptionnel, grâce aux antibiotiques".

Diagnostic de l'otite séreuse ou séromuqueuse

  • Le diagnostic d’une otite séreuse ou séromuqueuse se fait avec un otoscope qui permet d’examiner l’oreille interne. L’aspect du tympan permet de faire le diagnostic : il apparaît mat, dépoli, rétracté, parfois bombant ou avec un épanchement séreux.
  • Un examen rhino-pharyngé est effectué notamment pour voir s’il y a une hypertrophie des végétations adénoïdes qui peuvent obstruer le nez ou les trompes d'Eustache reliant l'arrière de la gorge aux oreilles.
  • Chez un adulte, le médecin recherche la présence de tumeur au niveau des fosses nasales et de la partie supérieure de la gorge.
  • Une audiométrie tonale peut être réalisée par l’ORL pour voir s’il y a une surdité de transmission. Autres examens complémentaires qui peuvent être réalisés : une tympanométrie, mesure de la souplesse de l’ensemble formé par le tympan et les osselets, et un tympanogramme plat.

Otite séromuqueuse et tumeur du cavum : quels examens ?

Chez un adulte présentant une otite séromuqueuse unilatérale, plusieurs examens sont réalisés pour diagnostiquer une éventuelle tumeur du cavum : une fibroscopie nasopharyngée, un examen tomodensitométrique ou une imagerie par résonance magnétique (IRM), une biopsie.

Traitements : comment soigner une otite séreuse ou séromuqueuse ?

Guérir l’otite séreuse grâce à un traitement médicamenteux

Le traitement des otites séreuses ou séromuqueuses repose sur :

  • Le lavage des fosses nasales avec des décongestionnants pour restaurer la perméabilité des voies aériennes supérieures
  • Des anti-inflammatoires parfois stéroïdiens si la situation le justifie.
  • Des cures courtes de corticoïdes par voie orale
  • Traitement par antibiothérapie : la grande majorité des otites séreuses guérissent spontanément. C’est la raison pour laquelle un traitement antibiotique n’est pas toujours nécessaire, d’autant que celui-ci se montre rarement efficace. Même si les antibiotiques permettent de lutter contre l’infection (antibiotiques) et l’inflammation (anti-inflammatoires), ils sont aussi responsables d’effets secondaires (diarrhées, vomissements et éruptions cutanées). Ainsi, on n’instaurera une antibiothérapie que dans des cas très particuliers, à savoir en cas de surdité persistante (plus de trois mois), de perte d’audition chez un enfant handicapé ou présentant des troubles du langage, ou encore d’otites aiguës à répétition.

« On traite une otite séromuqueuse comme une otite moyenne aiguë pour éliminer une éventuelle bactérie qui serait présente dans le liquide », explique le Dr Patrick Aïdan 

Le traitement de l'otite séreuse ou séro-muqueuse repose aussi sur la correction des facteurs de risque :

  • Prise en charge d’une allergie (antihistaminiques par voie orale, corticoïdes par voie nasale) ou d’un reflux gastro-œsophagien
  • Arrêt de l’exposition au tabagisme passif

Des manœuvres peuvent agir sur la trompe d’Eustache pour la déboucher :

  • par auto-insufflation : la manœuvre de Valsalva consiste à expirer avec la bouche fermée et les narines pincées,
  • par insufflation tubaire : la manœuvre de Politzer est réalisée par le médecin. Il utilise une poire pour souffler de l’air dans l’une des narines tout en bouchant l’autre narine alors que la personne déglutit.

Traitement chirurgical de l'otite séreuse : pose de drains ou aérateurs transtympaniques ou « yo-yo » et ablation des végétations 

Lorsque ces différents traitements se révèlent inefficaces, les médecins préconisent généralement la pose d’un aérateur transtympanique, également appelé « yoyo ».

Rarement chez l’adulte, des aérateurs transtympaniques (drains, « yo-yo » ou « diabolos ») sont utilisés pour évacuer vers l’extérieur de l’oreille les sécrétions localisées derrière le tympan. Ce petit drain est délicatement inséré dans la membrane du tympan sous anesthésie locale pour un adulte et sous anesthésie générale pour un enfant. Une fois le liquide éliminé, l’audition s’améliore instantanément. L’aérateur trans-tympanique se garde habituellement entre 6 mois et 1 an.

Le rôle des aérateurs transtympaniques est de :

  • permettre le retour à une audition normale 
  • prévenir la réapparition de l’otite séreuse ou séromuqueuse après leur retrait 
  • réduire le risque d’otite moyenne chronique

L’ablation des végétations (adénoïdectomie) augmente l’effet bénéfique des aérateurs transtympaniques chez l’enfant de plus de 4 ans. Cette opération est effectuée sous anesthésie générale, lors de la pose des aérateurs transtympaniques.

A noter : Il sera possible d'effectuer une adénoïdectomie avant l’âge de 4 ans, en cas d’hypertrophie adénoïdienne (présence de végétations) responsable d’une obstruction importante (rhinopharyngites à répétition ou difficultés à respirer par le nez).

Peut-on poser des Yo-yo à tous les âges ? La réponse du Dr Patrick Aïdan chirurgien docteur spécialisé Oto-Rhino-Laryngologie (ORL) à Neuilly-sur-Seine, Professeur au Collège de Médecine de Paris

« la pose de drains transtympataniques est rare chez l’adulte mais se pratique quand même, notamment chez les personnes âgées chez lesquelles nous avons du mal à traiter les otites séreuses. »

À savoir : la plongée sous-marine et les voyages en avion doivent être évités en cas d’otite séro-muqueuse car les changements de pression peuvent être à l’origine de douleur et de blessures du tympan.

Remèdes naturels de l’otite séreuse

  • Aromathérapie : on peut, par exemple, mélanger de l’huile essentielle de lavande à un peu d’huile végétale et masser le pourtour de l’oreille avec ce mélange. Il est même possible d'en appliquer délicatement dans le conduit auditif à l’aide d’un coton-tige.
  • Homéopathie :  le traitement homéopathique de l'otite séreuse consiste à prendre trois granules de Belladonna et de Capsicum annuum toutes les heures jusqu’à amélioration des symptômes.
  • Oligothérapie : prendre les 3 remèdes suivants en alternance jusqu'à amélioration : Cuivre-or-argent oligo-élément (1 prise les jours pairs), Manganèse-cuivre oligo-élément (1 prise les jours impairs) et Sélénium (2 doses par semaine).

Le médecin doit être consulté en l’absence d’amélioration des symptômes.

Remèdes naturels de l’otite séreuse© Adobe Stock

Prévention : que faire pour éviter une otite séreuse ?

Pour prévenir les otites séreuse ou séromuqueuses chez l'adulte, il convient de :

  • bien se nettoyer le nez en cas de rhino-pharyngite,
  • éviter les contacts avec la fumée de cigarette,
  • bien se sécher les oreilles après une baignade,
  • avoir une prise en charge de ses allergies.

Prévention des récidives d’otites séreuses

Pour prévenir les otites séreuses récidivantes, des traitements de fond peuvent être mis en place :

  • soufre ou cures thermales soufrées comme la Bourboule ou Uriage,
  • anti-histaminiques
  • lavages de nez

Sites d’informations et associations

  • SNORL Syndicat national des Médecins spécialisés en ORL et Chirurgie cervico-faciale
  • ORL France