Nos habitudes alimentaires font partie intégrante de notre quotidien. Il peut donc être difficile de les changer. Cependant, sommes-nous certains d’opter pour les régimes, les horaires ou les quantités appropriées ? Une étude publiée dans le Journal of Personalized Medicine rend compte de l’influence négative que peut avoir un mauvais comportement alimentaire sur la santé mentale.

Mauvaises habitudes alimentaires : des effets négatifs sur la santé mentale

En ces périodes estivales, où notre corps est moins masqué par les vêtements, nous faisons généralement un plus attention à ce que nous mangeons. D’autant plus que les repas trop lourds ont tendance à nous plonger dans un état léthargique et grincheux, où l’on somnole à moitié. Et d’après une étude récente, une alimentation malsaine pourrait avoir des conséquences encore plus sérieuses sur notre bien-être à long terme.

Les chercheurs de l’Université de Binghamton (États-Unis) ont demandé à des adultes de plus de 30 ans, de répondre à un questionnaire sur leurs habitudes alimentaires et leur humeur. Le but était de savoir si un régime spécifique pouvait, ou non, améliorer le bien être des hommes et des femmes.

Sans surprise, une alimentation saine est souvent associée à une bonne santé mentale. Toutefois, l’étude met en évidence un lien significatif entre mauvaises habitudes alimentaires et mauvaise humeur, particulièrement chez les femmes. “La restauration rapide, le fait de ne pas prendre de petit-déjeuner, la caféine et les aliments à indice glycémique élevé, sont tous associés à une détresse mentale chez les femmes matures”, explique Lina Begdache, professeure assistante dans la santé et le bien-être, et auteure principale de l'étude.

Santé mentale : comment la préserver ?

Les scientifiques précisent également que toutes les habitudes alimentaires malsaines ne sont pas forcément impliquées dans la détérioration de l’état psychologique. Ils soulignent que certains aliments impactent l’humeur de manière plus significative que d’autres (fritures, café, bonbons…). Ainsi, même si le régime alimentaire n’est pas idéal, cela ne veut pas forcément dire que l’affect est touché.

Pour contrebalancer les effets négatifs d’une alimentation trop riche en graisses saturées, ou encore le fait de sauter des repas, les auteurs de l’étude conseillent de pratiquer des exercices physiques réguliers : “les informations supplémentaires que nous avons tirées de l’étude, montrent que le sport permet de réduire considérablement les effets négatifs d’une nourriture peu saine sur l’état psychologique” déclare Pr. Begdache.

De plus, des aliments tels que les fruits ou les légumes à feuilles vert foncé (épinards, poireau, céleri…) s’avèrent être impliqués dans l’amélioration de la santé mentale. N’hésitez donc pas à en consommer !

Construisons votre suite de carrière idéale ! Découvrez notre programme de 24h formation sur mesure - Cliquez ici !

Sources

https://www.eatthis.com/news-unhealthy-diet-women-mental-health/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.