Sommaire

"L’eau est la seule boisson obligatoire pour l’Homme" rappelle Yves Lévi. "En effet, sans eau nous mourrons en trois jours alors que sans nourriture, nous pouvons survivre pendant une semaine à dix jours." insiste le professeur. Effectivement, l'eau est le principal constituant du corps. La quantité moyenne d'eau contenue dans l'organisme d'un adulte est de 65 %. Ainsi, un adulte doit avoir un apport hydrique suffisant pour être en bonne santé. Généralement, on parle d’un litre à un litre et demi par jour. Cette quantité doit être réévaluée en fonction de l’activité physique et de la température extérieure.

Différents types d’eaux

Yves Lévi nous informe qu’”il ne faut pas généraliser l’eau. Il existe des centaines de qualités d’eau différentes que ce soit au robinet ou en bouteille.” En effet, le grand public est généralement peu informé sur l’eau qu’il achète en bouteille. “Certaines eaux de source sont vendues sous plusieurs marques”. Ainsi, il est important de se renseigner sur le site du producteur pour connaître la qualité complète car les informations sur l’étiquette sont insuffisantes.

Notons qu’il existe deux catégories réglementaires d’eaux :

  • Les eaux destinées à la consommation humaine : ce sont les eaux du robinet : produites à partir des nappes souterraines ou des rivières et les eaux de sources conditionnées issues de nappes souterraines. $
  • Les eaux minérales naturelles : ce sont des eaux souterraines conditionnées reconnues pour leurs propriétés pour la santé humaine.

Se réapproprier les ressources en eau

"Il faut se réapproprier les ressources en eau de sa commune, car elle est d’une grande richesse” note Yves Lévi qui déplore aujourd’hui le manque de confiance dans l’eau du robinet : “Les lois et les normes européennes obligent les communes à afficher les résultats des analyses de la qualité de l’eau au sein de la mairie”. Ces informations sont également disponibles auprès du distributeur ou de l’Agence régionale de santé ou sur le site internet du ministère de la Santé.

Boire l’eau du robinet : aucun risque sanitaire

Boire l’eau du robinet : aucun risque sanitaire© Istock

Yves Lévi explique qu’”il n’y a aucun intérêt à boire de l’eau en bouteille sauf pour des raisons de goût et de saveur." Outre l’impact environnemental que peuvent avoir les bouteilles en plastique, les eaux commercialisées ne présentent pas plus de nutriments essentiels que l’eau du robinet. “En France, l’eau est très contrôlée et ne présente aucun risque sanitaire en zone métropolitaine” insiste le professeur en pharmacie. “Nous nous sommes donnés depuis 100 ans les moyens d’avoir de l’eau potable au robinet, je trouve cela désolant d'acheter de l’eau en bouteille” note Yves Lévi. Que les consommateurs se rassurent, en France, l’eau est surveillée par l’Agence Régionale de la Santé qui veille à sa qualité. Il est également possible de regarder les analyses de l’eau de sa commune sur le site du Ministère de la Santé.

Nos conseils pour boire l’eau du robinet

Nos conseils pour boire l’eau du robinet© Istock

Certains consommateurs ne veulent pas boire de l’eau du robinet à cause de son léger goût chloré. “Certaines personnes sont très sensibles à ce goût et ont une perception olfactive très prononcée. Je conseille d’en parler à ses voisins, car si tout le monde est d’accord, c’est qu’il y a un problème et qu’il faut remonter l’information auprès de sa commune”.

En revanche, si le goût chloré ne vient que de nous, on recommande de laisser la carafe d’eau dans le réfrigérateur toute une nuit. Yves Lévi spécifie qu”’il existe de grandes différences en fonction des habitations à cause des tuyaux qui peuvent dégrader la qualité de l’eau”. Mieux vaut prévoir des travaux sur les réseaux intérieurs via des professionnels.

Sources

"Tout savoir sur l'eau du robinet" CNRS Editions

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.