L’ARS recommande au 0-2 ans et les 16-24 ans de se faire vacciner. Pour l’heure, 12 cas d’infections sont recensés. "Ces derniers mois, 12 cas d’infection invasive à méningocoque (IIM) B liés à un nouveau variant ont été détectés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes", prévient l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes (AURA) dans un communiqué. Les personnes concernées étaient pour la plupart âgées de 16 à 21 ans et ont fréquenté les secteurs de Chambéry ou de l’Est lyonnais. Au vu de cette situation, l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes, en lien avec différents experts dans le domaine, a défini des actions de prévention à conduire.

L’institution lance une campagne de vaccination dans les zones concernées. L’infection touche principalement les jeunes, la campagne est donc particulièrement recommandée pour les enfants entre 0 et 2 ans et les jeunes de 16 à 24 ans. Le vaccin est 100 % remboursé.

Depuis 2022, la Haute autorité de santé (HAS) a intégré la recommandation de vaccination contre le méningocoque B des nourrissons dès 2 mois et avant l’âge de 2 ans dans le calendrier vaccinal.

Méningocoque B : fièvre et taches rouges violacées

Les méningites bactériennes sont mortelles dans 10 % des cas malgré une antibiothérapie adaptée et le taux de personnes présentant des séquelles après une méningite bactérienne est d’environ 30 %. La maladie se manifeste le plus souvent par les signes suivants : fièvre, maux de tête importants, fréquemment accompagnés de vomissements. "Deux symptômes doivent particulièrement alerter : une fièvre élevée mal tolérée, et/ou une ou plusieurs taches rouges ou violacées d’apparition rapide (purpura)", prévient l’ARS. Lorsqu’un enfant présente une forte fièvre, il est indispensable de le déshabiller complètement pour rechercher d’éventuels signes de purpura fulminans. Dans ce cas, il est indispensable d’appeler un service médical d’urgence.

La transmission du méningocoque peut se faire par contact rapproché et prolongé avec un malade, mais aussi avec une personne saine (c’est-à-dire porteuse de l’infection, mais sans symptômes).

"En général, les méningocoques n’entraînent pas d’affections particulières. toutefois, dans certains cas, ils peuvent provoquer des maladies très graves comme les méningites ou les septicémies", explique l’ARS

Si vous avez des questions, un numéro vert dédié a été ouvert. Il s’agit du 0 800 100 378 (appel gratuit du lundi au vendredi de 9 h à 17 h).

Sources

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3273097/fr/meningocoques-b-la-has-recommande-la-vaccination-des-nourrissons

https://www.vidal.fr/maladies/douleurs-fievres/meningites/symptomes.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.