Les facteurs altérant les capacités cognitives

Nous possédons cinq systèmes de mémoire qui nous aident notamment à retenir des informations à court terme et à long terme. Il arrive toutefois que ces systèmes permettant de se les remémorer soient défaillants : on parle alors de troubles mnésiques, plus couramment appelés « trous de mémoire ». Il est d'ailleurs important de consulter son médecin traitant s'ils handicapent la vie quotidienne.
Souvent liées à l'âge, les pertes de mémoire peuvent aussi faire suite à une période de fatigue, de stress ou de dépression, voire à une consommation excessive d'alcool ou à des carences alimentaires.

L'alimentation pour le cerveau à adopter

Pour entraîner sa mémoire et éviter ainsi qu'elle nous fasse défaut, il est primordial de revoir son alimentation et de miser sur des « carburants du cerveau ».
On diminue donc notre consommation d'alcool, de viande rouge, de charcuterie, de produits laitiers gras, d'huiles et de margarines hydrogénées au profit des fruits et légumes, des aliments riches en fer et en oméga-3 comme l'huile de foie de morue.
D'ailleurs, le foie aide aussi à garder une bonne mémoire grâce à sa teneur en vitamines B. Riche en vitamines B6, B9 (acide folique) et B12, il permet d'éviter des carences néfastes pour les performances cognitives.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.