Sommaire

L’aggravation d’un problème cardiaque

L’aggravation d’un problème cardiaqueSelon l’ANSM, de nombreuses études ces dernières années (dont la plus récente a été réalisée au Danemark en 2018 (1)) ont mis en évidence une augmentation des risques cardiovasculaires chez des patients qui prenaient du diclofénac, une substance anti-douleur et anti-inflammatoire non stéroïdien présente dans le Voltarène® ainsi que d’autres génériques.

Les incidents cardiovasculaires recensés d’après les études montrent des possibilités d’irrégularités du rythme cardiaque, une augmentation du risque d’AVC et d’insuffisance cardiaque. "Le diclofénac est très ancien et n’a jamais été épinglé auparavant pour les problèmes cardiaques, seulement pour des problèmes d’hypertension artérielle", explique le Dr Delong.

Que faire : consultez votre médecin traitant. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ne doivent pas être pris sans prescription médicale.

Sachez-le : seuls les traitements sous forme de comprimés, de solutions buvables et injectables seraient déconseillés. Les traitements sous forme de gels ou de pommades ne seraient pas concernés.

Des effets indésirables sur les reins

Des effets indésirables sur les reinsLa prise de diclofénac contenu notamment dans le Voltarène® pourrait chez certains patients entraîner une insuffisance rénale fonctionnelle.

Pourquoi : pour calmer les douleurs, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) inhibent deux enzymes appelées Cox-1 et Cox-2. La Cox-1 permet la formation de prostaglandines, des molécules produites notamment au niveau de la rate, du rein et du coeur, qui jouent un rôle de médiateur dans l’activité des cellules. L’inhibition de cette enzyme favoriserait la survenue d’une insuffisance rénale fonctionnelle (2) chez certains patients, en limitant la perfusion rénale*.

Les personnes âgées seraient les plus concernées par ces risques, leur fonction rénale diminuant avec l’âge. En même temps, ce sont eux qui prennent le plus d’anti-inflammatoires.
"Ces risques ne sont pas rares du tout. On adapte toujours les doses d’après la fonction rénale, qui est la première chose que l’on vérifie chez les personnes de plus de 80 ans", explique le Dr Delong.

Que faire : consultez votre médecin traitant. Eviter d’en prendre sans prescription médicale.

* La diminution du volume de sang qui traverse le rein, nommée la perfusion rénale, entraîne une baisse de la filtration des reins. Les insuffisances rénales fonctionnelles peuvent être liées à une intoxication médicamenteuse aux AINS.

Des douleurs à l’estomac

Des douleurs à l’estomacLe Voltarène® fait partie de la famille des anti-inflammatoires non-stéroïdiens. Le risque gastro-intestinal est bien connu et fait partie des effets secondaires les plus souvent rencontrés.

Pourquoi : les anti-inflammatoires utilisés seuls peuvent irriter fortement la muqueuse digestive et entraîner des complications plus ou moins graves sur le plan digestif comme des hémorragies ou des ulcères.

Sachez-le : depuis déjà plus d’une dizaine d’années, des recommandations venant de l’ANMS et de l’Assurance maladie demandent aux médecins de prescrire simultanément aux AINS des protecteurs gastriques (notamment de la famille des inhibiteurs de la pompe à protons – IPP).

Que faire : consultez votre médecin traitant qui prescrira ces médicaments sur de courtes durées et évitez d’en prendre sans prescription médicale.

Un conseil : il est important de toujours prendre un anti-inflammatoire au cours d’un repas et avec un liquide (un verre d’eau…) et de ne jamais les associer entre eux.

L’aggravation d'une maladie inflammatoire chronique des intestins

L’aggravation d'une maladie inflammatoire chronique des intestins Prendre un anti-inflammatoire est un réflexe courant, surtout lorsqu’on souffre de douleurs provoquées par une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) comme une maladie de Crohn ou une rectocolite hémorragique.

Cependant : la prise d’anti-inflammatoires et notamment le diclofénac favoriserait la survenue de poussées ou une rechute de ces maladies.

Il est ainsi rappelé par l’HAS (3) que le Voltarène® comme les autres AINS doivent être prescrits et utilisés avec prudence en cas d’antécédents de maladie inflammatoire chronique de l’intestin, en raison d’un risque d’aggravation de la pathologie.

Que faire : consultez votre médecin traitant et préférez des médicaments comme le paracétamol.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Remerciements au Christophe Delong, médecin du sport en région parisienne.

(1) "Diclofenac use and cardiovascular risks: series of nationwide cohort studies". BMJ. 19 juillet 2018.

(2) "DICLOFENAC MYLAN 50 mg, comprimé gastro-résistant - Résumé des caractéristiques du produit". Ministère de la Santé. Mis à jour le 13 novembre 2017.

(3) "Commission de la transparence - avis - Gel : diclofénac de diéthylamine - Comprimé enrobé : diclofénac potassique". HAS. 19 octobre 2016.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.