Sommaire

Doliprane, Efferalgan… gare aux antidouleurs!

Doliprane®, Takadol®, Efferalgan®, Solupred®...

Parce qu'ils contiennent du paracétamol, de la morphine, de la codéine ou de la cortisone, certains médicaments antidouleur ou anti-inflammatoires peuvent constiper! ‘Ils calment le corps, le mettent en repos ce qui se répercute sur la motricité intestinale qui ralentit’, explique le Dr François Martial, pharmacien. Cet effet indésirable est encore plus fréquent chez les personnes âgées. Pour cause, 'il s’ajoute à la sédentarité et à une alimentation très faible en quantité et en variété, deux facteurs de risque de constipation', précise le spécialiste.

Comment éviter la constipation : Avoir un minimum d’activité physique, ne serait-ce qu’un peu de marche à pied! Consommer des aliments accélérant le transit comme les fruits et les légumes riches en fibres (légumes, céréales...). 'Il faut aussi éviter de prendre plus d’antidouleur que nécessaire. Les patients tendent à se tourner vers ces médicaments très vite, parfois plus par peur de la douleur que pour contrer une douleur effective', indique le Dr Martial. Si les problèmes de constipation sont persistants et réguliers, consulter un médecin.

A savoir : La morphine et la codéine sont les molécules antalgiques les plus constipantes.

Prozac, Deroxat, Stablon… ils constipent!

Prozac ®, Deroxat ®, Norset ®, Stablon ®, Nozinan ®...

‘Les effets des antidépresseurs et neuroleptiques ne se limitent pas aux fonctions cérébrales. Ils ralentissent aussi la motricité intestinale’, explique le Dr François Martial, pharmacien. D’où des risques de constipation!

Comment éviter la constipation: Eviter la sédentarité quand on suit ces traitements. Privilégier les aliments riches en fibres (céréales, légumes verts...) et certains fruits comme les pruneaux et les cerises qui facilitent le transit. Enfin, bien s'hydrater (au moins 1,5 litre d'eau par jour). Si les problèmes de constipation sont persistants et réguliers, consulter un médecin.

Attention: Des brûlures d’estomac récurrentes peuvent cacher un ulcère ou une maladie plus grave (par exemple un cancer de l’oesophage). Il est donc indispensable de consulter votre médecin si ce symptôme se manifeste régulièrement. Les médicaments contre les brûlures d’estomac doivent s’utiliser de façon ponctuelle. A noter: Chez certaines personnes, ces médicaments peuvent aussi avoir l’effet inverse et provoquer des diarrhées dues au magnésium qu’ils contiennent.

Les médicaments pour le coeur peuvent ralentir le transit

Certains médicaments prescrits en cas d’arythmies, d’hypertension ou d’angines de poitrine peuvent ralentir le transit intestinal et être responsables de constipation. Ce sont par exemple ceux appartenant à la famille des inhibiteurs calciques: Adalate®, Amlor®, Flodil®, Caldine®, Loxen®...

Comment éviter la constipation: Un, 'ne pas arrêter le traitement sans avoir vu un médecin' conseille le Dr François Martial, pharmacien. 'Une prescription contre des troubles cardiaques est bien plus importante que des problèmes de constipation.' Deux, éviter la sédentarité qui accroît la constipation. Trois, adapter son alimentation: plus de fibres (légumes, céréales...), de pruneaux (sans dépasser 3 par jour) et de fruits d’une manière générale. Enfin, boire beaucoup d’eau. Si les problèmes de constipation persistent, parlez en à votre médecin.

Les antispasmodiques peuvent provoquer la constipation

Spasfon®, Ditropan®, Driptan®… En bloquant les contractions musculaires responsables des maux de ventre, de douleurs ou de problèmes urinaires, les antispasmodiques peuvent constiper. En effet, ces contractions involontaires du corps participent au bon fonctionnement du transit intestinal.

Comment éviter la constipation : Si le traitement antispasmodique est ponctuel, le problème ne persistera pas. S'il est de longue durée, mieux vaut changer quelques habitudes pour réduire le risque de constipation. Par exemple, marcher tous les jours, réduire sa consommation de féculents, manger des fruits et légumes tous les jours et boire suffisamment (au moins 1,5 litre d'eau par jour). Si le problème persiste plus d'une semaine consultez votre médecin.

Certains sirops constipent

Parce qu’ils contiennent de la codéine ou de la pholcodine, de nombreux médicaments contre la toux (ex: Euphon®, Dinacode®, Tussipax®, Clarix®, Humex®) peuvent constiper. Explication: en agissant sur le cerveau pour bloquer la toux, ces molécules inhibent l'activité intestinale.

Comment éviter la constipation : Si la prise d’antitussif est brève, il suffit d’attendre la fin du traitement pour récupérer un transit normal. Si elle dépasse une semaine, il faut augmenter la consommation de fruits et légumes, marcher tous les jours et boire suffisamment d'eau. Si la constipation persiste, tournez-vous vers votre médecin.

Constipation : attention aux diurétiques

Les traitements diurétiques souvent prescrits chez les personnes souffrant d’hypertension et/ou de rétention d’eau peuvent provoquer la constipation. Pourquoi? 'Parce qu’en augmentant l'élimination de l’eau retenue dans le corps, ils participent à l'assèchement des selles et à leur difficile évacuation, surtout si le patient ne s’hydrate pas assez', explique le Dr François Martial, pharmacien.

Comment éviter la constipation : 'En s’hydratant! La constipation est un signe que le corps manque d’eau: il faut donc boire au moins un litre et demi par jour', recommande le spécialiste. Si le problème persiste plus d'une semaine, parlez-en à votre médecin traitant.

Comment savoir si vous êtes constipé ?

Il n’est pas toujours évident de savoir si on souffre vraiment de constipation. Voici quelques signes caractéristiques:

- Aller aux toilettes moins de trois fois par semaine
- Avoir l’impression de ne pas avoir totalement fini à la fin de chaque selle
- Avoir des difficultés à déféquer
- Souffrir de ballonnements et de douleurs intestinales
- Présenter des selles dures une fois sur deux
Si vous présentez au moins deux de ces critères, vous souffrez probablement de constipation. Mais pas de panique! Penser à bien vous hydrater, à manger des fruits, des légumes et des aliments riches en fibres tous les jours. Si le problème est récurrent, en parler à son médecin traitant.

Attention : Ne pas prendre de laxatifs sans avis médical.

Méfiez-vous des laxatifs!

Il existe plusieurs types de laxatifs. Plus ou moins forts, ils agissent sur le transit intestinal dans un but similaire: accélérer le transit et faciliter l’élimination. Cependant, les utiliser en association à un traitement médical peut être dangereux! ‘En accélérant le transit, le laxatif accélère aussi l'élimination du traitement’, explique le Dr François Martial, pharmacien. Ce qui diminue l’efficacité de ce dernier. ‘Dans le cas d’un traitement contre des problèmes cardiaques, les conséquences peuvent être catastrophiques’, poursuit le spécialiste.

Ce qu’il faut faire: Ne pas prendre simultanément le laxatif et le traitement médical. Faites préciser au praticien les posologies et les précautions à prendre.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.