CuraspotAqua® : retiré de la vente libre à cause d’effets secondaire dangereux

Publié le 12 Décembre 2018 à 11h22 par Claire Ménage, journaliste santé
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a indiqué avoir retiré le médicament CuraspotAqua® 5% (gel à rincer), mardi 11 décembre 2018.

© IstockLe médicament CuraspotAqua® 5 % gel à rincer (peroxyde de benzoyle), anciennement dénommé Curaspot® 5 % gel, utilisé comme traitement contre l’acné a été supprimé de la liste des médicaments disponibles en libre accès a déclaré l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). La raison de cette décision est "la protection de la santé publique", indique les propos de l’ANSM relayés par Le Quotidien du pharmanienc.fr, le 11 décembre 2018. La spécialité présenterait des effets secondaires indésirables cutanés et de mésusage. Le médicament doit être rincé à l’eau après 1 à 5 minutes d’application, mais certains patients peuvent être exposés à des effets néfastes par absence ou insuffisance de rinçage. D’après les dernières discussions de l’ANSM, le nom de cette spécialité pourrait être révisé, afin "d’éviter la confusion avec des produits cosmétique ayant un nom proche de Curaspot®", et pour que "les patients ne pensent pas qu’elle est composée d’eau en raison du terme aqua" explique l’agence. Les informations sur les modalités d’administration de ce médicament seront également renforcées, et indiquerait sur la boîte et le tube, en couleur rouge, la mention "à rincer à l’eau après 1 à 5 minutes d’application", précise l’ANSM.

D’autres médicaments supprimés en libre accès

De nouvelles modifications ont également été mises à jour dans la liste des médicaments en libre accès. :

  • Cétylpyridinium/lysozyme Biogaran® conseil sans sucre, 2 tubes de 18 comprimés,
  • Arnigel®, tube de 45 g avec applicateur à billes.

Une spécialité est supprimée de la liste du fait de son arrêt de commercialisation : Vicks® expectorant Guaïfénésine adultes miel sirop, en flacon de 180 ml (la spécialité en flacon de 120 ml reste commercialisée).

Enfin, plusieurs noms de spécialités homéopathiques en granules changent :

  • Calmodren® est remplacé par Homeonormyl®,
  • Digeodren® par Homeoregul®,
  • Digeoslor® par Homeodigeo®,
  • Spirodrine® par Homeorub®,
  • Urocalm® par Homeocyst®,
  • Vascodran® par Homeoryl®,
  • Vascoflor® par Homeotonyl®.

Comment se débarrasser de l’acné

Plusieurs conseils peuvent être donnés pour améliorer la santé de l’enfant en ce qui concerne l’acné :

  • éviter de percer soi-même les points noirs au risque de créer une surinfection et des cicatrices. Un ou une dermatologue procédera à un nettoyage dermatologique avec un peeling, des micro-incisions, puis l’extraction du point noir avec un tire-comédons, avant de désinfecter chaque bouton percé ;
  • fuir le soleil, car il aggrave l’acné ;
  • adopter une bonne hygiène de la peau : gels nettoyants et cosmétiques doux ;
  • fabriquer un masque anti-points noirs maison : mélanger un blanc d’œuf avec de la farine et appliquer la pâte obtenue sur le visage. Quand elle a durci, rincer à l’eau ;
  • un traitement médicamenteux peut être prescrit dont la composition dépendra du degré de sévérité de l’acné ;
  • enfin, un laser peut aider à lutter contre les cicatrices dues à l’acné, en resserrant les pores.

Vidéo : L'acné

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X