Ecouter l'article :

Attention aux sédatifs et aux anti-dépresseurs. Selon une étude publiée le 19 janvier dernier dans la revue Heart Rythm, les médicaments qui peuvent avoir un impact sur le cerveau, comme les sédatifs, les antidouleurs ou les antidépresseurs, pourraient favoriser le risque d'arrêts cardiaques nocturnes chez les femmes. Selon l'étude, les personnes faisant des arrêts cardiaques la nuit sont plus susceptibles de prendre des médicaments affectant leur cerveau, or ils peuvent interrompre la respiration. Pour les chercheurs, il est donc primordial que les médecins soient davantage prudents lorsqu’ils prescrivent ce type de médicaments, qui peuvent avoir un réel impact sur le cerveau.

L'autre révélation de cette étude est que les femmes ont plus de risques de "mourir soudainement pendant la nuit" que les hommes. Comme le rapporte Pourquoi docteur ?, qui relaie l'étude, les chercheurs ont analysé les données scientifiques de 4 126 arrêts cardiaques soudains. Résultat, les femmes étaient sur-représentées dans les cas d'arrêts cardiaques se produisant la nuit. "Nous avons été surpris de découvrir qu’être une femme prédit la possibilité d’un tel évènement", a confié Sumeet Chugh, auteur de cette recherche et directeur du Centre pour la prévention des arrêts cardiaques.

Les maladies cardiovasculaires, première cause de mortalité féminine

"Il est également nécessaire de continuer à faire des recherches, basées sur le sexe, en cardiologie", précise Christine Albert, qui dirige le département de cardiologie de l’Institut du cœur Smidt, du Cedars-Sinai, le centre médical dans lequel cette étude a été réalisée. La Fédération française de cardiologie rappelle que les maladies cardiovasculaires touchent largement les femmes, contrairement à ce qu'on imagine souvent. En effet, les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité féminin e. En 15 ans, le nombre de crises cardiaques a même triplé chez les femmes de moins de 50 ans.

Information patient : votre expérience intéresse Medisite !

Répondez à notre questionnaire en 2 minutes :

Ne vous sentez plus mal à l'aise lorsque vous portez un masque ! Découvrez le support de masque qui vous simplifie votre quotidien !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.