Antibiotiques : des dangers cachés !

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLes antibiotiques ont été et restent une avancée majeure en médecine mais, comme tout médicament, ils comportent des risques importants. Œdème de Quincke, rupture des tendons, hémorragies, convulsions... Leur pouvoir guérisseur comporte des dangers.
Antibiotiques : des dangers cachés !Istock
Sommaire

Ils pourraient réduire l'efficacité de traitements anti cancer

20% des malades du cancer seraient sous antibiothérapie. Or, une étude publiée en novembre 2017 dans la revue Science par des chercheurs français a montré que prendre ces médicaments pouvait perturber l'efficacité d'un traitement par immunothérapie.

"La prise d’antibiotiques a un impact négatif sur la survie des malades sous immunothérapies", ont déclaré les auteurs. Les antibiotiques déséquilibreraient le microbiote intestinal (aussi appelé "flore intestinale") même s'ils sont pris deux mois avant le traitement et jusqu'à un mois après. Ils pourraient ainsi impacter la survie du malade.

Une augmentation des risques de calculs rénaux

Une étude menée par des chercheurs du Children’s Hospital of Philadelphia s’est récemment penchée sur le rapport entre prise d’antibiotiques oraux et survenue de calculs rénaux. Ils ont ainsi identifié cinq classes d’antibiotiques associés à un diagnostic de calculs rénaux : ceux de type sulfamide, céphalosporine, fluoroquinolone, nitrofurantoïne et des pénicillines à large spectre.

Ainsi, les patients ayant reçu des sulfamides étaient deux fois plus susceptibles de développer des calculs rénaux, et ceux ayant reçu des pénicillines à large spectre, 27% plus touchés. Les chercheurs ont par ailleurs mis en lumière un risque accru pour les enfants et adolescents.

Antibiotiques : des risques de tendinites

Certains antibiotiques comme les quinolones* affectent le cartilage et augmentent le risque de tendinite. Même si cet effet indésirable n’est pas très fréquent, il ne faut pas le sous-estimer car il peut être grave. "Le plus gros danger c’est la rupture du tendon", prévient le Dr Serge Alfandari, infectiologue.

Quand s’inquiéter ? "Si l'on a des douleurs au niveau des tendons (sans qu’il y ait eu d’effort), il faut appeler son médecin. "Le risque de tendinite augmente surtout quand le traitement antibiotique est supérieur à 10 jours", explique notre interlocuteur.

* quinolones : Ciflox®,Norfloxacine®, Noroxine®, Oflocet®, Tavanic®… Ils sont contre-indiqués aux personnes ayant des antécédents de tendinites ou de rupture des tendons.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Top 3 des antibiotiques naturels

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.