Pour Jo Gilchrist, jeune maman australienne de 27 ans, la Saint-Valentin 2015 a tourné au drame. Après avoir emprunté le pinceau à maquillage d'une amie qui avait un staphylocoque doré sur la joue, elle a, à son tour, développé une infection qui l'oblige à vivre aujourd'hui en chaise roulante. "La douleur était pire que mon accouchement", déclare la victime au journal britannique Dailymail. Au début, la jeune fille a ressenti une légère douleur dans le dos qui, par la suite, est devenue insupportable. Le staphylocoque s'est répandu dans sa colonne vertébrale, ses bras et sa poitrine. "J'ai dû être mise dans le coma et ré-apprendre à respirer", ajoute Jo Gilchrist.

"Je peux sortir de ma chaise roulante une à deux heures par jour".

Depuis cette infection, la jeune femme n'a plus de sensation en dessous du nombril, elle n'a plus de contrôle sur sa vessie, ni ses intestins. Les médecins lui ont annoncé qu'elle ne remarcherai plus, mais malgré tout, elle a décidé de se battre. "Aujourd'hui je peux sortir de ma chaise roulante une à deux heures par jour".

Vidéo. Le staphylocoque doré : un ennemi intime à 2 visages

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Vidéo : Le staphylocoque doré : un ennemi intime à 2 visages

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.