Qu'est-ce qu'une laryngite ?

Le larynx est l’organe situé entre la trachée et le pharynx, et c’est à son niveau que se situent les cordes vocales. C’est un organe tubulaire, constitué de cartilage, qui permet à l’air de passer du pharynx à la trachée et aux poumons. Il se ferme lors de la déglutition pour permettre le passage des aliments dans l’œsophage et non dans la trachée. Sa fermeture se fait grâce à l’épiglotte, située à la partie supérieure du larynx.

Par définition, la laryngite correspond à une inflammation du larynx. Elle peut être aiguë ou chronique. La laryngite aiguë est la plupart du temps d’origine virale. Elle se rencontre principalement chez l’enfant entre 2 et 5 ans. Elle est plus fréquente chez le garçon que chez la fille. Elle provoque une toux sèche, de la fièvre, une voix rauque, de la fièvre et parfois des difficultés à respirer. Chez l’adulte, on rencontre plus souvent des laryngites chroniques, qui peuvent être liées à des expositions polluantes environnementales ou au tabagisme. Les personnes utilisant beaucoup leur voix, comme les chanteurs ou les orateurs, sont également à risque de développer des laryngites.

La laryngite aiguë est également appelée « faux-croup ». Le croup est une infection bactérienne correspondant à la diphtérie, maladie autrefois très grave et mortelle. La vaccination contre la diphtérie a permis de ne quasiment plus observer de tels cas.

Le faux-croup est-il fréquent ?

La laryngite aiguë est une affection est très fréquente, surtout en hiver et en automne. Elle touche adultes et enfants, avec une prédominance chez l’enfant de moins de 5 ans.

Quels sont les symptômes de la laryngite ?           

Les symptômes de la laryngite aigüe sont :

  • une voix qui devient rauque, souvent après un épisode d’infection rhinopharyngée. Ce symptôme est le plus évocateur de laryngite aiguë ;
  • une toux sèche ;
  • des douleurs laryngées ;
  • des difficultés respiratoires, chez l’enfant, prédominant à l’inspiration. C’est le tirage inspiratoire.
  • de la fièvre.

La laryngite chronique de l’adulte provoque plutôt une gêne laryngée, associée à une toux sèche persistante.

Quelles sont les causes de cette inflammation du larynx ?

La principale cause de la laryngite aiguë est virale, notamment chez l’enfant. Elle survient par épidémies automnales ou hivernales. Chez l’adulte, elle est surtout favorisée par le tabagisme chronique. Plusieurs virus peuvent provoquer une laryngite, les plus fréquents étant les virus para-influenzae.   

Facteurs de risques

Les facteurs de risque de développer une laryngite sont :

  • les suites d’une infection des voies respiratoires ;
  • l’exposition à la fumée de cigarette ou à la pollution ;
  • le diabète ;
  • la forte sollicitation de la voix ;
  • l’excès de consommation d’alcool ;
  • la présence d’un reflux gastro-œsophagien.

Personnes à risque

Les personnes les plus à risque de développer une laryngite sont les fumeurs, les diabétiques, les chanteurs et orateurs. L’enfant est plus à risque de développer une laryngite aiguë que l’adulte car son larynx est beaucoup plus étroit sue celui de l’adulte et la muqueuse du larynx de l’enfant gonfle plus facilement, ce qui explique les potentielles difficultés respiratoires chez l’enfant, que l’on n'observe pas chez l’adulte. Chez l’enfant, le garçon présente plus fréquemment de laryngite que la fille. 

Durée

Une laryngite aiguë bénigne et sans complication dure environ cinq jours. Si les symptômes persistent plus longtemps, il faut craindre une complication, comme une surinfection bactérienne, par exemple.

Quelles sont les complications ?

La laryngite est le plus souvent bénigne. Elle peut se compliquer toutefois de surinfection bactérienne. Chez l’enfant, il faut être prudent si l’on observe les signes suivants :

  • émission de sons aigus lors de la respiration ;
  • salivation excessive ;
  • difficultés à avaler ;
  • difficultés à respirer ;
  • fièvre supérieure à 39 degrés.

Ces symptômes peuvent faire évoquer une épiglottite, qui peut être grave.

La laryngite est-elle contagieuse ?  

La laryngite étant virale,  elle représente une maladie contagieuse qui se transmet par contact direct ou par les postillons ou objets souillés par la salive.

Qui, quand consulter ?

En cas de symptômes de laryngite aiguë, il est conseillé de consulter son médecin généraliste ou son pédiatre, s’il s’agit d’un enfant. Il établira le diagnostic grâce à l’interrogatoire et l’observation des symptômes.

Il évaluera également les signes de gravité, notamment les difficultés respiratoires chez l’enfant, et éliminera le diagnostic d’épiglottite dont les complications peuvent être dramatiques.

Il peut éventuellement pratiquer une laryngoscopie indirecte, examen qui à l’aide d’une lumière et d’un miroir permet de se faire une idée de l’état du larynx. La laryngoscopie directe (avec un laryngoscope) nécessite plus de matériel et est réalisée par le médecin ORL, surtout en cas de laryngite chronique. Elle présente peu d’intérêt dans le cas d’une laryngite aiguë. Cet examen permet de faire des prélèvements, utiles surtout chez la personne fumeuse atteinte de laryngite chronique, pour éliminer une lésion cancéreuse.

Examens et analyses     

Le diagnostic de laryngite aiguë est essentiellement clinique, c’est-à-dire qu’il est réalisé à partir de l’interrogatoire et de l’observation des symptômes. La laryngoscopie, réalisé par un médecin ORL est utile en cas de laryngite chronique.

Photo : laryngoscope

 

Quels sont les traitements de la laryngite ?

Dans le cas de la laryngite aiguë de l’enfant, le traitement est essentiellement symptomatique, son origine étant virale, la guérison peut être spontanée. Il est essentiel de traiter la fièvre par des antipyrétiques comme le paracétamol et/ou des mesures comme le bain à deux degrés en dessous de la température de l’enfant, découvrir l’enfant, limiter la température de sa chambre à 19 degrés et lui donner souvent à boire.

Il n’y a aucune indication à la prescription d’antibiotiques au cours d’une laryngite aiguë non compliquée de l’enfant, son origine étant principalement virale. Ceux-ci seront prescrits uniquement en cas de surinfection bactérienne.

Lorsque l’enfant présente des difficultés respiratoires, il faut craindre une complication ou une épiglottite, qui constitue une urgence médicale. Il est alors nécessaire de contacter un médecin en urgence ou de téléphoner au 15. En attendant, les mesures à prendre sont les suivantes :

  • mettre des compresses humides sur le front de l’enfant ;
  • ne pas allonger l’enfant et le laisser en position demi-assise ;
  • humidifier l’atmosphère, en faisant bouillir de l’eau ou en faisant couleur une douche chaude.

Le traitement par corticoïdes est le traitement de choix, mais il ne doit être administré à l’enfant que sur prescription médicale.

La laryngite de l’adulte peut être traitée différemment. Si elle devient chronique, un bilan effectué par un oto-rhino-laryngologiste est nécessaire, surtout chez la personne fumeuse. Il est conseillé de mettre sa voix au repos pendant toute la durée de la laryngite. Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens peuvent apporter un soulagement, à condition qu’ils ne soient pas utilisés pendant plus de cinq jours de suite. On conseille également l’arrêt du tabac, un traitement contre le reflux gastro-œsophagien s’il existe (dans ce cas, les anti-inflammatoires ne sont pas indiqués), un traitement contre les allergies, etc.

Prévention

Quelques mesures permettent de prévenir les infections virales respiratoires et ORL, notamment la laryngite. Par exemple :

  • éviter le tabagisme actif et passif ;
  • se laver très régulièrement les mains ;
  • utiliser des mouchoirs jetables à usage unique ;
  • éviter le serrement de mains lorsque l’on est enrhumé ;
  • éviter la consommation excessive d’alcool ;
  • éviter d’être exposé à des produits irritants ;
  • traiter un éventuel reflux gastro-œsophagien ;
  • traiter les allergies respiratoires ou l’asthme ;
  • être à jour de ses vaccinations ;
  • équilibrer les maladies chroniques ;
  • avoir une alimentation équilibrée et boire suffisamment.

Mon conseil de médecin généraliste :

"Pour éviter les maladies virales hivernales, il est conseillé de consommer quotidiennement du miel et de la vitamine C qui ont pour effet de renforcer l’immunité".

Sites d’informations et associations 

Des sites d’informations et associations sur la laryngite sont disponibles sur internet. Il s’agit :