Ce que votre nez révèle de votre santé

Nez bouché, nez qui coule, nez sec, nez qui pique, qui gratte… Ces symptômes peuvent être révélateurs de pathologies plus ou moins graves et sont donc à surveiller pour rester en bonne santé. Ayez le flaire pour détecter les potentiels signaux d’alarme ! Avec les conseils du Dr Dinh-Qui Nguyen, médecin ORL et chirurgien cervico-faciale.

Publicité

Plusieurs pathologies peuvent être associées à l’obstruction nasale. "La plus fréquente, c’est la rhinite allergique", affirme le Dr Dinh-Qui Nguyen, médecin ORL et chirurgien cervico-faciale. Provoquée par un allergène, on dit qu’elle est chronique. On estime que 25% de la population française est concernée par cette allergie respiratoire. "Elle fait gonfler la muqueuse, ce qui fait que l’on n’arrive plus à respirer par le nez."

Autre cause possible : "une déviation de la cloison nasale, qui fait qu’il y a un obstacle à la respiration". Relativement fréquente, elle correspond à une déformation de la paroi intérieure du nez et rend la personne sujette aux rhinopharyngites, aux apnées du sommeil, aux ronflements  ou encore aux sinusites.

Plus rarement, un nez constamment bouché peut évoquer la présence d’un polype. Il s’agit d’une petite tumeur qui, dans la grande majorité des cas, est bénigne et conséquente à une sinusite chronique ou une rhinite allergique. Cette excroissance peut parfois grossir au point de gêner la respiration.

Les traitements : "En cas de rhinite allergique, le traitement consiste en des lavages de nez matin et soir. Mais plus on en fait, mieux c’est. Des corticoïdes locaux et des antihistaminiques peuvent également être prescrits."

En cas de déviation sévère de la cloison nasale ou de polype particulièrement important, l’intervention chirurgicale s’avère nécessaire.

Un nez qui coule tout le temps : une allergie ou une sinusite, en fonction de la couleur des sécrétions

C’est peu ragoûtant, mais c’est important : faites attention à la couleur de votre morve, qui peut vous indiquer de quelle pathologie vous souffrez. "Si ça coule clair, ça peut être évocateur d’une rhinite allergique, explique le Dr Nguyen. Si ça coule jaune ou marron, ce sera plutôt une sinusite". A noter que cette inflammation des sinus, due la plupart du temps à un virus, "est douloureuse au niveau du visage et des sinus", c’est-à-dire tout autour du nez, au-dessus des sourcils et en haut des joues.

Les traitements : En cas de sinusite virale, le traitement servira simplement à soulager les symptômes et consistera en la prise d’antalgiques. En cas de sinusite bactérienne, des antibiotiques sont prescrits. "Mais si elle devient chronique, l’opération chirurgicale est nécessaire." Elle permettra ainsi de débarrasser le patient de l’infection en drainant les sinus.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X