“Considérant que l'endiguement de la diffusion du virus Monkeypox passe par la diversification de l'offre vaccinale et par une couverture territoriale adaptée ; qu'il convient d'ouvrir la vaccination contre ce virus dans les pharmacies d'officine rendant cette offre pertinente et de permettre aux préparateurs en pharmacie qui y sont employés d'administrer le vaccin”, voici donc l’arrêté du 22 septembre dernier paru dans le Journal Officiel. Jusqu’alors, la vaccination contre la variole du singe était proposée dans des centres dédiés, notamment dans les hôpitaux.

Variole du singe : 25 pharmacies vont mener la vaccination

L’arrêté du 22 septembre précise, selon l’article 2, que : “Le directeur général de l'agence régionale de santé désigne les pharmacies d'officine volontaires pouvant proposer la vaccination contre le virus Monkeypox au regard des critères suivants :

  • Présenter un intérêt dans la couverture du maillage territorial de l'offre vaccinale ;
  • Présenter une proximité géographique avec les populations ciblées par la vaccination ;
  • Pouvoir accompagner les patients en matière de prévention du virus Monkeypox et, plus largement, de santé sexuelle ;
  • Etre préférentiellement en proximité géographique d'une pharmacie à usage intérieur permettant l'approvisionnement en doses de vaccins décongelées et en dispositifs médicaux afférant à cette vaccination par une telle pharmacie ;
  • Disposer d'une capacité de vaccination journalière rendant cette offre pertinente ;
  • Justifier d'un dispositif de prise de rendez-vous efficace et visible pour le plus grand nombre de patients ;
  • Renseigner les doses administrées dans l'outil mis à leur disposition.”

Ainsi 25 officines ont été désignées pour mener la vaccination contre la variole du singe.

Monkeypox : 72 cas supplémentaires depuis le 15 septembre

Selon le dernier point de situation en France (mené par Santé Publique France) : “3 970 cas confirmés d’infections autochtones par le virus Monkeypox ont été recensés en France, soit 72 cas supplémentaires depuis le bilan du 15 septembre.” Pour rappel, La variole du singe est une maladie infectieuse virale due au virus Monkeypox. Il s’agit d’une zoonose (maladie transmise par les animaux). Les principaux symptômes sont :

  • Fièvre supérieure à 38° C
  • Ganglions gonflés et douloureux ;
  • Douleurs musculaires ;
  • Fatigue ;
  • Maux de gorge (douleur à la déglutition) ;
  • Éruption cutanée étendue (2 à 3 jours après l’apparition des premiers symptômes) ;
  • Les lésions sont au départ des macules, puis des papules, puis des vésicules, ensuite des pustules pour terminer par des croûtes.

La maladie dure entre 2 à 4 semaines. En revanche, le patient est contagieux dès l'apparition des premiers symptômes et ce jusqu’à la disparition complète des croûtes. En cas de diagnostic avéré, la personne malade devra donc s'isoler pour une durée de 3 semaines à partir des premiers symptômes. Les gestes barrières devront également être scrupuleusement respectés afin d’éviter la transmission de la maladie aux autres personnes du foyer.

Sources

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046321877

https://www.ameli.fr/yvelines/assure/sante/themes/variole-singe-monkeypox

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.